NEWS 
SEPTEMBRE 2007

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

 

Propos à méditer (Noël Renaudin, Président du CEPS - Magazine Pharmaceutiques Septembre 2007):
"La croissance vertigineuse des prix des médicaments les plus innovants, depuis quelques années, va s'interrompre. Car les sommes que les divers systèmes de Santé, de quelque manière qu'ils soient organisés, peuvent consacrer au médicament ne vont plus croître que lentement. Et parallèlement, les dépenses de médicaments se concentrent sur des catégories qui offrent moins de prise à la maîtrise médicalisée... donc inévitablement, la contrainte d'équilibre des comptes se reporte sur les médicaments innovants, spécifiques et coûteux. Un changement de perspective qu'il faut souhaiter progressif pour préserver, dans notre système, les capacités d'innovation et l'accès égal et rapide à ces innovations."

 

NEWS   Septembre 2007

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Accord original entre le NICE Britannique et J&J (Johnson & Johnson) pour le remboursement de Velcade, si satisfait
[Analyse : une première en Europe... dans le cadre d'une chimiothérapie pour le Myélome multiple (3000 nouveaux cas en France par an), pas curable, Velcade prolonge de quelques mois à quelques années l'espérance de vie de 3 à 5 ans obtenue avec le traitement standard ; dans un premier temps le Nice (équivalent à la fois du CEPS et de la Commission de Transparence Française) a considéré l'avantage comme trop marginal pour octroyer un remboursement, compte tenu du prix demandé par J&J (en UK les prix sont libres à l'intérieur du PPRS) ; solution originale : pour les patients éligibles, remboursement pendant 2 mois, et si répondeurs, maintien du traitement remboursé, sinon J&J rembourse au NHS les 2 mois initiaux... Intéressant ? Certes dans le contexte Britannique de prix libres et où l'État fait des choix de santé publique. Transposable en France ? Non tel quel, car ici l'État ne refuse pas l'accès au marché au moins pour les traitements de maladies graves]
              + Janvier 2008 : accord semblable entre Novartis et la DAK (une caisse maladie en Allemagne couvrant 4.7 Millions de personnes) avec un remboursement intégral si une fracture de jambe se produit pendant le traitement à l'Aclasta (biphosphonate, dans la maladie de Paget)

* Installation de la commission d'élaboration du Plan Alzheimer, présidée par Joël Ménard
[Analyse : installée par Nicolas Sarkozy, la commission est composée de 10 membres pour 8 thématiques de travail (notamment, accompagnement des malades et de leurs familles, continuité de la prise en charge, dépistage précoce, pharmacologie et thérapeutique, économie et financement, comparaisons internationales) ; ce plan, dévoilé le 1er Novembre 2007 (avec budget et calendrier) s'inscrit dans la logique de la création d'une cinquième branche Sociale pour la dépendance liée au grand âge : la démence sénile qu'est l'Alzheimer est la première cause de dépendance, avec 860 000 malades, avec 225 000 nouveaux par an, et les traitements actuels sont limités, mais la R&D prometteuse... + www.alois.fr et www.leem.org pour la semaine du médicament]

* Émergence de pharmacies à prix discount en Allemagne
[Analyse : EasyApotheke vient d'ouvrir 8 officines dans des quartiers populaires de Berlin (Est) ; bien sûr le discount ne concerne que l'automédication, la lunetterie, la parapharmacie (...), mais il s'agit bien d'officines, pas de supermarchés : les prix sont 10 à 50% moins chers que dans une pharmacie classique... projet d'extension progressive à 500 points de vente et concurrence frontale avec DocMorris, l'e-pharmacien direct au public (filiale du grossiste Celesio, ex-OCP-Gehe)]

* Le Belge UCB réduit ses effectifs de 40 % en France
[Analyse : conséquence de sa fusion avec l'Allemand Schwarz et aussi de la mauvaise orientation du marché pharmaceutique en France (Zyrtec, Nootropyl, baisse de prix), le plan prévoit la suppression de plus de 200 postes, notamment 150 commerciaux, soit près de la moitié de l'effectif des visiteurs médicaux ; à noter, des enjeux parallèles concernent Bayer (dans la cadre de sa fusion avec Schering et son déménagement de Paris à Lille) et Serono (dans la cadre de sa fusion avec l'Allemand Merck et son déménagement de Paris à Lyon)]

Politique et économie de la Santé

* PLFSS 2008 : encore des rustines, dans l'attente d'une réforme majeure du financement et des périmètres, à partir du Printemps 2008
[Analyse : un PLFSS de transition et de continuité (pour l'industrie, un plafond K fixé à +1.4%) qui prévoit un déficit de € 8.9 Milliards, limité par quelques nouveaux prélèvements : nouvelle anticipation de prélèvement de CSG, cette fois sur les dividendes (€ 1.3 Milliard tous régimes), instauration de la franchise non remboursée de 50 centimes par boîte de médicament et par acte paramédical, et de 2 € par transport sanitaire (plafonnée à 50 € par an et par personne, hors CMU, mineurs et femmes enceintes), etc. Les franchises doivent rapporter € 850 Millions et n'ont donc pas vocation a renfloué les déficits (d'ailleurs dans aucun pays, où elles ont été créés, elles n'ont freiné durablement la hausse de la consommation)... et elles ne seront pas prises en charges par les complémentaires (qui perdraient l'avantage fiscal des contrats responsables dans le cas contraire) ; à la place de la franchise par boîte, le LEEM avait proposé une franchise à la 4ème ligne d'ordonnance, pour limiter les ordonnances trop longues en France (la franchise par boîte va aussi booster -temporairement?- le marché de l'automédication pour les semi-éthiques à bas prix, et pour l'homéopathie) ; à signaler, 2 gestes importants : dans le sens de la réforme hospitalière, généralisation de la T2A (tarification à l'activité pour le court-moyen séjour... une accélération : 50 % en 2007) et de la clarté, apurement par l'État de sa dette vis-à-vis de la Sécurité Sociale, puis compensation presque intégrale des pertes de recette liées aux allégements de charges (par € 2.2 milliards de recettes supplémentaires : droits tabac, taxe sur les véhicules de société, etc.)... en 2008, le panier fiscal finançant l'ensemble des exonérations sera encore augmenté (TVA alcool, contribution sociale sur les bénéfices) pour atteindre le montant considérable de € 27 Milliards. Au menu des prochains mois, des discussions intenses -déjà très politisées- sur l'assiette du financement (TVA sociale sous contrôle des prix? bouclier sanitaire à 800 €?), le partage entre solidarité nationale et responsabilité individuelle (le fameux panier de soins), sans compter les expérimentations sur le mode de paiement des médecins (forfaits partiels) et sur leur maillage territorial... tout en évitant de déporter les déficits restant sur une augmentation de la CRDS]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par BMS de la Biotech Américaine ADNEXUS Therapeutics pour environ US$ 500 Millions
[Analyse : Adnexus est spécialisée dans le développement d'Angiocept, un anti-cancéreux anti-angiogénique dérivé d'une protéine humaine (en phase I) et d'autres composés de la classe des Adnectins ; non cotée, Adnexus venait d'engager une procédure pour une IPO à près de US$ 90 Millions (d'où la valorisation par BMS) ; pour BMS, c'est une nouvelle étape dans la R&D Biotech, comme tous les grands de la Pharma]

* Acquisition par l'Américain ALLERGAN de l'Américain ESPRIT PHARMA, pour US$370 Million en cash
[Analyse : une diversification inattendue pour Allergan, spécialiste de l'ophtalmologie, et un troisième sous-métier ; Esprit Pharma est un petit Labo avec 2 gammes (plutôt pour la femme), une dans l'incontinence urinaire, l'autre dans les troubles de la ménopause (émulsion d'estradiol) ; clairement ce qui intéresse Allergan est le Sanctura pour l'incontinence et notamment sa nouvelle formule retard à une prise par jour qui concurrence l’oxybutynine (Ditropan de Sanofi) mais avec moins d’effet anticholinergique]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Michel Fillon, chez NOVO NORDISK France, comme Directeur Production Chartres
[Analyse : auparavant, NOVO NORDISK, Directeur des Opérations (2006 - 2007), NOVO NORDISK France, Manager Qualité (1990 - )]

* Pascal Regen, chez ALLOGA (ALLIANCE HEALTHCARE) France, comme P.-D.G.
[Analyse : auparavant, DEPOLABO (PHARMA-LOGISTICS), Président du Conseil de Surveillance (2007), DEPOLABO (PHARMA-LOGISTICS), Président du Directoire (2000 - 2006), SMITHKLINE BEECHAM France, Vice-Président Directeur Marketing (1997 - 1999), GLAXOWELLCOME France, Directeur B.U., GLAXO France, Directeur B.U., GLAXO France, Directeur Politique Produits, GLAXO France, Directeur des Ventes Anti-infectieux (1988 - 1990), RHÔNE POULENC SANTÉ HQ, Chef de Produit International; Né en 1957, Médecine (Docteur, 1982, Paris-V), ESSEC (1986), Program London Business School (1990), Président du CSNDPP (Syndicat des Dépositaires), 2004]

* Jean-François Sautereau, chez ALLIANCE HEALTHCARE France, comme D.G.
[Analyse : auparavant, LOUVRES HÔTELS, D.G. Économie (2005 - 2007), GENERALE DE SANTE, D.G. (2000 - 2005), SODHEXO, divers postes, y compris comme directeur de la division Hôpitaux Cliniques (1984 - 2000), ACCOR (1978 - 1984); Né en 1954 (estim.), IAE, Programme court HEC]

* Jean-Michel Quinot, chez B.M.S.-UPSA France, comme D.G. Afrique, Outre-Mer et Israël
[Analyse : auparavant, B.M.S. Autriche, D.G. Autriche, Pologne et Pays Baltes (2001 - 2007), B.M.S. Europe (Londres, puis Rome), Directeur Financier Europe Centrale et Est (1998 - 2001), B.M.S.-UPSA France, Directeur Administrateur et Financier (1997 - 1998), HOECHST MARION ROUSSEL UK, Directeur Administrateur et Financier (1995 - 1997), ROUSSEL-UCLAF (HOECHST) USA, Directeur Financier et vice-président, puis Président du holding (1993 - 1995), ROUSSEL-UCLAF, Analyste Financier, divers postes administratifs (1982 - ); Né en 1957 (estim.), Institut Polytechnique de Grenoble]

* Yves Charpak, à l'INSTITUT PASTEUR, comme Directeur des Affaires Internationales
[Analyse : auparavant, OMS, Représentant auprès de l'Union Européenne (2004 - 2007), OMS (Copenhague), Conseiller du Directeur du Bureau Europe (2000 - 2004), ÉVAL, Président-Fondateur (1988 - ), INSERM, Chercheur en Épidémiologie ( - 1988); Né en 1954 (estim.), Médecine (Docteur), Membre du Haut Conseil de la santé publique]

* Muriel Eliaszewicz, à l'INSTITUT PASTEUR, comme Directeur Médical
[Analyse : auparavant, ÉTAT, AFSSA, Directeur de l'Évaluation des Risques nutritionnels et sanitaires (2004 - 2007), ÉTAT, AFSSA, Responsable de l'unité d'évaluation des risques biologiques (1999 - ), INSTITUT PASTEUR, Praticien Hospitalier (1991 - ), ÉTAT, Praticien Hospitalier en maladies infectieuses et tropicales ( - 1991); Né en 1955 (estim.), Médecine (Docteur)]

* Bertrand Louis Lablancherie, chez ALLIANCE HEALTHCARE France, comme Directeur Industrie Pharmaceutique
[Analyse : auparavant, ARKOPHARMA, Directeur Asie-Pacifique, puis Directeur des opérations (1999 - 2007), LABIANA FLEURIMON, Directeur commercial International (1993 - 1999), BAXTER France, Directeur des Opérations (1989 - 1993), SANOFI International HQ, Directeur commercial (1986 - 1988); Né en 1991 (estim.)]

* François Nicol, chez ALLIANCE HEALTHCARE France, comme Directeur Administratif et Financier
[Analyse : auparavant, MADAUS France, Directeur Administratif et Financier (2005 - 2007), SANFORD Europe du Sud, Directeur Administratif et Financier (2002 - 2004), AMAZON.COM, Directeur Administratif et Financier (2000 - 2001), SUN MICROSYSTEMS, diverses fonctions financières (1995 - 2000), BAXTER France, puis Europe, Manager Finances (1989 - 1995), PRICE WATERHOUSE, Auditeur (1985 - 1988) ; Né en 1961 (estim.), EM Lyon Business School (1984)]

* Marie Favrot, pour l'ÉTAT, AFSSA, comme Directeur de l'Évaluation des Risques nutritionnels et sanitaires
[Analyse : toujours, ÉTAT, CHU Grenoble, Professeur en Cancérologie; Né en 1952 (estim.), Médecine (Docteur, Pédiatrie), Sciences (Docteur)]

Relation Client

* DP (Dossier Pharmaceutique) : la phase d'expérimentations est en passe d'être un succès
[Analyse : lancé en phase pilote dans 6 départements, le DP a été mis en place dans 148 officines volontaires qui ont ouvert 45 272 dossiers depuis Juin... au niveau technique, les pharmacies équipées n'ont pas rencontré de problèmes majeurs, notamment informatiques (avec leur propre système et avec le concentrateur unique), au niveau humain, les officinaux sont satisfaits de la confiance des patients et des contacts privilégiés initiés à l'occasion de la création de chaque dossier... à suivre]
                 + Décembre 2007 : le bilan des expérimentations pour 6 mois dans 300 officines est très encourageant, avec 120 000 DP ouverts (+1500/jour), 4000 consultations par jour, et 15% de refus total par les clients (10% en fin de période), ce qui montre que le jeu de transparence a fonctionné (notamment les autres options possibles - refus d'une ordonnance, d'une ligne de prescription, d'une autre pharmacie, abandon - sont restées très marginales) et que les arguties sur le masquage pour le DMP sont dépourvues d'intérêt

* Le mensuel Santé Magazine, racheté par le Crédit Agricole
[Analyse : le leader de la presse Santé Grand-Public Santé Magazine, qui appartenait toujours à son fondateur, André Giovanni, et affichait fin 2006 une diffusion de plus de 260 000 exemplaires, est cédé à Uni-Editions, le groupe de presse du Crédit Agricole, pour un prix de l'ordre d'une année de C.A., soit € 14.5 Millions ; les comptes du mensuel étaient difficiles depuis l'arrivée et la percée de nouveaux concurrents et aussi de la montée en puissance des consultations (elles, gratuites pour le lecteur) sur Internet, par exemple chez Doctissimo ou E-Santé]

Internet en Santé

* Un nouveau site sur les régimes spéciaux de Sécurité Sociale
[Analyse : intéressant au moment où l'on parle beaucoup des régimes spéciaux de retraites ; réalisé par le Club des régimes spéciaux, une structure d'échange et de réflexion portant sur tous les domaines de la protection sociale qui regroupe les 16 régimes spéciaux : historique, synthèse et informations générales sur chaque régime, liens Internet, et un Club (en Extranet) ; pour l'assurance maladie, l’Union Nationale des Régimes Spéciaux (UNRS) regroupe 12 régimes spéciaux d’assurance maladie obligatoire dans le cadre du GIE SESAM-Vitale... 2 sites Internet sérieux (presque austères) et utiles]

* Un nouveau site réussi de l'INPES sur la contraception 
[Analyse : avec le slogan «La meilleure contraception, c'est celle que l'on choisit», la campagne de communication est réussie et s'inscrit dans un ensemble global (spots télés, cinémas, radios) et pour une longue période (2007-2009), avec (comme pour le tabac, l'alcool, ...) une plate-forme téléphonique gratuite pour toutes les questions et informations sur la contraception et la sexualité (numéro vert 0 800 235 236), une campagne de bannières web sur des sites fréquentés par les jeunes et les femmes, de brochures d'information sur la sexualité à destination des adolescents ; la France connaît une situation paradoxale, signe d'inadéquation : un taux de contraception qui est l’un des plus élevés d'Europe et un nombre d'IVG restant stable et élevé, autour de 200 000 par an. L'Inpes a tardé à se mettre à la communication Internet, mais le résultat est un succès, la dialectique est adaptée (sérieuse), et l'accroche visuelle malicieuse (des sous-vêtements alternativement masculins et féminins sur un fil à linge!)... à noter que les Labos ne sont pas en reste sur le sujet avec le remarquable site de Grünenthal, intitulé Questionsdefilles, au style plus percutant et plus convivial (tutoiement pour les ados), sous la forme de questions-réponses sans tabou]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* 21% et 38% de parts, des changements majeurs dans les médicaments hospitaliers 
[Analyse : l'officine distribue de plus en plus de médicaments de haute technologie (chers) issus de l'hôpital... 21% du CA officinal est imputable à des prescriptions de médecins hospitaliers ; le poids des prescriptions hospitalières du médicament atteint 38% du marché pharmaceutique global (source : GERS, Septembre 2007, courtoisie LEEM)] 

* Les comptes nationaux de la santé en 2006 pointent une dépense par tête de € 3 138
[Analyse : le montant total des dépenses de santé s'élève à € 198.3 Milliards et 11.1 % du PIB (un ratio qui situe la France en 3ème position des pays de l'OCDE) ; pour la première fois depuis 1998, les dépenses de santé en valeur augmentent moins vite que le PIB (respectivement + 3.5% et + 4.3%)]

Gadgets de l’e-humain

* La RFID à l’hôpital, un important outil de géolocalisation, traçabilité, et sécurité, avec plus de mobilité
 [Analyse : un marché décuplé, de l'ordre de US$ 3 Milliards en 2012 aux USA pour ces puces à radio fréquence et pour un nombre d'acteurs et de prestataires d'applications en croissance vertigineuse (en France, par exemple Axyome, éditeur de la solution de contrôle Axyo appuyée sur la RFID, à la pharmacie centrale de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP), en complément des codes à barres et de la technologie de 2D Datametrix ; au menu, par marquage, géolocalisation des patients et du personnel, optimisation de la logistique (gestion des stocks), sécurisation des accès aux ordinateurs sans contact, traçabilité (cycle de stérilisation, médicaments, etc.) et bien plus, au fur et à mesure des baisses de coûts de production des puces (un prix unitaire de 10 à 15 centimes pour des tags passifs et de 1 € pour des étiquettes actives, contre moins d’un centime pour une étiquette code-barres), notamment au niveau des boîtes de tous les médicaments, après les premiers essais pour le Viagra (contrefaçon) ; à noter l'extension récente des fréquences utilisables supérieures à 800 MHz (pour un contrôle plus distant), la prise de conscience de l'enjeu par les Pouvoirs Publics avec la création d'un centre national de la RFID avec un budget de € 2 Millions, annoncée par le Secrétaire d'État chargé des Entreprises, Hervé Novelli... et quelques incertitudes sur les applications directes dans la Santé (une sur-prévalence de tumeurs observées chez des souris, porteuses de RFID à même la peau)]

Divers

* Une étude sur l'usage d'Internet au bureau, par Olfeo
[Analyse : le temps passé sur Internet au bureau est passé de 55 minutes à 66 minutes par jour entre 2006 et 2007 (+ 20%), 75% de l'utilisation du Web est à usage non professionnel, plus de la moitié des internautes (55%) passe en moyenne 1 h 30 par jour à naviguer à des fins non professionnelles, les catégories les plus consultées sont les loisirs, les médias, les consultations bancaires, les téléchargements, les blogs et forums... sans commentaire]

* Le système de soins vu par Gérard Bardy, dans un nouveau livre intitulé «Le livre noir de la Santé», 353 pages, édité par L' Archipel, 20 Euros
[Analyse : Gérard Bardy est un connaisseur des questions de Santé (ancien D.G. du journal Le Généraliste et d'Impact, rédacteur en chef adjoint à l'AFP et directeur de la rédaction du Pèlerin Magazine) et, médecin et journaliste, son livre est bien documenté et argumenté ; dans un style journalistique, il dresse un portrait sans complaisance du système de soins Français, et dénonce tout ce qu'il estime être les dysfonctionnements du système, que ce soit au niveau de l'hôpital, des urgences, de l'industrie pharmaceutique, des médecins, de la santé publique, de la recherche ou encore de la prévention (mais peu au niveau des caisses)... et c'est là où le bas blesse : aucune proposition, aucun dessein, aucune stratégie d'amélioration, et aucun point positif dans un système qui en compte pourtant un bon nombre, et la répétition devient lassante avec pour principal risque que le lecteur en conclut que la solution des problèmes repose entièrement sur l'arrêt de ces abus et dysfonctionnements, ce qui est totalement infondé]

 

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017