NEWS 
OCTOBRE 2006

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

Propos à méditer (Marc de Garidel, Président du Comité Biotech au LEEM, dans le livre "La Société du Médicament?" - Juin 2006):
"Les biotechnologies ou la «dernière frontière». Le génie génétique permet de faire beaucoup plus et beaucoup plus vite (en 24 heures, une bactérie peut donner naissance à 10 puissance 22 bactéries, soit près de 10 000 tonnes, et si 1% renferme la protéine recherchée, alors 100 tonnes de matière active seront produites). C'est là la vraie rupture et le changement de paradigme induit par les biotechnologies. Nous vivons un moment de l'histoire où la rupture avec le passé s'affiche et se proclame. Aujourd'hui 40% des nouveaux médicaments sont issus de la bio-production. Parallèlement la recherche avance : on séquence les virus (notamment celui du Sida), on commercialise l'hormone  de croissance recombinante, les protéines virales pour les vaccins... on réalise la cartographie du génome humain (en 2003, le chromosome 14 est totalement décrypté)... on copie parfaitement la protéine manquante, on imagine de bloquer le signal pour les cellules malades, grâce aux anticorps monoclonaux. La «nouvelle frontière» est inscrite dans ces 3 Milliards de codes qu'il va nous falloir déchiffrer."

 

NEWS   Octobre 2006

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Mise en place chez PFIZER France (toujours présidée par Louis Couillard) d'une nouvelle organisation par client, en liaison avec une réorganisation du marketing Européen
[Analyse : la division Relations prescripteurs (Annick Pichavant-Ruty), pour les réseaux de visite médicale, ville et hôpital, et leurs directions supports, la division Relations politiques et institutionnelles (Gérard Bouquet) en charge des relations politiques, des relations avec l'opinion publique, et des affaires institutionnelles, la division Relations scientifiques et patients (François Pelen), en charge des relations scientifiques, des relations avec les associations de patients et de la FMC, et la direction Relations commerciales (au sein de la Division Stratégie & Finance, Michel Ginestet) en charge des relations avec les grossistes répartiteurs, les hôpitaux, les cliniques et les assureurs privés ; au niveau marketing, scientifique et médical, seules des équipes support restent à Paris (effectifs réduits) et 5 pôles sont Européanisés : le pôle oncologie et le pôle infectiologie, urologie, pneumologie installés à Paris, le pôle cardiovasculaire, métabolisme et le pôle ophtalmologie, endocrinologie à Tadworth, en Grande-Bretagne, et le pôle système nerveux central, douleur, inflammation à Karlsruhe, en Allemagne... une organisation moderne, futuriste, innovante, et très en phase avec la démarche de Pharmaclient]

* Inauguration d'une nouvelle usine de fabrication par GSK en France, pour un investissement de € 500 Millions sur 5 ans, près de Valenciennes
[Analyse : un investissement majeur décidé en 2002 et qui doit créer 600 emplois (300 les 3 premières années) ; un tel investissement n'avait pas été réalisé par un groupe pharmaceutique étranger en France depuis plus de 10 ans (Eli Lilly et Novartis en Alsace, AstraZeneca à Dunkerque et Novo Nordisk à Chartres sont des extensions ou de taille plus modeste) ; l'usine est installée d'abord pour Cervarix, le vaccin (anti-papillomavirus) bientôt commercialisé pour la prévention du cancer du col de l'utérus (en ce sens la décision est importante, car la base des activités Monde de GSK pour les vaccins est en Belgique) ; les aides publiques atteignent € 15 Millions]

* La nouvelle lettre d'orientation du Ministre, Xavier Bertrand, au Comité économique des produits de santé (CEPS) enclenche un processus de "jumbo class" à l'Allemande
[Analyse : outre les baisses de prix conjoncturelles (cf. déremboursements), l'État demande au CEPS de faire converger à la baisse les prix des médicaments brevetés, lorsqu'au sein de la même classe thérapeutique, une version générique existe ; il s'agit d'un premier pas vers le système "jumbo class", où les prix en Allemagne de tous les médicaments d'une même classe sont abaissés au même niveau lors de l'arrivée d'un générique ; bref, comme pour une boisson célèbre... une mesure qui a le même goût, mais sans l'alcool]

Politique et économie de la Santé

* Troisième (et dernière) grande vague de réévaluation de médicaments (lancée en 2001) : les recommandations de l'HAS non suivies par le Ministre, Xavier Bertrand
[Analyse : lors de l'installation de la Haute Autorité, le débat avait fait rage sur son éventuelle indépendance ; bien sûr, ce n'était pas l'enjeu essentiel (mais plutôt son pouvoir réel)... au-delà de ces dialectiques Françaises, la décision est pragmatique, progressive et en ligne avec la décision précédente concernant les veinotoniques ; les 41 médicaments à SMRi (enjeu : € 41 Millions sur un total de 310), soit des anti-diarrhéiques (Ercéfuryl) et des produits utilisés en ORL et en pneumologie (Rinurel, Rinutan, Gomenol, Surbronc, Praxinor), sont remboursés à 15 % ( au lieu de 35 %) en 2007, avec une baisse de prix de l'ordre de 15 %, puis déremboursés en 2008 ; par contre, les 48 vasodilatateurs (Sermion, Tanakan, etc.) conservent leur prise en charge à hauteur de 35 %, mais avec une baisse de prix allant jusqu'à 20 % (ce qui permet de réduire le transfert sur les complémentaires) et 9 produits sont inchangés, suite à une réévaluation positive de l'HAS, qui sont importants par le CA (Trivastal et Vastarel de Servier, Nootropyl, Praxilène, Fonzylane et 3 Antibiotiques Colimycine, Terramycine, Nibiol) ; à noter que sur le plan médiatique, le pouvoir politique n'a aucune difficulté à justifier les baisses de prix, car les précédents déremboursements ont entraîné des doublements des prix publics par les Labos concernés (ici, l'apparence est prégnante, car la décision des Labos suit une logique industrielle de rattrapage : les prix de ces produits étaient bloqués depuis 10 à 20 ans et leur déremboursement médiatiquement "infamant" entraîne des baisses de volumes de 50%)]

* L'UE finalise l'exception pédiatrique
[Analyse : à partir de début 2007 (et comme aux USA), les Labos doivent réaliser des tests spécifiques sur les effets des médicaments sur les enfants, et en contrepartie, une extension du brevet concerné est octroyée (6 mois) ; une législation bienvenue pour les 25 pays, mais longue à se concrétiser (première résolution en 2000) ; plus de détails sur le site de l'AFSSAPS ]

* PLFSS 2007 : ONDAM à nouveau négatif pour les médicaments (comme en 2006)
[Analyse :  si l'Ondam global prévu pour 2007 reste à 2.5 %, l'objectif de croissance des produits de santé (dispositifs médicaux et médicaments) est négatif, soit une réduction de 2.6 % des dépenses ; comme cet objectif est intenable (mathématiquement et en année électorale), cela revient à programmer de nouvelles taxes et baisses de prix l'an prochain]

* Accord "substitution générique" contre "tiers payant" entre la CPAM et les syndicats d’officinaux Parisiens 
[Analyse : une mesure importante par son caractère nouveau (une mesure discriminatoire, mais qui peut apparaître juste car elle ne vise pas les défavorisés) et par l'évolution stratégique des Caisses : les pharmaciens doivent ne plus pratiquer le tiers payant aux patients refusant les génériques (donc, pour convenance personnelle) ; après une expérimentation réussie localisée dans les Alpes (+15% de taux de substitution en 6 mois), cette mesure coercitive est appliquée à Paris où le taux de substitution est bas par rapport à la moyenne Française et très en dessous de l'objectif conventionnel de 70% (puis elle doit être étendue au reste de l'Île-de-France) ; à noter que 150 000 courriers aux assurés avaient été envoyés dans les Alpes et que pour les pharmaciens récalcitrants de Paris, une convocation à un entretien est prévue par la CPAM]
             + Août 2007 : généralisation à l'ensemble de la France du concept génériques contre tiers payant et passage de l'objectif de substitution de 70% à 80% pour 2007 dans le cadre des mesures d'urgences de réduction du déficit pour 2007

* Une première : élection à la Présidence de la Conférence Nationale de la Santé d'un représentant des Associations de Patients
[Analyse : succédant à des professeurs de médecine (Joël Ménard, Marc Brodin), Christian Saout (président d’AIDES, spécialisée dans le Sida, vice-président du Collectif inter-associatif sur la santé CISS, et avocat de profession) a été élu pour 3 ans ; l'État fait le choix du changement dans la démocratie sanitaire et aussi de s'appuyer sur un nouveau pôle d'influence, pour son mécano Social (comme pour le DMP)]

* L'assureur MMA lance en Décembre «Double effet», une complémentaire santé imaginative
[Analyse : les Mutuelles du Mans Assurances vont lancer un contrat d'assurance santé remboursable à 50 % en fonction du niveau des dépenses du client au cours de l'année ; l'idée procède du marketing bien compris (la clientèle jeune et des assurés faiblement dépensiers en matière de santé, donc peu consommateurs de complémentaire santé ou recherchant moins de garanties), mais aussi d'un appel à la fourmi vertueuse qui dort dans chaque Français ; évidemment, c'est un coin enfoncé dans la solidarité (réaction de la Mutualité) : l'Assurance Maladie ne se sent pas concernée, pourtant toutes ses démarches conventionnelles vers les Médecins et les Pharmaciens partent d'engagements, contre récompense (rémunération)]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par le Suisse PHONAK de son concurrent Danois RESOUND (filiale du groupe GN), pour € 2 Milliards
[Analyse : Phonak devient ainsi le leader mondial des appareils auditifs, devant Siemens, avec une PDM de 30 % ; il s'agit d'une opération majeure ( d'égal à égal) car Phonak va quasiment doubler de taille, avec un CA de presque € 1 Milliard (pro forma), et aussi d'un remarquable deal financier avec fort levier car la profitabilité opérationnelle de Resound (14%) est 2 fois moindre que Phonak et les synergies sont évidentes... cela dans le cadre d'un marché dynamique (+ 6 à 9 % par an), porté par le vieillissement de la population, les progrès des technologies et de la miniaturisation, et l'image moins négative liée au port de tels appareils ; Phonak, basée à Stäfa, commercialise notamment des innovations comme l'AudioZoom, la technologie numérique de traitement du signal DPP (Digital Perception Processing) des aides auditives CLARO ou le système MicroLink (communication sans fil)]
                     + Avril 2007 : A la différence des autres principaux pays, l'office des cartels Germanique bloque la création du numéro un mondial des appareils auditifs pour cause d'oligopole en
Allemagne (Phonak, William Demant et Siemens contrôleraient 90% du marché); les 2 groupes ont fait appel auprès du tribunal de Düsseldorf

* Acquisition par MSD de la Biotech Américaine SIRNA THERAPEUTICS, pour US$ pour 1.1 Milliard en cash
[Analyse : Sirna développe une nouvelle classe prometteuse de médicaments fondée sur l'interférence de l'ARN (RNA en Anglais, d'où son nom) ; le premier produit du pipe est en phase II et concerne la dégénérescence maculaire (avec Allergan), mais le portefeuille précoce vise un éventail large (virus syncitial, hépatite C, métabolisme, SNC, asthme et dermatologie) ; la dernière acquisition significative de MSD en Biotech date de 2001 avec Rosetta Inpharmatics]

* Acquisition par les fonds d'investissement Américains TEXAS PACIFIC et MAVERICK de la division hématologie de BAXTER, pour US$ 540 Millions, soit 1 fois le CA
[Analyse : un désinvestissement ponctuel pour Baxter, en raison d'une insuffisante profitabilité, comme déjà procédé à plusieurs reprises (par exemple EDWARDS LIFESCIENCES, spin-off de 2001) ; la division "Transfusion Sanguine" (collecte et transformation du sang) emploie 3 500 personnes ( 500 en France, surtout en production à La Châtre, dans l'Indre) et un CA de plus de US$ 500 Millions ; Baxter se recentre ainsi sur ses domaines stratégiques actuels (cancer, hémophilie, insuffisance rénale, déficits immunitaires, anesthésie, vaccins...), pour le médicament et les dispositifs, avec 47 000 personnes (9 000 en France), et un CA de US$ 9.8 Milliards ; Texas Pacific Group est un fonds créé en 1992 qui gère aujourd'hui US$ 30 Milliards d'actifs]

* Acquisition par GSK de l'Américain CNS spécialiste de l'OTC pour US$ pour 566 Millions ($37.50 l'action en cash), soit + 31 % par rapport au dernier cours coté, et 5 fois le CA
[Analyse : CNS, une société dynamique implantée dans le Minnesota, commercialise 2 gammes différentes, les bandelettes nasales pour ronfleurs BreatheRight (commercialisées dans 27 pays) et les compléments nutritionnels FiberChoice (seulement aux USA), pour un CA total 2005 de US$ 113 Millions (+20% par rapport à 2004, et à 86% aux USA) et un résultat net de US$ 17 Millions ; c'est un complément de gamme pour GSK, le n°2 mondial de l'automédication)]

* Acquisition par PFIZER de la start-up Biotech Britannique non cotée POWERMED, pour un montant tenu secret
[Analyse : l'acquisition est probablement mineure au plan financier, mais ne peut être éludée car c'est une première incursion dans le domaine des vaccins par Pfizer (un marché mondial concentré sur 4 acteurs, GSK, Sanofi-Aventis, MSD, Novartis-Chiron, plus de nombreux acteurs locaux) ; Powermed développe en phase II un vaccin ADN contre la grippe, sans aiguille et non-produit à partir d'œufs (et aussi des vaccins, plus précoces, contre l'hépatite B et l'herpès, et plus important, contre le H5N1) ; les M&A sont actives dans le domaine des vaccins, avec récemment le Canadien ID Biomedical par GSK]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Gilles Johanet, chez A.G.F. (ALLIANZ), comme Directeur de la Prospective et de l'Innovation
[Analyse : auparavant, A.G.F. (ALLIANZ), Directeur des Activités Santé et Collectives et Membre du Comité de Direction Générale Groupe (2003 - 2006), ÉTAT Cour des Comptes, Conseiller Maître (2002 - 2003)* CNAMTS, D.G. (1998 - 2002), ÉTAT Cour des Comptes, Conseiller Maître, puis Secrétaire Général (1993 - 1998), CNAMTS, Directeur (1989 - 1993), ÉTAT Premier Ministre, Chargé de Mission auprès de Pierre Mauroy, PS (1983 - 1984), ÉTAT Secrétariat d'État à la Famille, Directeur de Cabinet de Georgina Dufoix, PS (1981 -1983), ENA et Faculté des Sciences, Enseignant (1979 - 1981) ; Né en 1950 à Paris, Science Po, ENA 1977]

* Michel Labie, chez SANOFI-AVENTIS comme Senior Vice-President corporate Communication, en remplacement de Nicole Cranois (en poste depuis 1985)
[Analyse : toujours, Vice-Président, relations institutionnelles et professionnelles (2004 - ); auparavant, SANOFI-WINTHROP, Directeur RP (1995 - 1999), SANOFI Chine, fondateur du Bureau de Pékin (1982 - 1995), SANOFI (1981) ; né en 1953 (estim.), Pharmacie (Docteur, Master en pharmacopée traditionnelle chinoise]

* Benoît Leclercq, pour l'État, à l'AP-HP, comme D.G., en remplacement de Rose-Marie Van Lerberghe (cf. News Pharmaclient Septembre 2006)
[Analyse : auparavant, Directeur des Hospices civils de Lyon (2003 - 2006), Directeur des Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Nancy (1999 - 2003) et de Dijon, ancien directeur d’Hôpital ; né en 1947 (estim.), ENS Santé Publique de Rennes (1974), professeur à l'ENA, Administrateur de la Fédération Hospitalière de France et de l’INSERM]

* François Pelen, chez PFIZER France, comme Vice President Division Relations scientifiques et Patients
[Analyse : auparavant, PFIZER France, Directeur Marketing S.N.C. et Urologie (2005 - 2006), PFIZER France, Directeur Business Unit Ophtalmologie (2003 - 2005), PHARMACIA France, Directeur Business Unit Ophtalmologie (2000 - 2003) ; Médecine, Executive MBA HEC]

* Deborah Szafir, chez ROCHE France, comme Directeur de la Communication
[Analyse : auparavant, ROCHE France, Attachée de Direction (2006), ROCHE HQ, Directeur Monde de la Pharmacovigilance (2002 - 2005), ROCHE France, Directeur du Département de Pharmacovigilance (1996 - 2002), Médecine (Docteur)]

* Agnès Bocognano, pour l'État, comme Secrétaire Générale du Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie (HCAAM), en remplacement de l'expert pharmaco-économiste (et fin cinéphile) Pierre-Jean Lancry, nommé Directeur de la Santé de la MSA
[Analyse : auparavant, Conseillère auprès de Jean-Pierre Davant, Président de la Mutualité Française (2000 - 2006), IRDES (ex-Credes), chargée de recherche (1991 - 2000) ; né en 1964 (estim.)]

* Jean-Yves Desmottes, chez BIODERMA, comme D.G.
[Analyse : auparavant, DARPHIN, D.G.A. (2005 - 2006), BIODERMA, Directeur Opérations Internationales (2002 - 2005), CONVATEC (B.M.S.), Directeur Afrique Moyen Orient (2001 - 2002), FUMOUZE (CHURCH DWIGHT), Directeur International ( - 2001), PRICEWATERHOUSECOOPERS, Consultant Pharma (1996 - ), INNOTECH ; Pharmacie (Docteur), 3ème cycle de l'Essec]

* Anne Baille, chez RANBAXY France, comme P.-D.G., en remplacement de Thierry Hoffmann
[Analyse : auparavant, TEVA CLASSICS (TEVA), D.G., puis Président du Directoire (2002 - 2006), ORTHO BIOTECH (J&J) ; Née en 1959]

* Hubert Puech d'Alissac, chez CEPHALON Europe, comme Vice-Président
[Analyse : auparavant, UCB PHARMA France, D.G. (2002 - 2006), SANOFI-SYNTHÉLABO, FOURNIER, BEAUFOUR-IPSEN ; Né en 1957]

* Bernard Reculeau, chez CIS BIO INTERNATIONAL (RADIOPHARMA), comme Président du Directoire
[Analyse : auparavant, TERATECHNOLOGIES, Administrateur (2005 - ), SANOFI-AVENTIS HQ, Senior Vice President Opérations Commerciales Régions Intercontinentales (2004 - 2005), AVENTIS PHARMA HQ, Senior Vice President Opérations Commerciales Régions Intercontinentales (2003 - 2004),  AVENTIS PHARMA HQ, Senior Vice President International (2000 - 2003) (autres détails, news Pharmaclient Octobre 2005 et Septembre 2003)

Relation Client

* GOOGLE se paie YOUTUBE, premier site de partage et de diffusion de vidéos sur Internet, pour US$ 1.65 Milliard
[Analyse : vertigineux, car la start-up n'a été fondée que depuis 19 mois, n'a été financée qu'à hauteur de US$ 11 Millions par Sequoia Capital et ne compte que 67 personnes ; mais dans les NTIC, ne pas avoir la bonne idée gagnante au bon moment peut-être synonyme de déclin ; Youtube est devenue LA plate-forme communautaire de partage de vidéos sur Internet avec 46 % de PDM (suivi de MySpace avec 21 %, Yahoo, MSN et Google avec 11 %) et n’en finit plus de battre des records (trafic du site : 13 Millions de visiteurs uniques en Mai 2006, 20 Millions en Août, +60%!) ; un pactole publicitaire qui n'a pas de prix... qui ne croit pas encore dans le Web 2.0?]
                       + Février 2007 : succès phénoménal de Youtube, avec 4% du trafic mondial (le trafic total http reprend ainsi la tête avec 39% grâce à Youtube, le peer to peer n'atteint plus que 36%, en régression pour la première fois de son histoire)

Internet en Santé

* DEPICAN, un freeware de qualité pour les Médecins, financé par le FAQSV et mis en ligne par la Société Française de Médecine Générale, SFMG
[Analyse : Depican, "Dépistage Informatisé des CANcers", téléchargeable gratuitement, propose aux patients une action de prévention des cancers qui soit régulière, vise à améliorer la pratique du dépistage des cancers par les médecins généralistes, identifie les populations à niveaux de risque particulier (surveillance appropriée), notamment pour le cancer du sein... bravo]

* Un site Internet pour les Ados visant une meilleure connaissance des thèmes "Santé, Protection sociale, Solidarité, Citoyenneté" : Tous concernés
[Analyse : à l'initiative de l'URCAM de Rhône-Alpes et conçu par le Collège Rhône-Alpes d'éducation pour la santé, ce site (modeste) destiné aux lycéens est bien ciblé et réellement pédagogique ; en suivant la vie de 4 personnages, il propose de comprendre comment la protection sociale a été progressivement organisée et quel bénéfice chacun en retire dans sa vie quotidienne... une réussite]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* La prescription en DCI (Dénomination Commune Internationale) dépasse pour la première fois le seuil des 10 %
[Analyse : dans le baromètre trimestriel de la prescription en DCI publié par la Mutualité Française, au Printemps 2006, les médecins passent la barre des 10% (surtout dans le répertoire des génériques), davantage chez les MG (11%) que les spécialistes (4%) et beaucoup plus qu'en 2002 (1%), quand l'objectif de la convention médicale signée alors était de 25%, dont la moitié pour des génériques ; à noter également une inattendue disparité géographique : la région la plus vertueuse est l'Ouest, et la moins vertueuse (comme dab), l'Île-de-France, avec 4.8 points d'écart]

Gadgets de l’e-humain

* Innovation et technologie : le Tee-shirt capteur d'ECG
[Analyse : récompensé par le prix annuel Medtech Award (une fondation Suisse, depuis 1998), ce Tee-shirt est doté d'électrodes intégrées qui captent les signaux d'un électrocardiogramme sans avoir besoin de fil ; le signal radio est envoyé à une unité de contrôle portée par le patient, permettant une surveillance permanente ( arythmies cardiaques)]

* Une innovation de bons sens chez MICROSOFT, la souris sans fil avec pointeur pour présentation intégré, WNPM 8000 
[Analyse : une initiative lumineuse (dans tous les sens du terme) pour moins de 80 € H.T. qui comprend une souris Bluetooth, un émetteur Laser pour illustrer vos présentations Powerpoint, des boutons spécifiques pour piloter vos présentations (avancer, reculer, mettre en pause...) ; une publicité gratuite, comme toujours, mais ici c'est bien le moins, quand on sait que le budget annuel de la Fondation Bill et Melinda Gates pour la santé des enfants des pays pauvres est supérieur... au budget total de l'OMS!]

Divers

* Banc d'essai des CdRoms d'Anatomie 
[Analyse : 4 bons choix selon Micro-Hebdo (n°445), Atlas du Corps Humain (15€, le top) à www.mindscape.com , Le Corps Humain Deluxe (30€) de MicroApplications, à www.mcroapp.com , l'Encyclopédie du Corps Humain de Mindscape (30€), à www.mindscape.com, le Corps Humain en 3D (6€, basique), à www.anuman-interactive.com ... sans oublier l'encyclopédie gratuite online http://fr.wikipedia.org ]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017