NEWS 
SEPTEMBRE 2006

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

 

Propos à méditer (Dominique Mangeot, Président de Boehringer Ingelheim France, dans le livre "La Société du Médicament?" LEEM - Juin 2006):
"Quand vous élaborez un médicament, quand vous le faites évoluer, vous tentez de soigner, d'améliorer ou de guérir. Mais vous avez toujours la notion de risque à l'esprit. Difficile de prévoir l'imprévisible. Évidemment, avec les moyens de l'informatique et de la simulation, on multiplie les précautions statistiques. Mais un accident, un seul, et pour notre industrie, c'est une terrible épreuve. Nous prenons des risques énormes. Nous en sommes conscients. Et cela, au moment où la prise de risque est refusée par une «société sécuritaire». Pour sortir de cette spirale culpabilisante, il faut accepter et manager le risque, avec pro-activité, pédagogie, partage des responsabilités selon un nouvel équilibre, en échappant à 2 pièges : celui tendu par les minorités conquérantes qui vont avoir tendance à créer un climat de «victimisation» et celui de la communication qui peut donner lieu à des perceptions et des interprétations perverties. La Société par nature alterne courants dépressifs et erratiques et périodes dynamiques et rationnelles. La relation au médicament est un bon révélateur de l'état d'une Société."

 

NEWS   Septembre 2006

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* La justice Européenne annule partiellement en appel une décision de Bruxelles sur le commerce parallèle
[Analyse : défavorable à GlaxoSmithKline (GSK), en 2001, la Commission Européenne avait interdit en Espagne de vendre les médicaments aux grossistes à des prix différenciés en fonction du lieu de prise en charge, une mesure initiée en 1998 pour lutter contre le commerce parallèle, notamment vers la Grande Bretagne ; le Tribunal de Luxembourg a donc invalidé la décision de la Commission, car elle n'a pas «correctement tenu compte de la spécificité du secteur pharmaceutique», dont les prix ne sont pas librement déterminés par le jeu de l'offre et de la demande, mais fixés ou contrôlés par les États membres ; la nouvelle décision est cependant nuancée par le fait que le Tribunal ajoute que le commerce parallèle permet une baisse, limitée mais réelle, du prix et du coût des médicaments, et ainsi le système de double prix de GSK «réduit le bien-être des consommateurs de l'UE»... à suivre]

* Le géant de la grande distribution Américain WAL-MART lance une guerre des prix sur les génériques aux USA
[Analyse : équivalent, par la taille et le métier, de Carrefour en France, Wal-Mart possède en outre là-bas des pharmacies (drugstores), notamment 65 en Floride, dans lesquelles il va casser les prix : par exemple, pour une ordonnance mensuelle d'un princeps facturée 10 à 30 US$, le nouveau prix sera 4 US$ ; même si l'annonce est limitée géographiquement (65 sur 3500 pharmacies possédées) et par le nombre de génériques proposés (4% du total commercialisé), les répercussions ont été immédiates : chute drastique des cours de Bourse des génériqueurs et des chaînes de pharmacie, et annonces similaires de Target et K-Mart, concurrents de Wal-Mart ; selon les observateurs, il s'agit plus d'une opération de communication, mai qui pourrait déstabiliser la chaîne du médicament aux USA]
             + Octobre 2006 : la vente de médicaments génériques à 4 US$ par Wal-Mart est étendue à 14 États supplémentaires, après le succès rencontré en Floride (en moins de 2 semaines, le programme a fait l'objet de 88.235 demandes)

Politique et économie de la Santé

* PLFSS : un déficit de € 8 Milliards programmé en 2007 pour la Sécurité Sociale (dont un déficit de 3.9 Milliards pour l'Assurance Maladie)
[Analyse : un budget en ligne avec les déclarations de l'an dernier (mais un retour à l'équilibre de l'Assurance Maladie espéré seulement en 2009) ; comme les transferts à la Cades ne sont plus possibles, sauf par un relèvement de la CRDS, il faudra bien revoir le mode de financement, après les élections de 2007 ; la progression de l'Ondam est limitée à 2.5% par rapport à 2006 (ce qui suppose le maintien des tendances actuelles en année électorale) ; le taux de la taxe sur le CA des médicaments remboursables est réduit à 1% (contre 1.76% en 2006, mais 0.6% en 2005), sinon RAS]

* La carte Vitale 2, avec photo, sera déployée sur 4 ans, à partir de Novembre prochain, en Bretagne
[Analyse : au-delà des chiffres de fraudes fantaisistes, la nouvelle carte, multi-régimes, va se mettre en place avec bon sens et pragmatisme (1 photo d'identité, un questionnaire et une photocopie de la carte d'identité pour chaque assuré) sans contrôle tatillon des caisses, du médecin ou du pharmacien ; elle contient une puce avec 8 fois plus de mémoire (32 Ko), permettant d'abord l'insertion du nom du médecin traitant, la personne à prévenir si urgence, le groupe sanguin, et la position vis-à-vis du don d'organe, en attendant le DMP, la Mutuelle complémentaire, mais sans possibilités de biométrie ; 74% des 213 000 professionnels de Santé est équipé pour lire la carte (97% des officinaux) et 24 700 guichets de mise à jour sont disponibles dont 20 000 en officine où s'effectue 55% des mises à jour]

* Le 9ème rapport de la Cour des Comptes pour la Sécurité Sociale en 2005 est préoccupant
[Analyse : pour la première fois, les 4 branches du régime général sont simultanément dans le rouge et c'est le troisième plus fort déficit depuis 1945 ; le besoin de financement total atteint € 37 Milliards à l'horizon 2009 (les régimes de retraites et l'assurance maladie) ; côté positif, l'organe de contrôle de l'État reconnaît que pour la première fois depuis sa création en 1997, l'Ondam a été respecté ; pour l'avenir, il ouvre 3 chantiers à surveiller : les rétrocessions de médicaments à l'hôpital (€ 1.4 Milliard en 2004), les dérives de la T2A (effet de contournement par les dotations MIGAC en forte hausse, effet d'aubaine, effet de détournement de codage), la certification des comptes de la Sécurité Sociale pour la première fois en 2007]

* Baisse de 2.8 % du tarif T2A des cliniques privées 
[Analyse : c'est la réponse de l'État à la croissance des dépenses supportées par l'Assurance Maladie, + 11%, à fin Mai ; l'action de GDS (Générale de Santé) dévisse (-12%) ; la réaction de Daniel Bour, son P.-D.G., insiste sur le caractère discriminatoire (la Loi du 13 Août ambitionne une convergence des secteurs privés et publics ainsi qu'une fongibilité des enveloppes, de façon irréaliste), sur la conséquente limitation de l'offre des cliniques pour la fin de l'année (qui se reporterait sur l'hôpital public), sur le manque de visibilité (d'où une gestion des entreprises plus difficile, et des acquisitions étrangères plus incertaines, voire des délocalisations) ; la réaction de la la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) conduit à une grève -très bien suivie- des 1 250 cliniques ; enfin, ce "prélèvement" de € 60 Millions s'inscrit dans un plan d'urgence de € 350 Millions, provoqué par le Comité d'alerte institué par la réforme de 2004 (et qui montre son efficacité), selon la formule : 60 + 50 (grossistes) + 45 (industrie : limitation des marges de rétrocession) + 50 (gel FAQSV) + 115 (gel de dépenses hospitalières) + 30 (divers)]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par le Belge UCB de l'Allemand SCHWARZ, pour € 4.4 Milliards, en cash et par échange d'actions, soit une prime de 20 % par rapport au dernier cours coté 
[Analyse : après Celltech en 2004, un nouveau pas en avant pour UCB, complémentaire de celui de Solvay-Fournier, qui permet une meilleure internationalisation du groupe, notamment en Allemagne et aux USA, une meilleure assise pour la R&D, et une entrée sur le marché des génériques ; comme pour Serono, Merck ou Altana (Helvético-Allemands), il s'agit de groupes familiaux de taille moyenne pressés par les réformes des grands marchés pharmaceutiques, notamment l'Allemagne ; Schwarz, basé à Monheim, 4200 personnes et € 1 Milliard de CA, est détenu à 60 % par la famille Schwarz-Schütte, qui avait orienté le groupe vers des "me-toos", puis vers les génériques aux USA avec de réels succès, mais aussi des revers (baisse du CA de 50% en 2004 et profits à quasi-zéro en raison de la concurrence aux USA sur son générique du Mopral) ; le nouvel UCB pèse pro forma € 3.3 milliards de CA (+40%) et un budget R&D de € 770 millions (+50%), avec une focalisation sur la neurologie, avec Keppra, contre l'épilepsie, un patch en développement contre la maladie de Parkinson de Schwarz, et par ailleurs, Xyzal en relais de l'anti-H2 Zyrtec]

* Acquisition par l'Allemand MERCK-DARMSTADT de la Biotech Suisse SERONO, pour € 10.6 Milliards en cash, soit un premium de 20% sur un cours spéculatif
[Analyse : les médias parlent d'un prix astronomique, certes au dessus des estimations qui avaient conduit l'héritier Ernesto Berterelli (64.5 % du capital, avec sa famille) a stoppé la mise en vente de Serono en Avril dernier... mais ils oublient le goodwill que constitue le savoir-faire acquis par Serono dans la R&D Biotech, unique en Europe et parmi les 5 mondiaux ; il s'agit donc d'un mouvement stratégique hardi et majeur pour la famille qui détient historiquement Merck (malchanceux contre Bayer pour l'acquisition de Schering en début d'année, il disposait d'une réserve de cash) ; la moitié du CA de Serono vient du Rebif, le premier produit Biotech contre la sclérose en plaques, bientôt concurrencé aux USA, mais la cladribine orale se profile ; le business Pharma éthique de Merck, € 1.7 Milliard, est comparable à Serono, € 1.9 Milliard, même si ses autres activités en font un poids plus lourd de la pharmacie (génériques, OTC), pour atteindre, y compris la chimie, € 5.9 Milliards ; la complémentarité des 2 entreprises est grande en terme géographique (USA), de portefeuille ; le pôle biopharmacie du nouveau groupe reste basé près de Genève ; pro forma, le CA total (y compris chimie) atteint € 7.7 Milliards, et le budget R&D pharma augmente à  € 1.0 Milliard, soit parmi les 10 premiers mondiaux]

* Acquisition par l'Américain HOSPIRA de l'Australien MAYNEPHARMA, pour US$ 2 Milliards, selon une OPA amicale et une prime de 32 % par rapport aux derniers cours cotés
[Analyse : Mayne Pharma, basé à Londres et dirigé par l'ancien dirigeant d'Aventis Thierry Soursac, est issu de la scission du groupe Mayne en 2005, dont il a hérité des activités non Australiennes, essentiellement EMEA, et des génériques "plus", notamment de chimiothérapie ; Hospira, un spécialiste de l'injectable, basé dans l'Illinois, est aussi de son côté, un spin-off d'Abbott en 2004, très diversifié dans les médicaments injectables hospitaliers comme la Cipro ou les anesthésiques (historiquement le Penthotal), dans le façonnage, dans les systèmes de monitoring, et même le software ; CA en 2005 : Hospira, US$ 2.6 Milliards et Mayne Pharma, US$ 600 Millions ; à noter sur le plan financier que l'opération est un quasi leverage puisque 95% du deal se fait pour Hospira par augmentation de sa dette et qu'alors une surenchère, par exemple d'un venture capitalist n'est pas à exclure]

* Acquisition par le Danois NYCOMED de l'Allemand ALTANAPHARMA, pour € 4.5 Milliards
[Analyse : la division pharmacie d'Altana (propriété de la 3ème fortune personnelle Allemande) était officiellement en vente, sachant que le groupe se recentre sur ses activités historiques : 9000 personnes et CA de € 2.4 Milliards (ici la transaction est défensive, compte tenu de la perte de brevet en 2010 du principal produit d'Altana, un antiulcéreux) ; en face, Nycomed, basé près de Copenhague, est de taille plus petite : CA 2005 de € 750 Millions avec 3200 personnes ; c'est un pari stratégique et financier (aidé par Nordic Capital, Blackstone et Crédit Suisse Private Equity) pour Nycomed : restructurations inévitables ; c'est aussi une surprise, là où était attendu davantage Boehringer Ingelheim]
                 + Mars 2007 : annonce de la suppression de 1250 postes, soit 10 % des effectifs groupe, pour faire face à l'expiration prochaine du brevet de l'antiulcéreux Pantoprazole 

* Acquisition par l'Américain ALPHATEC du Français SCIENT'X, pour € 100 Millions
[Analyse : expansion géographique et compléments de gamme sont au menu pour ce laboratoire Américain du Massachusetts qui poursuit une politique soutenue d'acquisitions (acquisition de Cortek en 2005) ; Scient'x est le spécialiste Français des implants pour la colonne vertébrale, filiale d'Ideal Medical Products, appartenant majoritairement à Olivier et Christian Carli et basé à Guyancourt ; dans sa niche, il est n°2 en France et n°5 en Europe (CA +40% en 2004, +50% en 2005) ; il est probable que la vente est liée à l'échec de l'introduction de Scient'x à la Bourse de Paris (IPO) en Juin dernier ; de son côté, Alphatec est aussi un spécialiste du rachis et en très forte croissance, mais il a réussi son IPO de US$ 80 Millions et donc dispose de cash pour sa croissance interne et externe ; le management Français reste en place]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Pascal Brenneisen, chez SANDOZ (NOVARTIS) France, comme Président (en remplacement de Philippe Ranty)
[Analyse : auparavant, SANDOZ Zone EMEA, Directeur du Développement stratégique des opérations commerciales ; il a rejoint le groupe Novartis en 1992 et y a occupé des fonctions variées au sein de Sandoz, puis de Novartis, en Suisse, en Turquie, en Chine et en Allemagne]

* Dominique Maraninchi, à l'INCa (Institut national du cancer) comme Président, en remplacement de David Khayat
[Analyse : Professeur de cancérologie à Marseille, et déjà Président du conseil scientifique international de l'INCa (2004) ; depuis 1990, Directeur de l'Institut Paoli-Calmettes ; ancien interne des Hôpitaux de Paris ; né en 1949 (estim.)]

* Rose-Marie Van Lerberghe, chez MEDIDEP (en cours de fusion avec SUREN), comme D.G. : elle quitte la D.G. de l'AP-HP sur un bilan incomparable, compte tenu des résultats de ses prédécesseurs, pourtant de grand calibre (probablement, en attente de la République)
[Analyse : auparavant, ALTÉDIA, Directeur Division Ressources Humaines (2000 - 2002), ÉTAT Ministère de l'Emploi, Déléguée Générale à l'Emploi et la Formation Professionnelle (1996 - 1999), ÉTAT IGAS, DANONE HQ, Directeur des Ressources Humaines (1993 - ), DANONE France, Assistant Chef de Produit (1988 - ) ; Née en 1947 (estim.), Normale Sup, Philosophie (Agrégée), ENA 1976, Insead AMP]

* Nathalie Carius, chez ALLIANCE SANTÉ (ALLIANCE BOOTS) comme responsable de la communication externe
[Analyse : auparavant, Bouygues Construction, responsable de la communication externe ( 2001-2006), Lafarge, responsable des relations presse ( 1998-2001), NRJ, Euro RSCG ; Née en 1971 (estim.), Sciences Po Bordeaux]

* Pierre-Yves Letournel, à l'Institut Pasteur, comme Directeur des ressources techniques et informatiques 
[Analyse : auparavant, GEODIS, Directeur Projet Supply Chain ; 47 ans, ancien élève de Polytechnique; programmeur Palm]

* Jean Castex, pour l'ÉTAT, comme Directeur de cabinet du Ministre de la Santé, Xavier Bertrand
[Analyse : auparavant, ÉTAT, Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille, Directeur de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins (2005 - ), ÉTAT, Président de la Chambre régionale des Comptes d'Alsace (2001 - 2004), ÉTAT, Préfecture du Vaucluse, Secrétaire Général (1999 - 2001), ÉTAT, Directeur départemental des affaires sanitaires et sociales du Var (1996 - 1999), COUR DES COMPTES, Auditeur, puis Conseiller référendaire (1991 - 1996) ; Né en 1965, ENA (1991), Science Po (Paris), Droit public (Maîtrise)]

* Décès de Joany Vayssette, Président honoraire du Conseil national de l'Ordre des Pharmaciens et ancien Président de l’Académie nationale de pharmacie : un grand représentant et promoteur emblématique de l'officine en France

Relation Client

* Télétransmission : un logiciel gratuit pour les Médecins
[Analyse : l'éditeur Avenir Télématique a décidé d'offrir son module de télétransmission en téléchargement 123 Santé ES (avec numéro ADELI, la CPS, le code de la caisse CPAM de rattachement et les paramètres de connexion Internet) ; agréé pour la version 1.40 du système Sesam-Vitale (2006), ce logiciel bien fait préfigure l'open source spécialisé]

Internet en Santé

iMédicale, portail de l'informatique médicale
[Analyse : ce portail d'information affiche un panorama très (trop?) complet de la question autour de 3 thématiques majeures : e-santé (réseaux, DMP, télémédecine, aide à la prescription, e-learning), établissements de santé (SIH, planning, imagerie médicale), cabinet libéral (gestion de cabinet, lecteurs de carte, mobilité) ; s'y ajoutent des dossiers techniques, succès stories, témoignages, un agenda des manifestations du secteur, une newsletter sur abonnement et la première édition du Guide iMédicale diffusé gratuitement... à essayer]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* FSE : 911 Millions en 2005, contre 11 Millions en 1999

* Statistiques sur 25 ans (1980-2004) : Médecins, 75 800 - 114 000 (avec un problème dans la pyramide des âges), Consultations médicales par Français (en Millions), 157 - 356, et parallèlement, Visites des médecins à domicile, 68 - 42 (ironiquement... les Français seraient-ils 2 fois plus malades qu'en 1980, mais avec une meilleure mobilité ?)

Gadgets de l’e-humain

* TDK met au point des DVD Blu-ray multicouches
[Analyse : les DVD support du cinéma, DVD-9 actuels en moyenne définition (9Go), DVD blu-ray pour des films en haute définition en double couche (début de commercialisation à grande échelle, 35 à 45 € HT) et bientôt les DVD 4 couches (100 Go, en démo) et 6 couches (200 Go, 33.3 Go la couche étendue) pour des applications de stockage... le tout dans un format identique au CD, soit 12 cm, voulu par Karajan et le créateur de Sony tel que la 9ème Symphonie de Beethoven, 74 mn, y rentre en entier !]

* Le Disque Dur à 50 ans
[Analyse : en Septembre 1956, IBM lançait le Ramac 305 (capacité 5 Mo, sur 50 plateaux de 61 cm, rotation à 1200 tr/mn) ; comme en Pharma, il est bon de rappeler les progrès accomplis pour mettre en perspective le présent et évaluer l'avenir : aujourd'hui, un DD de micro-ordinateur de 3.5 pouces (moins de 9 cm), peut avoir une capacité de 750 Go, avec une rotation 10 fois plus véloce... bref, 50 millions de fois plus de capacité par unité de surface !] 

Divers

* Innovation inattendue : la boîte à médicaments Bluetooth de Bang & Olufsen
[Analyse : Bang & Olufsen, spécialisée dans la HiFi super design, possède une division équipements médicaux, qui propose la «Helping Hand», un distributeur électronique de médicaments pour les patients distraits, oublieux de l’heure de leurs comprimés ou gélules en envoyant simplement un signal à un PC ou à un téléphone mobile grâce à une connexion USB ou Bluetooth... mais l'outil fonctionne aussi comme mouchard : il transmet des rapports au médecin et affiche une lumière rouge ou jaune en cas d'oubli (unique ou répété) ; l'observance, c'est la lumière verte!]

* Joyeux anniversaire, sans accident vasculaire
[Analyse : une étude juste publiée dans Neurology montre que la probabilité de survenue d'un AVC, d'un infarctus du myocarde ou d'un accident ischémique transitoire est accrue de 27% le jour de son anniversaire, par rapport aux autres jours de l'année, en raison du stress lié à cet événement... pensez-y la prochaine fois, en vous dé-stressant au moment (et avant) de souffler les bougies]

 

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017