NEWS 
OCTOBRE 2005

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Octobre 2005

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Les conditionnements trimestriels arrivent
[Analyse :  prévus par la Loi du 13 Août 2004, les conditionnements pour 3 mois d'utilisation dans les pathologies chroniques sont utiles à une meilleure prise en charge des patients ; tous les Labos concernés par le traitement de l'hypercholestérolémie, du diabète, de l'hypertension et de l'ostéoporose, ont jusqu'au 1er janvier 2006 pour se mettre en conformité (modification de l'AMM, d'où ralentissement administratif à l'AFSSAPS, et adaptation des chaînes de fabrication) ; la mesure visait à économiser € 180 Millions d'ici à 2007 (enjeu de C.A. annuel : € 2.8 Milliards), mais personne ne sait comment ce montant a été calculé et il est probable qu'aucune économie n'en découlera (d'un côté, baisse symbolique éventuelle du prix unitaire du fabriquant, moins de visites aux médecins et érosion de la marge du pharmacien par dégressivité, de l'autre, traitements interrompus, mais présentés au remboursement, achats dupliqués dus aux différents conditionnements pour ces malades âgés et multi-pathologiques) ; le premier conditionnement à 3 mois est pour l'Actonel... souhaitons que ces conditionnements aient un impact favorable sur l'observance, auquel cas la mesure serait justifiée, les Français figurant parmi les mauvais élèves]
                  + Septembre 2007 : les grands conditionnements sont un échec (peu prescrits, boudés par les officinaux)... c'est un gâchis financier pour les Labos (nouveaux conditionnements, ajustements majeurs dans les chaînes de fabrication)... objectivement une mauvaise idée et une Politique aventureuse

Politique et économie de la Santé

* PLFSS 2006 : le vote des députés entérine toutes les propositions du gouvernement, avec un Ondam pour le médicament de -3.3 % pour 2006
[Analyse : par rapport à la Loi du 13 Août 2004, des prélèvements supplémentaires de € 1 Milliard sur l'industrie et un Ondam mécaniquement négatif : augmentation de la taxe sur C.A. (soit € 300 Millions), 13% de baisse de prix générale aux génériques et à leurs princeps (enjeu : € 420 Millions) et généralisation du TFR après 24 mois d'existence, touchant ainsi 80 % en unités du répertoire (enjeu  € 200 Millions à terme), baisse des prix de 20% pour les 62 veinotoniques pris en charge à 15 % (enjeu € 90 Millions), déremboursements (enjeu € 140 Millions), et, non chiffré, élargissement aux médicaments rétrocédés des conventions avec le CEPS ; réaction hostile du LEEM (qui demande comme préalable l'annulation de la hausse des taxes), du GEMME, le syndicat des génériqueurs (qui propose en alternative la généralisation des génériques par un bonus de remboursement de 10 points aux patients) ... l'industrie a, par nature, une forte dimension éthique et ne peut ainsi accepter que les conventions, qui depuis 2002 ont valeur légale, soient écornées comme des variables d'ajustement ; mobilisation du côté des syndicats de Pharmaciens, qui chiffrent à € 730 Millions l'impact résultant de ces mesures sur l'officine, sans compter l'assèchement des marges arrières des génériqueurs (notamment, la FSPF majoritaire qui appelle à un arrêt des achats des génériques, puis graduellement à l'arrêt de la substitution de marques phare, et enfin en Décembre, à la grève du tour de garde, obligeant les Préfets à réquisitionner) et vigilance pour les prescripteurs, qui refusent que l'échec financier de la réforme de 2004 leur soit imputé ; par ailleurs, il faut enfin citer un nouveau prélèvement, la création d'un forfait plafonné de € 18 sur les actes au-delà de € 91, soit des soins lourds correspondant à des pathologies graves : ici l'enjeu est seulement de € 100 Millions, mais symboliquement cette mesure a brouillé la lisibilité du PLFSS et l'image vertueuse de la réforme qui voulait "mieux" dépenser (la comparaison de ces € 18 au forfait hospitalier qui représente les frais hôteliers a fait apparaître le PLFSS comme un énième replâtrage)

* Gestion des ALD (7 Millions de personnes) : un nouveau formulaire de prise en charge, à partir de Novembre
[Analyse : un des objectifs majeurs de rationalisation dans la nouvelle convention, entre les médecins libéraux et l'Assurance Maladie, consiste à véritablement gérer les malades sous ALD : le nouveau dispositif, qui remplace l'ancien Pires (Protocole inter-régimes d'examen spécial), représente un contrat entre chaque malade et son médecin traitant (alors rémunéré € 40 par an par patient) qui le remplit et le signe et l'envoie au service médical de la caisse pour validation de la prise en charge à 100 %... un formalisme voulu ; l'ordonnance est bi-zone : la partie haute est réservée aux prestations en rapport avec l'ALD (100 %), la partie basse, aux éléments sans lien direct avec l'affection exonérée (droit commun) et pour s'assurer de la juste allocation des prescriptions, 6 fiches consacrées aux affections les plus fréquentes ont été réalisées, à valider par l'HAS, pour classer les médicaments ayant un « rapport direct avec l'affection exonérée » (pastille verte), « sans rapport » avec l'ALD (pastille rouge), et en orange, celles qui ont « un rapport indirect ou inconstant » avec l'ALD, à apprécier au cas par cas ... un document que le médecin traitant pourra montrer au patient réticent]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Fusion à 50-50 de BOOTS THE CHEMIST et d'ALLIANCE UNICHEM
[Analyse : après avoir vendu au plus offrant son activité OTC, BHI (voir ci-après), Boots, 156 ans, 1400 pharmacies, s'allie avec le 2ème grossiste répartiteur Européen (derrière Celesio, ex-OCP), qui possède, déjà, 1600 pharmacies, pour former un groupe, appelé Alliance Boots, avec un C.A. pro forma de £ 13 Milliards (€ 19 Milliards) ; en Grande Bretagne, toutes les officines (2650) s'appelleront Boots et détiendront 20% du marché des médicaments ; synergies annoncées faibles : £ 100 Millions d'ici à 4 ans et 1000 emplois de moins sur un total de 100.000 ; une alliance défensive, mais qui a un fort sens opérationnel et projette une intégration verticale des grossistes dans le futur... à suivre]
      + Août 2006 : finalisation officielle de l'opération

* Acquisition aux enchères par RECKITT BENCKISER de l'activité OTC de BOOTS (BHI), pour £ 1.9 milliard (€ 2.8 Milliards) cash, soit 20 fois le RAI, contre des multiples de 13 à 14 dans de récentes transactions comparables
[Analyse : terriblement cher (mise à prix en Avril : £ 1.2 Milliard), mais c'est la loi du genre, et l'on comprend pourquoi les autres concurrents sérieux n'ont pas suivi, GSK, J&J et Bayer (Novartis avait déjà dérivé pour l'acquisition de Chiron, finalisée avec un petit bonus) ; Reckitt, avec un C.A. égal à £ 3.9 milliards, qui avait le plus faim, ne paye pas moins de 3.6 fois le C.A. de BHI ; Reckitt détient déjà un portefeuille étoffé de marques connues dans l'entretien de la maison et du linge : Woolite, Calgon, Harpic, Air Wick, Calgonit, Finish... et dans les produits d'hygiène corporelle ou d'automédication, avec des marques comme Veet ou Steradent, et Bonjela (maux de dents du nourrisson), Senokot (laxatif), Gaviscon (pansement gastro-intestinal), Disprin et Lemsip (états grippaux) ; mais, il reste que BHI représente une croissance de 90% pour Reckitt en Santé ; BHI apporte des pépites comme les produits contre l'acné Clearasil, les pastilles pour la gorge Strepsils, et l'antalgique Nurofen (ibuprofène) ; ici, les synergies seront très importantes, mais le retour sur investissement, vu le prix, pas immédiat ; les actionnaires de Boots devraient percevoir les 2 tiers du prix de vente, soit £1.4 Milliard de livres, par un dividende spécial, sachant que le reste, 400 Millions, ira à la création d'Alliance Boots]

* Acquisition par FRESENIUS de HELIOS, une chaîne de cliniques Allemandes pour € 1.6 Milliard, soit 1.1 fois le C.A.
[Analyse : une diversification verticale majeure, même si Fresenius opère déjà une chaîne d'hôpitaux, les Wittgensteiner Gp, pour un C.A. de € 300 Millions ; la complémentarité est géographique et par spécialisation ; Helios est une chaîne dynamique, +28% par an depuis 2002, avec 24 établissements et 9300 lits, avec un résultat net de € 66 Millions en 2004 ; Fresenius devrait réaliser un C.A. supérieur à € 8 Milliards en 2005 avec une profitabilité de l'ordre de 10%, sur 3 segments Proserve (établissements de soins), Medical Care (dialyse) et Kabi (nutrition parentérale) ; Fresenius a également annoncé une petite acquisition d'un laboratoire concurrent à Kabi, Clinico GmbH]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Claude  Lubicki, chez GRÜNENTHAL France, comme Directeur Marketing
[Analyse : auparavant, BIOEXPAND Finlande, Fondation (2005), ORION, HQ, Vice-President et UK, D.G. Filiale (1999 - 2004), MENARINI HQ, Directeur des Opérations Europe/Chine, GLAXO Tchéquie et Slovaquie, Directeur Marketing et Vente, GLAXO Italie, Manager Business Development Central Europe, GLAXO France, Visite Médicale et Études de Marché]

* Thierry Soursac, chez MAYNE PHARMA HQ (UK), comme C.E.O.
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS, acquisition par SANOFI-SYNTHÉLABO d'AVENTIS (2004), AVENTIS HQ, Membre du Directoire (2002 - 2004) ; (+ News Mars 2002)]

* Bernard Reculeau, chez TERATECHNOLOGIES, comme Administrateur
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS HQ, Senior Vice President Opérations Commerciales Régions Intercontinentales (2004 - 2005), AVENTIS PHARMA HQ, Senior Vice President Opérations Commerciales Régions Intercontinentales ; (+ News Septembre 2003)]

* Mme Valérie Girardet, chez SANOFI PASTEUR, comme Directrice adjointe de la Communication interne (Groupe Sanofi-Aventis). 
[Analyse : auparavant, Manager Communication des opérations industrielles au sein du Groupe Sanofi-Aventis (2000 - 2005) ; Meubles Grange, Manager Communication (1992 - 2000) ; née en 1967 (estim.)] 

* Mme Dominique Polton, à la CNAMTS, comme Directrice de la Stratégie, des Études et des Statistiques
[Analyse : auparavant, IRDES (anciennement, CREDES), Directrice (2001 - 2005), HCAAM (Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie), Vice-Présidente (2005 - ), HCAM (Haut Conseil de l'Assurance Maladie), Membre de la Mission Fragonard (2003 - 2004), Observatoire National des Professions de Santé, Membre, INED, Membre du Conseil Scientifique, ENSP, Membre du Conseil Scientifique, IVS (Institut de Veille Sanitaire), Administrateur; Économiste et Statisticienne]

* Mme Véronique Ameye, chez NOVARTIS PHARMA France, comme Directrice Exécutive chargée des Relations Institutionnelles et Économiques et Membre du Comité de direction
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS France, Directeur Affaires Publiques (2004 - ), AVENTIS PHARMA France, D.G.A., puis D.G. Affaires Publiques, RHÔNE POULENC RORER HQ, D.G. Affaires Publiques, BIOGALÉNIQUE (RHÔNE POULENC RORER), P.-D.G., RHÔNE POULENC RORER France, Directeur en charge des Partenaires Institutionnels, KABI PHARMACIA France, D.G., KABI PHARMACIA France, Directeur Division Santé, KABI PHARMACIA France, Directeur Développement et Relations Humaines (1987 - 1988) ; Née en 1954 (+ News Octobre 2004)]

* Patrick Langlois, chez ExonHit Therapeutics, comme Membre du conseil de surveillance (et toujours dans sa propre société de conseil, PJL Conseils)
[Analyse : auparavant, depuis 1975, Rhône-Poulenc, dont il a notamment été directeur financier et membre du comité exécutif ; en 2000, à la création d'Aventis, nommé vice-président exécutif en charge des finances avant d'être promu, en 2002, vice-président du directoire d'Aventis, jusqu'à l'acquisition par Sanofi ; né en 1940 (estim.)]

* Bertrand Talbotier, chez CEPHALON France, comme D.G.
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS France, Directeur Marketing Ville (2004 - 2005), AVENTIS France (1997 - 2004), ZENECA France, (1995 - 1997), RHÔNE POULENC RORER France, (1992 - 1995), DESS Industrie Pharmaceutique]

* Mme Carole Milla, chez CEPHALON Europe, comme Directeur Export et Partenariats
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS HQ, Directeur Afrique subsaharienne (2004 - 2005), AVENTIS Afrique Noire, D.G. (2000- 2004), RHÔNE POULENC RORER Côte d'Ivoire, Manager Marketing, Directeur Marketing (1998 - 1999) ; Née en 1964 (estim.), Pharmacie]

* Mme Marie-Dominique de La Salle, chez CEPHALON Europe, comme Directeur Affaires publiques et Communication
[Analyse : auparavant, LEEM, Directrice adjointe de la Communication (2002 - 2005), TAM TAM Communication, D.G. (2001), COMPLETEL, (2000), RHÔNE POULENC RORER (1997 - 1999), ALCATEL, (1991 - 1997), Maîtrise de Langues (Japonais), Maîtrise de Sciences de la communication, Troisième cycle du Celsa]

* Bertrand Chane-Sam, chez CEPHALON Europe, comme Directeur Marketing et Planning Stratégique 
[Analyse : auparavant, B.C.G., Consultant France et Espagne (1998 - 2005) ; Né en 1976 (estim.), ESSEC, 1997]

* Hervé Gisserot, chez SANOFI-AVENTIS Allemagne, comme Directeur des Opérations Commerciales 
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS USA, Directeur B.U. Cardiovasculaire (2004 - 2005), AVENTIS PHARMA HQ, Vice-President Marketing & Sales Thrombosis US (2002 - 2004), AVENTIS PHARMA HQ, Vice-President Global Medical & Marketing Thrombosis, AVENTIS PHARMA France, Directeur des Operations Cardiovasculaires/Diabètes, AVENTIS PHARMA France, Directeur U.T. Cardiovasculaires/Thrombose, RHÔNE POULENC RORER France, Directeur Unité Thérapeutique Cardiovasculaire/Thrombose, FOURNIER Canada, D.G.]

* Jean-Yves Wessely, chez WYNTHROP (SANOFI-AVENTIS) HQ, comme Senior Vice-Président Activités Génériques Monde
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS Allemagne, Directeur des Opérations Commerciales (2004 - 2005), Médecine]

Relation Client

* Un nouveau logiciel CRM gratuit pour petite PME, WDGoldLite de PC SOFT
[Analyse : ce progiciel CRM est limité à la gestion des forces commerciales (SFA), mais il est vraiment gratuit et simple à paramétrer; les concurrents du monde libre (LAMP) requièrent une intégration par une SSII, comme SugarCRM, d'autres sont payants mais de prix modiques (autour de 10€ par utilisateur) comme Solution Ventes ProASP de CRM&Data ou QuickBusinessGescom de YellowStone ; le produit de PC Soft gère les contacts, les actions commerciales, les relances, les tâches, avec un serveur de mails et de fax intégré... basique, mais utile pour des toutes petites forces commerciales, au delà, l'expérience en mode ASP de Siebel-Oracle ou SalesForce.com est réellement une alternative "professionnelle"]

* COGNOS rassemble ses progiciels d'analyse, de reporting et de business intelligence
[Analyse :avec le nouveau serveur Cognos 8 BI, l'analyse et la restitution sont unifiés -requêtes, analyse OLAP, multidimensionnelle, plan et reporting budgétaire, gestion des performances, gestion des évènements... très efficace, pour € 1500 par poste]

* Progiciels de filtrage de contenu Web
[Analyse : Décision Informatique (N°647) recommande, pour le filtrage des URL visitées par le personnel, 2 progiciels Websense Websecurity Suite 5.5.2 et Surfcontrol Web Filter 5 SP1, avec un bon pouvoir bloquant et peu de faux positifs, et un reporting complet... autour de € 8000 pour 300 postes]

Internet en Santé

* Refonte du site d'Astra Zeneca en France, avec mise en ligne d'une encyclopédie destinée au grand public (manager : Alexane Gurwic)
[Analyse : une réussite globale, avec une charte graphique lisible, un contenu attractif, visuel et compréhensible de tous, et une actualisation régulière sans fioriture... bravo ; la cerise sur le gâteau consiste en une encyclopédie médicale (sur les domaines thérapeutiques du Labo, comme la cardiologie, la cancérologie, la gastro-entérologie, las migraines, la pneumologie, le paludisme) bien vue et pédagogique (multimédia en dessins simples : sous-traité à Itras et AGM Multimedia), plus un Dictionnaire Santé (utile), et surtout un site lié sur les Premiers Secours, réalisé pour la Croix Rouge Française ; soit 200 fiches pratiques, 300 définitions et une quarantaine d'animations Flash sans overdose technique : un positionnement original, à faire vivre au quotidien!]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* 60 ans... la Sécurité Sociale fête son soixantième anniversaire
[Analyse : les 3 ordonnances constitutives, les 4 et 19 Octobre 1945, ont institué un système de protection solidaire contre les risques de l'existence, qui au fil du temps s'est généralisé et dont la couverture s'est étendue (1ère dérive : dépenses incontrôlables) ; depuis les années 80, un effet d'étranglement s'est ajouté avec le décrochage des recettes d'avec la croissance économique (2ème dérive : recettes insuffisantes)... pas un seul dirigeant n'a voulu en parler, ni des 60 années d'habitudes accumulées par les Français : toutes les réformes, envers la population, se sont focalisées sur des mesures psychologiques à court terme, mais elles pèsent peu (et s'émoussent vite, à l'expérience) face à ses 60 ans ; par ailleurs, les coûts de gestion se montent aujourd'hui à € 9 Milliards par an, soit 4 à 5 % des dépenses, un ratio resté constant depuis une décennie au moins : ici, la France se situe en bas de la moyenne par rapport aux pays comparables, donc pas de procès d'intention, mais une incitation aux gains de productivité... difficile à justifier dans un contexte où l'État décide unilatéralement d'allégements de charge, soit € 24.3 Milliards au budget 2006, dont € 2.7 Milliards resteront à la charge de la Sécurité sociale]

Gadgets de l’e-humain

* U3, une clé USB intelligente et ... vraiment indispensable (sous Windows XP et 2000 SP4)
[Analyse : la norme U3 propose de recréer son environnement de travail sur un ordinateur hôte sans altérer ce dernier, autrement dit tous les logiciels (par exemple, Suite bureautique, IE ou Mozilla, Skype, ICQ, etc.) et fichiers restent dans la clé, sans migrer sur le disque dur utilisé (par exemple chez un client) ; prix pour l' Intuix S300, à 2 Giga-Octets: 130 € H.T., avec un mini pare-feu intégré, un protecteur par mot de passe "USafe" ; futur : 4 Giga en projet ... et concurrence proche de SanDisk, Memorex, Verbatim, CleverStuff]

* PDA (Personal Digital Assistant) et Médecins, des applications bien rodées
[Analyse : les agendas électroniques personnels, avec leur cousins communicants, les smartphones, se développent très vite depuis fin 2004, plus vite que le marché des téléphones et des ordinateurs ; pour les médecins, 2 applications sont indispensables, VIDALpda (par abonnement : €96 par an) et Medcalc qui permet de calculer de multiples formules et scores médicaux (80), de convertir des unités, de valider un calendrier de grossesse, etc. Au delà, avec une mémoire plus confortable, l'accès au logiciel de gestion de cabinet synchronisé avec Imagine Editions (pour le logiciel HelloDoc) et Eglantine ou à des bases de données comme le dictionnaire Médical Masson, le guide thérapeutique électronique (Perlemuter) et pour un avenir pas trop lointain, l'accès au DMP via Internet par smartphone... avec encore 2 écueils de taille : la connexion rapide (UMTS) généralisée et l'autonomie d'une journée au moins]

Divers

* Systèmes de filtrage parental Web Grand Public
[Analyse : très difficile d'éviter la passoire, à la différence des progiciels professionnels (ci-dessus), au moment où l'État voudrait obliger les Fournisseurs d'accès (FAI) à fournir à leurs abonnés un système de filtrage activé automatiquement, pour nos chères têtes blondes... pour commencer, un peu d'éducation - responsabilisation est bienvenue : www.pointdecontact.net et www.codeduweb.aol.fr]

* L'association estrogènes-progestérone micronisée confirme son innocuité à plus de cinq ans
[Analyse : lors du 11ème Congrès mondial de la ménopause, à Buenos Aires, les résultats du suivi de la cohorte française sur le risque de cancer mammaire induit par les différents THS sont clairs : avec un suivi moyen de 7.7 ans et une durée moyenne de traitement de 5.5 ans, l'analyse des dossiers des 1900 cancers recensés en juillet 2002 (sur un total de 70 000 femmes) montre que seule l'association estrogènes-progestérone micronisée ne majore pas ce risque (Inserm)]

* Cancer du col de l'utérus : un vaccin efficace contre le papillomavirus oncogène
[Analyse : une innovation très prometteuse à utiliser dès le jeune âge, avant le début de la vie sexuelle ; après 3 injections du vaccin et un suivi de près de 2 ans (phase III), aucun cas de lésions précancéreuses et 21 cas dans le groupe témoin, sur un total de 12 000 femmes âgées de 16 à 26 ans]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017