NEWS 
SEPTEMBRE 2005

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Septembre 2005

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Les Laboratoires Internationaux créent, via l'IFPMA, un portail de recherche pour faciliter l'accès des patients et des praticiens aux informations sur les essais cliniques
[Analyse : une réussite éthique, de transparence, de responsabilité, de communication ergonomique, que ce portail de Recherche sur Internet, dont la réalisation a été confiée à IBM ; selon Daniel Vasella, le Président de l'IFPMA (et de Novartis), «la communauté médicale dispose d'un accès simple et rapide aux données (des essais cliniques) qui lui facilite les décisions concernant les thérapies et les traitements potentiels à venir». Seront rendus publics, les résultats des essais passés, qu'ils soient positifs ou négatifs (avec un lien vers la publication éventuelle), les informations relatives aux études en cours (avec des informations sur les modalités de recrutement des patients ou des praticiens)]
              + Mars 2006 : nouvelle mouture du portail Web: http://clinicaltrials.ifpma.org/clinicaltrials/no_cache/fr/monportail/index.htm, en Français, avec 2 nouvelles rubriques, FAQ's et glossaire

Politique et économie de la Santé

* Déremboursement de 156 médicaments à service médical rendu insuffisant (SMRi) sur 221 analysés par l'HAS, à partir du 1er Mars 2006 (non compris, les 62 veinotoniques à SMRi qui seront remboursés à 15% -au lieu de 35%- pendant 2 ans)
[Analyse : pas de surprise devant la décision des experts de la Haute Autorité de Santé (HAS), après un processus lancé officiellement par Martine Aubry, Ministre de tutelle en 1999, si ce n'est la position affichée de refuser toute solution transitoire et tout déremboursement partiel... que l'État s'est empressé de ne pas suivre, montrant (sans surprise non plus) que le pouvoir ainsi délégué est limité. Si l'on met entre parenthèses cette ambiguïté, les motifs habituels de politique industrielle Française, et les délais depuis 1999, alors l'idée d'un taux transitoire de remboursement est réaliste pour habituer les Françaises fortes consommatrices (et électrices) : indiqués dans le traitement de l'insuffisance veineuse chronique et des hémorroïdes, les veinotoniques comme Cyclo 3 de Pierre Fabre, Daflon de Servier ou Ginkor d' Ipsen ont, en 2004, représenté € 500 Millions présentés au remboursement, soit la moitié du total des 221 produits ! Saluons l'HAS et les médias qui ont évité de parler de médicaments inutiles et n'oublions pas de noter que les Magnésiums et vitamine E sont sortis indemnes de l'évaluation. Pour les 156 autres médicaments (comme Ultra-levure de Biocodex, ou Maxillase, Bronchokod, Hept-a-myl), l'avenir est à l'automédication que certains ont déjà largement engagée : une transition risquée, en France, compte tenu de l'image des Français envers l'automédication et de l'attitude frileuse des Médecins, mais jouable... ]
              + Mars 2006 : finalement, le déremboursement n'a été officiel qu'à compter du 1er Mars 2006 et aucun des médicaments déremboursés n'a profité de la possibilité de publicité Grand Public 6 mois avant l'échéance
              + Juin 2006 : les premières statistiques de ventes sur ces produits suivent le processus "couperet" habituel (par rapport à IMS Mars 2005: -51% en volume -et même -63% pour les expectorants-, taux de prescription baissant de 90% à 60%, automédication augmentant de 10% à 30%, 11 Millions d'unités en moins pour un transfert vers l'OTC qui ne porte que sur 1 Million)
              + Mars 2008 : les veinotoniques déremboursés en 2 temps (totalement en Janvier 2008) chutent de 53 % au cours des deux premiers mois (ils représentent environ 3 % du volume total des ventes de médicaments) et ce, malgré diverses stratégies de Laboratoires selon les produits (augmentation, baisse, maintien du prix de vente, changement de conditionnement)... mais le SMRi fait fuir

* Retrait du marché des spécialités à visée immunostimulante à la suite de la réévaluation de leur rapport bénéfice/risque par l'AFSSAPS
[Analyse : des produits à forte notoriété, comme Biostim de Sanofi-Aventis, Imocur de Zambon,  Imudon et IRS 19 de Solvay, Ribomunyl de Pierre Fabre, sous diverses présentations (mais dont les ventes saisonnières sont concentrées avant l'Automne...) ; cette réévaluation fait suite à une enquête nationale de pharmacovigilance qui avait conduit l'Afssaps à renforcer, en 2003, les contre-indications, mises en garde et effets indésirables, après quelques années d'hésitations]

* PLFSS 2006 : nouvelles recettes et charges pour diminuer le déficit prévisionnel de € 2.2 Milliards
[Analyse : au menu, les nouvelles recettes selon modalités habituelles (prélèvement sur les intérêts des PEL, la C3S élargie à la SNCF, RATP, EDF, GDF, le forfait CMU relevé, la fin des exonérations sur le temps partiel, la franchise de €18 sur les actes lourds à l'hôpital comme en cabinet médical), mais surtout € 1 Milliards de prélèvements sur le médicament en plus de ceux inscrits dans la Loi du 13 Août 2004 (€ 3 Milliards en 2007), selon les pistes suivantes : relèvement des taxes (de 0,6 % à 1,96 %, pour un rendement supplémentaire de € 300 Millions), généralisation du TFR pour les génériques, baisses de prix sur les produits innovants, ou (vite abandonnée) instauration d'un forfait non remboursable sur chaque boîte de médicaments. Des mesures prises hors du cadre conventionnel -légal- et donc mal vécues par l’industrie pharmaceutique ... mais qui ne se s'est jamais rebellée]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par GLAXOSMITHKLINE (GSK) du canadien ID Biomedical pour Can$ 1.7 Milliard, soit € 1.1 Milliard, par OPA amicale, soit une prime de 30 % par rapport au cours moyen sur 20 jours
[Analyse : GSK, déjà co-leader mondial des vaccins, renforce sa présence et ses capacités de production dans ce domaine aux USA et au Canada (la production mondiale de vaccins antigrippaux atteint 300 Millions de doses par an, mais la demande dépasse l’offre actuellement) et se prépare mieux «contre la menace d'une pandémie de grippe aviaire», selon son Président, Jean-Pierre Garnier ; ID Biomédical s'ajoute à l'acquisition précédente d'une usine de production de vaccins de Wyeth aux USA, au moment où le nouveau vaccin antigrippal de GSK, Fluarix a été approuvé par la FDA ; pour le futur, le pipeline de vaccins d'ID Biomedical comporte FluINsure MD (antigrippal intra-nasal), StreptAvax MD (injectable contre les streptocoques du groupe A), PGCvax MD (Streptococcus pneumoniae)]

* Acquisition (probable) par NOVARTIS des 57.8% du capital de CHIRON, non encore détenus, pour US$ 4.5 Milliards, soit une prime de près de 10% par rapport au cours de clôture
[Analyse : Chiron, créée en 1981 par des professeurs Universitaires, est un spécialiste des biotechnologies (maladies infectieuses, cancer, analyses de sang) et un des leaders mondiaux des vaccins (grippe, méningocoques, vaccins pédiatriques) pour un CA de US$ 1.7 Milliard en 2004, un bénéfice net de US$ 152 Millions et 5.400 salariés ; principaux produits : Procleix (analyses), Menjugate (vaccin contre les méningocoques), Tobi (tobramycin ; contre les infections pulmonaires chroniques dues à Pseudomonas aeruginosa), Proleukin (cancérologie), Betaseron (interféron béta-1b ; sclérose en plaques). Chiron a toujours été considéré par Novartis comme géré indépendamment (un peu comme Genetech avec Roche). L'acquisition est probable mais pas certaine, car le Conseil d'Administration de Chiron, hormis les 3 membres issus de Novartis, a rejeté l'offre par manque d'attractivité financière et une hausse de 10% de l'offre serait attendue : Chiron a cependant connu de graves problèmes industriels l'an dernier, qui ont fait chuter son cours de Bourse (un lot de vaccins Fluvirin contre la grippe est apparu non conforme à la réglementation dans son usine Britannique, entraînant la suspension des ventes vers les USA... la possibilité de renouer ce flux est donc cruciale pour les résultats de Chiron et pour ses relations financières avec Novartis]
                     + Octobre 2005 : acquisition finalisée pour US$ 5.1 Milliards, soit 600 Millions de bonus, pour les actionnaires, mais encore contestée par quelques minoritaires (CAM North America LLC et ValueAct Capital, détenant environ 26% du capital)
                     + Avril 2006 : acquisition définitive et amicale à US$ 48 par action (soit 20% de plus que l'offre initiale)
                     + Octobre 2007 : La division vaccins et diagnostics de Novartis (anciennement Chiron) a décollé, le bénéfice opérationnel passant à US$ 172 Millions contre 10 Millions en 2006, le problème industriel de Chiron pour le vaccin grippe aux USA ayant été résolu par Novartis

* Acquisition par NOVARTIS de 20% du capital d'ALNYLAM, biotech Américaine au concept novateur, pour US$ 47 Millions
[Analyse :  la technologie d'Alnylam, l'interférence ARN, qui bloque sélectivement l'expression des gènes, est très prometteuse, mais encore balbutiante : les premiers produits d'Alnylam, contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (avec MSD) ou contre le virus syncytial respiratoire, entreront en phase III en 2006... Novartis dispose d'un droit de premier refus sur tout ce qui sortira de la recherche d'Alnylam]

* Acquisition par GENERAL ELECTRIC de l'Américain IDX pour US$ 1.2 Milliard, à 100% en cash, soit 40 fois le bénéfice net
[Analyse :  GE Healthcare, la filiale santé du conglomérat Américain, se renforce dans les technologies de l'information pour le secteur de la santé ; avec 2500 salariés, IDX a réalisé un CA de US$ 520 Millions en 2004, tandis que GE Healthcare, avec 43000 personnes, atteignait US$ 15 Milliards ; IDX est spécialisée dans la conception de logiciels utilisés dans les hôpitaux et les cabinets des médecins US (logiciels cliniques, d'imagerie et administratifs); fondée en 1969, elle a lancée son IPO en 1995 à US$ 18 l'action, n'a pas distribué de dividendes depuis au moins l'an 2000, car elle était en pertes jusqu'en 2001 ; une OPA amicale, à US$ 44 l'action, bien accueillie, soit près de 25% de bonus sur les cours précédents]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Bertrand Jacquel, chez NHA Communication France, comme D.G.
[Analyse : auparavant, MEDIMEDIA, D.G. Pôle Hôpital et Institutions (2004), ARIKA Consulting, Fondateur et Consultant en Marketing et Communication Santé (2003), NEX & COM SANTÉ, Co-fondateur et D.G.A. (1997 - 2002), FRANCE 1, D.G.A. (1992 - 1996), SAATCHI & SAATCHI MEDICAL, Directeur Commercial (1986 - 1991), DEBAT, Chef de produits, Chef de gamme, puis Directeur Marketing (1982 - 1986), RHÔNE-POULENC SANTÉ France, Visiteur Médical, Chargé d'Études (1979 - 1982) ; Né en 1952, Pharmacie, IAE, Président de la FNIM (Fédération Nationale de l'Information Médicale) (2002 - 2004)]

* Bruno Erhard, chez M.S.D.-CHIBRET, comme Directeur des Relations Extérieures
[Analyse : auparavant, UDF, Directeur des Études et des Relations internationales (2004 - 2005),  INSTITUT MONTAIGNE, Délégué Général (2000 - 2004), PARLEMENT EUROPÉEN, Secrétaire général adjoint du Groupe "Europe des nations" ; IEP (Bordeaux), DEA Droit Communication, DEA Droit comparé]

* Jean-Christophe Bertrand, chez THÉA France, comme D.G. Opérations 
[Analyse : auparavant, CÉGÉDIM, Directeur adjoint du pôle Santé (2004 - 2005),  MÉNARINI France, D.G. (1992 - 2004),  JANSSEN-CILAG France (J&J), Directeur Marketing,  JANSSEN-CILAG France (J&J), Directeur Promotion, SERVIER, Directeur Marketing- Ventes ; Né en 1953, Médecine]

* Jean-Luc Tavernier, pour l'État, comme Directeur de l'ACOSS
[Analyse : auparavant, INSEE, Inspecteur Général ; Secrétariat d'État à la Santé, Conseiller technique auprès de Hervé Gaymard]

* Alice Dautry, pour l'État, comme D.G. de l'Institut Pasteur (2 mois après la démission de Philippe Kourilsky)
[Analyse : auparavant, Institut Pasteur (1977 - ), spécialiste de la biologie cellulaire ; née en 1950 (estim.), Docteur ès Sciences (également, Professeur à l'École polytechnique]

Relation Client

* Acquisition par ORACLE de SIEBEL pour US$ près de 6 Milliards, en cash ou par échange d'action, soit une prime de 17% par rapport au cours de clôture, devenant ainsi le leader mondial avec 20.9% de parts de marché pro forma:
Parts de Marché Mondial (2004) des éditeurs de CRM (source Gartner): Total : € 2.8 Milliards
Oracle Siebel PpleSoft SAP Salesforce Sage Amdocs SAS MS Reste
3.5% 13.8% 3.6% 17.4% 3.2% 2.9% 2.0% 1.8% 1.0% 50.8%

[Analyse : encore une acquisition pour Oracle, après JDEdwards et PeopleSoft (sans compter l'Indien I-Flex Solutions en Août, pour US$ 900 Millions) ; avec son propre progiciel de CRM et celui de Siebel, Oracle dispose de pas moins de 4 suites complètes ! Siebel (5000 personnes, un CA de US$ 2 Milliards en 2001 et ... 1.3 en 2004) est non seulement le leader de la Relation Client, mais en plus la quasi totalité des Laboratoires Pharmaceutiques mondiaux figure parmi ses clients (en France, la présence de Cégédim constitue une exception) ; en excluant la trésorerie disponible de Siebel, soit US$ 2.24 Milliards, la transaction a un coût fortement minoré et constitue une excellente affaire ; Tom Siebel, créateur de Siebel et ancien d'Oracle, a construit une société efficace, riche, avec une suite progicielle remarquable, mais qui parvenue à maturité, n'a pas réussi le virage vers les PME et s'est laissée piéger par le modèle original (ASP) de Salesforce.com aux USA ; Larry Ellison, le Président d'Oracle, a confirmé, comme pour PeopleSoft, que le développement de Siebel serait maintenu (il est cependant évident que les marchés financiers lui demanderont vite des comptes et appelleront aux synergies), car sa stratégie revient à acheter des clients concurrents, donc à ne pas les perdre. Le futur, c'est le Projet "Fusion" : sur la base d'un middleware commun, unifier les 4 gammes de progiciels, dont certains par métier (Siebel Pharma, Collectivités et Banque, notamment), par taille d'entreprise (CRMondemand de Siebel, avec IBM), et le décisionnel de Siebel, reconnu comme best of breed, mais puissant et complexe... un défi majeur, la migration vers un outil global et une position de leader incontournable... avec SAP en embuscade pour capter tous les clients qui abandonneraient le navire, fuyant les incertitudes]

* Acquisition par EBAY de SKYPE, leader historique du téléphone sur Internet, pour US$ 2.6 à 4.1 Milliards, en fonction des performances de Skype 
[Analyse : créée en 2002, Skype n'est pourtant qu'une start-up aux revenus modestes, mais à forte notoriété : 54 Millions d'utilisateurs, dont seulement 2 Millions de clients payants, en utilisant la technologie peer-to-peer, soit entre PC, soit entre PC et téléphone classique ; son CA est faible, US$ 7 Millions en 2004 (prévisions : 60 Millions en 2005, premier équilibre financier attendu à l'Automne 2006), car l'immense majorité des utilisateurs se sert de Skype pour téléphoner gratuitement entre PC et ne lui paye donc rien ; donc, un pari risqué et très coûteux pour eBay, le leader mondial des e-ventes aux enchères et du micro-paiement avec Paypal, qui a besoin d'un nouveau souffle de développement : Skype permettra d'utiliser une communication vocale entre le vendeur et l'acheteur lors d'une transaction, à la place des courriers électroniques (5 millions par jour) et donc de développer le commerce de produits tels que les voitures, l'immobilier... et surtout, la VoIP constitue un des enjeux majeurs de la relation client de demain (y compris avec WiMax)]

* Acquisition par FREE d'ALTITUDE pour se lancer dans le WiMax
[Analyse : le fournisseur d'accès met la main sur une précieuse (et unique) licence WiMax nationale, en France (avant les appels d'offres publics régionaux) ; WiMax est une menace pour l'ADSL et pour le téléphone mobile, même UMTS : il permet d'accéder à Internet par micro-ondes et à très haut débit, partout, et dans le futur de téléphoner en se mouvant sur un ordinateur portable, un téléphone mobile ou un modem ADSL]

Internet en Santé

* Un bracelet-téléphone anti-disparition qui renforce la sécurité des malades d'Alzheimer, grâce à un partenariat entre le Canadien Medical Intelligence, Orange (France Telecom) et Medidep
[Analyse : alors que le taux de fugue ou d’errance pour les malades d’Alzheimer atteint près de 60 %, le bracelet "Columba" détecte automatiquement chaque sortie d’une zone considérée comme sécurisée autour du domicile du malade ou de la maison de retraite (par géo-localisation GPS Assistée), alerte alors un centre d’appel médicalisé (AXA Assistance) qui contacte rapidement la famille ou le personnel soignant afin de coordonner l’assistance (Medidep)... une innovation intéressante pour les trois quarts des 800 000 malades qui se trouvent en situation de maintien à domicile (MAD)]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* Le Haut Conseil (HCAAM) évalue à € 83 Milliards, les soins pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie
[Analyse : première évaluation, certes imparfaite, mais si importante pour un gestionnaire des ALD (affections de longue durée), des CMU... 64% du total de € 131 Milliards]

* 2 500 sur les 7000 Médicaments commercialisés, labellisés en jaune, orange ou rouge, pour les conducteurs
[Analyse : initiative réglementaire Française via l'AFSSAPS, parallèlement à une recommandation Européenne, c'est une nouvelle classification sur les boîtes des médicaments en fonction de leur possibilité d'altérer l'aptitude à la conduite automobile ; pictogramme jaune égale prudence simple, mais lire la notice, orange, prudence redoublée et conseil d'un avis médical, et rouge, interdiction de conduire. En jaune sont visés 30% des antalgiques, 80 % des sirops anti-toux et des remèdes contre le rhume, 100 % des antihistaminiques de deuxième génération, certains anti-inflammatoires, des antalgiques, des antigrippaux et quelques anti-nauséeux ; en orange, 100% des antihistaminiques de première génération, 60-70 % des anxiolytiques, 100 % des antidépresseurs, 90-95 % des anti-épileptiques, 100 % des anti-parkinsoniens et 95 % des antidiabétiques (insulines et sulfamides) ; en rouge, 90% des hypnotiques, des antalgiques spéciaux, des anxiolytiques sous forme injectable ou fortement dosés... statistiquement, une exposition à un médicament potentiellement dangereux est retrouvée chez 10 % des accidentés de la route]

Gadgets de l’e-humain

* Les processeurs double coeur (dual core), lancés par INTEL et AMD (3.2 GHz)
[Analyse : apparue avec l'Été sur les micro-processeurs des deux fondeurs, cette nouvelle architecture se généralise, mettant fin à la Loi de Moore qui édictait que chaque année la vitesse des processeurs devait doubler ; elle permet plusieurs instances de calcul sur un même composant et ainsi de traiter simultanément 2 programmes lancés par l'utilisateur, comme par exemple le téléchargement de fichiers et l'écriture de textes (au lieu d'une exécution alternée avec un processeur mono-coeur) ; l'idée du processeur multi-coeur se rapproche du monde des serveurs où existe déjà depuis quelques années l'informatique multiprocesseurs ; avec des programmes optimisés (64 bits), les gains peuvent atteindre "jusqu'à" 80% en temps d'exécution par rapport à un processeur mono-coeur à fréquence égale, quand le prix est 20% supérieur en moyenne ; début 2006, sont attendus les premiers processeurs à double cœur pour ordinateurs portables, baptisés Yonah chez Intel et Turion 64 x2 chez AMD, et, à partir de 2007, les deux constructeurs évoquent déjà des puces à 4 coeurs]

Divers

* Le chimpanzé livre son génome sans la clé (magazines Nature et Science)
[Analyse : les différences génétiques entre les hommes et les chimpanzés sont environ 60 fois inférieures à celles observées entre les hommes et les souris ; et 10 fois inférieures entre un homme et un chimpanzé qu'entre une souris et un rat... le problème concerne les 1,2 % de différence entre "nous" et ces singes, qui sont indéchiffrables, pour l'instant. Un humoriste aurait ajouté sans misogynie : quelle est la différence entre l'homme et la femme ?]

* Le chocolat protège les artères !
[Analyse : selon une étude présentée aux Entretiens de Bichat, les bénéfices cardiaques du chocolat sont avérées avec 30 g par jour de chocolat noir à 70% ou plus : les poly-phénols du cacao permettent de diminuer la tension artérielle et ont des effets protecteurs sur la paroi vasculaire... sans addiction au chocolat, car l'anandamide qu'il contient est en trop faible concentration]

* Le meilleur site Web pour aller chercher des Champignons, TACHENON
[Analyse : un benchmark des sites "Champignons" par Micro-Hebdo qui tombe à pic ! Clés de détermination, rubrique "ne pas confondre", bons coins... faites tout de même vérifier vos trouvailles par votre pharmacien préféré]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017