NEWS 
OCTOBRE 2004

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Octobre 2004

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Les laboratoires pharmaceutiques face à l’arrivée des génériques : quelles stratégies pour quels effets ? Un nouveau dossier de l'IRDES, ex-CREDES, par Nathalie Grandfils, Valérie Paris et Catherine Sermet
[Analyse : une étude complète et didactique qui synthétise bien les données du problème des génériques et les enjeux stratégiques pour l'Industrie ; néanmoins, cette étude "desk" ne matérialise pas les enjeux opérationnels et temporels, ainsi que l'asymétrie de pouvoir et d'actions entre l'Industrie et les tutelles, quel que soit le pays concerné ; au final, les génériques sont-ils un sous-produit de la Boîte de Pandore ? En tout cas, sûrement, une formidable machine à restructurer vite, dans une industrie à cycles longs. Pour se forger une opinion... LIRE]

* 28 ans de Recherche Pharmaceutique dans le Monde 1975-2002 : mondialisation croissante des innovations (moindre, pour les "me-too"), choc futur de 2 blocs scientifico-industriels, en Biotech, freins à la R&D en raison du principe de précaution des O.G.M. en Europe. Un rapport en couleur de 86 pages au prix de € 99 (barral_e@club-internet.fr , BP 70352, 75723 Paris Cedex 15)
[Analyse : un travail original de P. Etienne Barral, expert économiste de la Santé, avec d'autres experts internationaux, qui audite, chaque année depuis plus de 10 ans, la R&D pharmaceutique mondiale par type d'innovation, par niveau d'internationalisation, par pays inventeur, par type de thérapeutique (1460 médicaments étudiés) : 10% correspond à une nouvelle structure chimique et à un apport thérapeutique important (A), 20% à un apport important dans une classe connue (B), 14% à un apport faible dans une nouvelle classe (C) et 56% à aucun des deux (D) ; par tranche de 7 ans, le déclin de la France et de l'Allemagne comme pays découvreurs est confirmé (resp. de 50 molécules à 27 et de 58 à 34) tandis que la Grande-Bretagne passe de 17 à 34 et la Scandinavie de 9 à 22 (l'Europe globalement passe de 217 à 165 et les USA restent stables avec le tiers des nouvelles molécules découvertes, mais près de la moitié mondialisées aujourd'hui) ; l'allocation des coûts de R&D d'une nouvelle molécule varie de US$ 3150 à US$ 525 Millions, selon le classement de A à D ; au passage, l'auteur montre que la plupart des récentes fusions-acquisitions en Pharma ont été défensives, avec comme objectif de maintenir la valeur, et que le choc des biotechnologies, USA - Europe, prévu pour le futur proche, est déséquilibré par le refus de la brevetabilité des applications des gènes par l'Europe et par les freins sur les O.G.M... Parallèlement à cet audit, des données nouvelles du GERS, comparant les ventes France vers les officines, confirment l'absence de création de valeur des fusions pour Sanofi-Synthélabo (Part de Marché Valeur pro forma en 1991, 12.3%, et en 2003, 5.3%) et pour Aventis, soit R.P.R. + Hoechst Roussel (P.D.M. pro forma en 1991, 17.5%, et en 2003, 9.8%)]
             + Mai 2005 : actualisation jusqu'à 2004 (30 ans) avec 1556 médicaments étudiés et 25 données pour chacun, soit une banque de 40 000 données (92 pages, même prix)

Politique et économie de la Santé

* « 20 % des prescriptions remboursées sont d'origine hospitalière », selon la CNAMTS, en 2003 (dépenses de pharmacie, indemnités journalières, biologie et frais de transport)
[Analyse : l'impact massif des prescriptions hospitalières sur les dépenses remboursées au titre des soins de ville va encore augmenter avec le changement de statut pour beaucoup de médicaments de réserve hospitalière (décret "rétrocession", finalisé en Décembre 2004) ; les prescriptions Pharma des médecins hospitaliers dans les établissements sous dotation globale représentent 18,2 % de la pharmacie (soit € 2,8 Milliards) ; la CSMF demande que « l'enveloppe des prescriptions hospitalières soit désormais individualisée et sortie du budget des soins de ville ». Quant à l'économiste de la santé Claude Le Pen, il note que « l'ampleur de ces chiffres démontre que la frontière ville/hôpital est totalement poreuse et qu'il n'y a pas deux mondes en ce qui concerne les malades et les flux financiers, ce qui doit conduire les tutelles à revoir la séparation obsolète des enveloppes  (c'est le concept de fongibilité... un débat récurrent)]

* Les deux nouvelles têtes d'une Sécu "bicéphale", maintenant connues, avec la nomination de Michel Régereau (C.F.D.T.) à la présidence du C.A. de la CNAMTS, le successeur désigné de Jean-Marie Spaeth
[Analyse : après la nomination de Frédéric Van Roekeghem à la tête de l'UNCAM, Michel Régereau, 52 ans, ancien responsable de la CFDT Bretagne, et actuel président de la CPAM de Saint-Brieuc apparaît comme un homme d'appareil et de consensus ; il faut noter que la nouvelle composition du C.A. de la CNAMTS, pluri-syndicale, renouvelle les tactiques d'un lointain passé ; 35 voix avec égale représentation des syndicats de salariés et du patronat, soit 13 représentants chacun et 9 voix "indirectes"; dans le collège syndicats, la CGT, FO et la CFDT ont chacune 3 voix, la CFTC et la CFE-CGC 2 voix ; dans le collège employeurs, le MEDEF a 7 voix (dont Gérard de la Martinière pour les Assurances Privées et Guillaume Sarkozy), la CGMPE a 3 voix, de même que l'UPA (artisans) ; dans les autres collèges, 3 sièges sont pourvus par la Mutualité française et 6 "personnes représentant des institutions intervenant dans le domaine de l'assurance maladie",  l'Association des accidentés de la vie (Fnath), l'Union nationale des associations familiales (Unaf), l'Unsa (autonomes), l'Union nationale des associations des professions libérales (Unapl), le Fonds de protection complémentaire de la Couverture maladie universelle (CMU) et le Collectif inter-associatif des usagers (Ciss)]
              + Novembre 2004 : la composition des 18 membres du C.A. de la nouvelle UNCAM (un nouvel "étage" qui chapeaute les 3 caisses) revient au paritarisme pur, avec 6 représentants des syndicats (2 Cfdt, 1 Cftc, 1 FO, 1 CGC et 1 CGT) et 6 des employeurs (4 Medef, 1 UPA et 1 CGPME) pour la CNAMTS, 3 pour le MSA et 3 pour la CANAM, sans représentation des Mutuelles et des Associations qui s'estiment «flouées» ; 3 rôles dévolus à l'UNCAM : assurer une meilleure articulation entre les différents régimes d'assurance maladie, permettre à l'assurance maladie d'assumer de nouvelles compétences (en matière de gestion de la nomenclature des actes, de fixation de taux de remboursement, de relations conventionnelles), et d'établir des partenariats avec les professionnels de santé et l'Union des organismes complémentaires ; d'autre part, la nouvelle Unocam (Union nationale des organismes complémentaires d'assurance-maladie) peine à se mettre en place, avec des divergences sur la représentativité de ses 3 organisations, la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF), la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) et le Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP)
               + Décembre 2004 : les 3 familles d'assureurs trouvent un compromis ; constituée sous forme d'association, l'UNOCAM est composée d'un bureau et d'un conseil (un bureau avec 2 représentants par famille d'assureurs, à égalité; le conseil, avec la majorité à la FNMF : 17 pour la FNMF, 8 pour la FFSA, 7 pour le CTIP et 1 pour le régime local d'assurance maladie d'Alsace-Moselle)
               + Février 2005 : Jean-Michel Laxalt a été promu, par le C.A. de la FNMF, vice-président de la FNMF et président de la MGEN, afin d’assurer la présidence de l’UNOCAM au titre de la Mutualité Française

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition aux enchères par des venture capitalists (soit, le consortium "Waren Acquisition" des banquiers DLJ Merchant Banking III appartenant au groupe Crédit Suisse First Boston et JP Morgan Partners, soit Goldman Sachs, avec Kohlberg, Kravis Roberts, Blackstone Group et Texas Pacific) du groupe pharmaceutique nord-irlandais WARNER CHILCOTT (ex groupe Galen) pour plus de £ 1.6 Milliard (= € 2.3 milliards)
[Analyse : Goldman Sachs a augmenté son offre jusqu'à la dernière minute, alors que celle de Warren était acceptée : Goldman Sachs est donc le mieux disant, et le prix proposé représente une prime de plus de 33% par rapport au récent cours de clôture du titre avant "bidding" ; Mais, Goldman Sachs a utilisé une tactique dite de "matching rights" fréquente aux USA, mais inconnue en Europe où se situe le siège social de Warner Chilcott : le dénouement se fera donc sur le plan juridique, si aucun accord n'est trouvé. Warner Chilcott réalise 90% de son CA aux USA, spécialisé dans les produits contraceptifs oraux, les traitements hormonaux, et les crèmes dermatologiques, notamment le Doryx, le traitement anti-acné le plus largement prescrit aux USA ; le laboratoire Irlandais Elan a, au passage, vendu sa participation dans la société, engrangeant £ 57 Millions ; aucun impact majeur en France]
        + Décembre 2004 :  offre finalement remportée par le consortium Waren, sans surenchère.

* Acquisition par l'Américain ABBOTT de son compatriote EAS
[Analyse : Abbott paie cash US$ 320 Millions et se renforce sur le marché des compléments alimentaires ; EAS est un spécialiste de la nutrition, et particulièrement des compléments et substituts alimentaires pour sportifs, avec Myoplex ou Body for Life, aux USA]

* Acquisition par l'Américain ABBOTT de SPINE NEXT
[Analyse : Abbott paie cash US$ 60 Millions la société Française (de Bordeaux) spécialisée dans les implants chirurgicaux pour le rachis lombaire ; Spine Next développe notamment le Wallis, un implant pour le traitement des lombalgies dues aux instabilités du rachis lombaire dégénératif ... Commercialisé en Europe, mais pas encore aux USA]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Pierre Morgon, chez B.M.S.-UPSA France, comme Vice Président, Opérations Hôpital
[Analyse :  auparavant, YAMANOUCHI PHARMA France, D.G. (2003 - 2004), AVENTIS PASTEUR (AVENTIS), Vice Président Marketing Global Produits, AVENTIS PASTEUR (AVENTIS), Vice Président Marketing International, SYNTHÉLABO, Directeur Marketing USA-Canada-Japon, SYNTHÉLABO, HQ Chef de Groupe International Europe, SYNTHÉLABO France, Chef de produit, ICI-PHARMA France, Chef de produit Hôpital ; Pharmacie (Docteur), DEA de Droit des Affaires et de Droit Économique, MBA ESSEC ]

* Mme Dominique Takizawa, chez BIOMERIEUX, comme Secrétaire général, y compris en charge de superviser les relations avec les Investisseurs
[Analyse :  auparavant, ACCRA (holding familial de bioMérieux), comme D.G. (2001 - 2004), INSTITUT MERIEUX, Directeur financier (notamment lors de l'acquisition de Connaught), de Mérial lors de la création de la J.V. entre M.S.D. et Rhône-Poulenc, et Rhône Poulenc Agrochimie, contrôleur ; née en 1956 (estim.), HEC] 

* Benoît Gallet, chez B.M.S. France, comme Directeur de la Communication et des Affaires Corporate [Analyse :  auparavant B.M.S.-UPSA France, Directeur de la Division UPSA Douleur - Neurosciences (2000 - 2004), B.M.S. France, Directeur Infectiologie Hôpital, B.M.S. France, Vice Président Marketing, BRISTOL France, Chef de Produit Elisor (1989 - ) ; Médecine]

* Jean-Louis Buhl, Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Philippe Douste-Blazy (UMP)
[Analyse :  auparavant Trésorier payeur général de l'Yonne (2003 - 2004) et ancien Inspecteur général des affaires sociales (IGAS), Président de l'Union des caisses nationales de sécurité sociale (UCANSS, 2002 - 2003), Directeur de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss, 1990 - 2002), Direction des hôpitaux (aujourd'hui DHOS) à la sous-direction des opérations d'investissement, puis du service des personnels et des établissements (1984 - 1990); né en 1945, (DES) de droit public, E.N.I. et E.N.A., entré à l'IGAS en 1975]

* Véronique Ameye, chez SANOFI-AVENTIS France, Directeur Affaires Publiques
[Analyse : auparavant AVENTIS PHARMA France, D.G.A., puis D.G. Affaires Publiques, RHÔNE POULENC RORER HQ, D.G. Affaires Publiques, BIOGALÉNIQUE (RHÔNE POULENC RORER), P.-D.G., KABI PHARMACIA France, D.G., KABI PHARMACIA France, Directeur Division Santé, KABI PHARMACIA France, Directeur Développement et Relations Humaines ; Née en 1954]

* Alain Verlière, chez  SANOFI-AVENTIS, Directeur de l'Intégration "Région France" pour Aventis, puis France, Directeur Business Excellence 
[Analyse :  auparavant AVENTIS PHARMA France, Directeur Opérations Diabéto-Cardio (2002 - 2004)]

* Bertrand Talbotier, chez SANOFI-AVENTIS France, Directeur Marketing Ville
[Analyse :  auparavant AVENTIS France]

* Yves Aublet, chez SANOFI-AVENTIS, Directeur de l'Intégration "Région France" pour Sanofi-Synthélabo, puis France, Directeur Business Support 
[Analyse :  auparavant SANOFI-SYNTHÉLABO France, Directeur des Ressources]

* Hugues Lecat, chez SANOFI-AVENTIS France, Directeur OTC 
[Analyse :  auparavant AVENTIS PHARMA France, Directeur Affaires Économiques (2002 - 2003), AVENTIS PHARMA France, Directeur Financier, MEDTRONIC France, Directeur Administratif et Financier, DIGITAL EQUIPMENT France, Directeur Qualité, DIGITAL EQUIPMENT France, Financial Controller, STRATORG, Senior Consultant, Né en 1956, Sup de Co Rouen]

* Patrice Lordereau, chez SANOFI-AVENTIS France, Directeur Produits Classiques 
[Analyse :  auparavant AVENTIS PHARMA France, Directeur U.T. Business Development (2002 - ) et Directeur Génériques Biogalénique (2003), AVENTIS PHARMA France, Directeur U.T. Gynécologie, H.M.R. France, Directeur Cassenne Marion, CASSENNE (ROUSSEL UCLAF), Directeur Marketing Ventes, SOLYMÈS (ROUSSEL UCLAF), D.G. (1991 - 1992)]

* Nicolas Cartier, chez SANOFI-AVENTIS France, Directeur Promotion Ville 
[Analyse : auparavant  SANOFI-SYNTHÉLABO France, Directeur "Ville", SANOFI-SYNTHÉLABO France, Directeur Opérations Médecine Interne (1999 - 2003) ; Polytechnique]

* Jacques Cessot, chez  SANOFI-AVENTIS France, Directeur Spécialistes et Hôpital 
[Analyse :  auparavant SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, Vice-Président Directeur adjoint Marketing groupe (2000 - 2004), SANOFI WINTHROP, Directeur Cardiovasculaires, ZAMBON France, D.G.A. Médical Marketing, Médecine]

* Philippe Alaterre, chez SANOFI-AVENTIS France, Directeur Stratégie 
[Analyse :  auparavant SANOFI-SYNTHÉLABO France, D.G. Division OTC (2001 - 2003) , SANOFI-SYNTHÉLABO France, Directeur Adjoint Hôpital, Né en 1962]

* Olivier Charmeil, chez SANOFI-AVENTIS HQ Monde, Directeur de l'Intégration "Opérations Pharmaceutiques" pour Sanofi-Synthélabo, puis Directeur Business Management et Support
[Analyse :  auparavant SANOFI-SYNTHÉLABO France, P.-D.G. (2003 - 2004), SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, Directeur Financier Asie-Moyen Orient, SANOFI HQ, Directeur Business Development, SANOFI-WINTHROP HQ, Directeur de Projet Sterling-Winthrop, SANOFI, (1994 - ), Sciences Po Paris, HEC]

* Étienne Jacob, chez SANOFI-AVENTIS HQ, Senior Vice-Président Activités Génériques "WYNTHROP"
[Analyse :  auparavant  SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, Senior Vice-Président Europe (2001 - 2004), SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, Senior Vice-Président (Afrique, Asie, Amérique Latine et Europe Centrale), SYNTHÉLABO France, Vice Président Pharmacie Europe (1996 - 1999), SYNTHÉLABO France, D.G. Opérations Pharmacie France (1991 - 1995), FOURNIER, Directeur Médical Marketing et Ventes, CASSENNE (ROUSSEL UCLAF), Directeur Médical Marketing et Ventes, BRISTOL France, Directeur Médical, Né en 1948, Médecine (Gynécologie, Pitié Salpétrière), CPA, Harvard AMP]

* Thomas-Paul Descamps, chez ACTÉLION France, Directeur Marketing - Ventes 
[Analyse :  auparavant LILLY (ELI LILLY) France, Directeur Stratégie Études de Marché (2002 - 2004), GLAXOSMITHKLINE France (GSK), Directeur Marketing Antibiotiques ( - 2001), Sciences Po 1987]

* Décès du Professeur Jacques Benveniste, à l'âge de 69 ans
[Analyse :  un homme dont la vie tout entière a été consacrée à la recherche ; connu du grand public en raison de la controverse qu'il a suscitée par sa théorie de la mémoire de l'eau, il est le découvreur du PAF-Acether (Platelet activating factor)]

Relation Client

SUGAR CRM, le premier progiciel CRM open source
[Analyse : les génériques se développent aussi en Informatique. Voici le CRM, après les ERP, développé par d'anciens salariés d'E.piphany qui ont créé une start-up Californienne ad-hoc : une solution gratuite (environ 70% des fonctionnalités de la solution payante, notamment celles de l'animation de la force de vente) ; le module "SugarSales1.5" peut être téléchargé gratuitement sur www.crm-france.com (gestion des comptes client, des contacts, des opportunités commerciales, des RV et des tâches, du calendrier et des rapports (la version payante intègre en plus l'interface avec MSOutlook, la gestion des références produits et prix...) ; la cible des petites PME et des TPE est visée, comme Sage SalesLogix ou MS-CRM (donc pas de module Marketing ou d'analyse décisionnelle ou de Call center) ; l'intégrateur officiel, en France, la SSII Synolia propose une installation en local ou un mode ASP (hébergement : € 3250 H.T. pour 5 utilisateurs la première année, € 1850 ensuite, soit € 13 par utilisateur et par mois, contre € 70 pour Siebel-on-demand ou SalesForce.com en mode hébergé selon le magazine Décision Micro, mais avec beaucoup plus de fonctionnalités... dans tous les cas, ne pas oublier, avec une SSII, les coûts d'intégration (configuration WAMP ou LAMP, c'est-à-dire Windows ou Linux, Apache, MySQL et PHP) et, avec Pharmaclient -par exemple-, l'accompagnement indispensable au changement) ; la réponse concurrentielle de Siebel ne s'est pas fait attendre : verticalisation de son offre hébergée : Lifesciences Edition pour la Pharma (cf. news Novembre 2004 pour la France), tandis que MS-CRM annonce déjà 100 000 utilisateurs dans le monde]

Internet en Santé

* Seulement, 4 % des internautes américains ont déjà acheté au moins une fois des médicaments via Internet, selon le cabinet Pew Internet Project 
[Analyse : les pharmacies en ligne, un sujet "incontournable", mais mal connu ; sur 2200 patients américains sondé, 4 % ont acheté des médicaments en ligne et pour 75 % d'entre eux l'achat concernait le traitement de maladies dites chroniques (notamment l'arthrite, l'HTA) et pour les 25 % restants c'était pour perdre du poids, améliorer leur performance sexuelle, etc.  Le spam promouvant l'achat de médicaments en ligne (et de Viagra -63 % des internautes interrogées- ou Cialis en particulier, vrais ou faux) n'est donc pas du tout efficace ; le problème ? Une simple question de confiance dans les pharmacies en ligne ; en tout cas, un phénomène marginal, en regard des bus innombrables vers le Canada d'Américain âgés qui "voteront" pour des prix plus bas aux USA... un enjeu majeur pour l'Industrie Pharma US dans les 2 ans]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* 60% des effets indésirables des médicaments sont évitables chez la personne âgée, selon une étude sponsorisée par le LEEM et soutenue par tous les principaux organismes et syndicats des quelques 450 000 professionnels de Santé libéraux (du CNPS, à l'APNET et au CESPHARM)
[Analyse : 70% de ces cas d'effets indésirables évitables sont associés à un changement majeur dans la vie de la personne âgée (changement dans l'ordonnance habituelle, nouvelle automédication, trauma psychologique, déménagement, canicule, problème d'observance...) ; un challenge relevé par le LEEM et 19 laboratoires adhérents qui vont missionner leurs équipes de Visite Médicale pour des entretiens individuels avec les médecins sur ce thème fédérateur : 1.5 million de remis Patients ("Osez parler avec les professionnels de Santé de tous les médicaments que vous prenez"), 300 000 remis et affiches pour les Professionnels (Médecins, Pharmaciens, Hospitaliers, Dentistes, Paramédicaux) ; les participants de la conférence se sont entendus pour promouvoir cette sensibilisation, pour réclamer un accès du DMP à tous les professionnels (avec des garde-fous de sécurité) et pour une meilleure cohérence des logiciels d'interactions et de dénomination médicamenteuses, entre Pharmaciens et Médecins]

* Progiciels de Gestion (2003): dans un marché mondial en régression (et stable en France), SIEBEL perd la première place pour le CRM au profit de SAP, alors que pour l'ERP, SAP accentue sa position de leader ; pour le marché -moins important : US$ 2000 Millions, stable- de la supply chain (SCM), SAP domine encore avec un C.A. (2003) de US$ 315 Millions, suivi d'Oracle (154), PeopleSoft (96), puis MS, loin derrière (29) et précédé par 10 éditeurs encore indépendants (sources : Gartner).

MONDE, ventes progiciels CRM-US $ (Millions, 2003) CRM-P.D.M. (Valeurs, 2003) CRM+/- (2002)   ERP-US $ (Millions, 2003) ERP-P.D.M. (Valeurs, 2003) ERP+/- (2002)
SAP 495 14.6 +10.8%   1407 26.7 +13.0%
Siebel 482 14.2 -31.1%        
PeopleSoft 121 3.6 -19.6%   356 6.8 +2.9%
Oracle 118 3.5 -1.1%   364 6.9 -20.0%
Microsoft 96 2.8 +140.5%   268 4.8 +9.7%
Sage         307 5.8 +14.0%
TOTAL 3386 100 -4.4%   5267 100 +3.6%

* 123 Millions de connectés à l'Internet rapide dans le monde (78 par DSL et 45 par le câble) ; en Europe : France et Allemagne, environ 5 Millions d'abonnés à l'ADSL chacun, Italie et Grande-Bretagne, environ 3 Millions chacun. Et le ratio symbolique de 1 Français sur 2 vient d'être franchi !

Gadgets de l’e-humain

* Un appareil photo qui fait aussi téléphone, SAMSUNG SPH-S2300 
[Analyse : fonctionnalités inversées, avec un bon appareil photo de 3.2 MPixels, zoom optique 3x ; en plus, téléphone à touches sur clapet coulissant et lecteur MP3... fun !]

* Prototype du futur proche, le DVD holographique
[Analyse : une nouvelle solution de stockage par le Japonais OPTWARE avec une capacité de 1 Tera-octets (1000 Go) sur un disque standard de 12 cm de diamètre et une vitesse de transfert de 1 Go par seconde ; technologie : holographie "colinéaire polarisée" avec 2 faisceaux optiques et 2 sources laser et avec un capteur Cmos... la course s'accélère avec une commercialisation professionnelle "prévue" en 2006 et Grand Public en 2007]

Divers

* Résultats prometteurs pour un vaccin anti-nicotine
[Analyse : une étude de phase II du vaccin anti-nicotine NicVax de l'Américain Nabi Pharmaceuticals montre que en moyenne 33% des fumeurs ont réussi à arrêter la cigarette pendant 30 jours consécutifs, contre 9% dans le groupe Placebo, et que les résultats du groupe NicVax sont dose dépendant ; ce vaccin est composé de protéines bactériennes détoxifiées liées à de la nicotine, induisant des anticorps ... à suivre]

*Histoire d'Informatique : http://histoire.info.online.fr La petite et la grande, détaillée et attrayante 

* Londres : les caméras de surveillance du trafic s'affichent sur Internet
[Analyse : excellente initiative de la BBC qui montre, sur son site Web, les caméras de surveillance du trafic sur les principaux points de la capitale ; choisissez le point de vue dans la liste fournie (par défaut : Piccadilly Circus, http://www.bbc.co.uk/london/travel/jamcams/camloco/camlist.shtml)

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017