NEWS 
MAI 2006

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

Propos à méditer (Robert Dahan, Président Astra Zeneca France, à l'AG du LEEM Recherche, Mardi 2 Mai 2006, Collège de France):
"La nouvelle gouvernance de la Recherche Pharmaceutique en France implique que l'État devienne un stratège, modifie son comportement vers, ce que je nommerai, une modestie combattante, et prenne conscience qu'il y a une très forte corrélation entre la R&D publique et la R&D privée. Dans chaque pays, le niveau de la seconde est directement lié à celui de la première. La R&D publique en pourcentage du PNB est 5 fois inférieure en Europe par rapport aux USA (économies comparables) et, dans les pays émergents d'Asie, la croissance des dépenses de R&D publique est de 2 à 5 fois supérieure à celle des pays Européens. La R&D privée se tourne vers l'attractivité, c'est-à-dire davantage vers les USA et les pays émergents. L'État doit enfin intégrer les attentes du privé : attente organisationnelle, scientifique (en terme de connaissances, expertises, produits, projets, contrats, mais pas de structures), budgétaire (des conditions lisibles et pérennes), et attente de valorisation et de protection de ce que le privé acquiert de la R&D publique."

 

NEWS   Mai 2006

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Le millésime 2006 d'Hôpital-Expo est le reflet d'un changement des mentalités à l'Hôpital
[Analyse : l'Hôpital est réellement en mutation en France : les différentes réformes sont acceptées (y compris par la FHF), même si la mise en place est plus lente que prévue ; (1) la T2A -paiement à l'activité des services de Médecine, Chirurgie, Obstétrique, soit 2 tiers des lits- avance (100% exécuté dans les cliniques dès 2005, 35% au budget des hôpitaux, en parallèle avec une remise à plat du système d'information SIH, d'où des délais incompressibles), (2) la nouvelle gouvernance s'applique peu à peu (mais pas pour 2007 et sans disparition concomitante des services et du mandarinat)... avec encore plus de difficultés dans les gros CHU du fait de gros pôles et de pôles «orphelins» et avec des pôles dits «Canada Dry» sans logique médicale... avec les nouveaux conseils exécutifs qui peinent à être décisionnaires face au CME ou au DG d'établissement), (3) des SROS bien acceptés (mais non structurants et avec d'encore balbutiants contrats de pôle) ; de réelles avancées qu'il faut souligner, sachant que les risques de conflits (rapport Vallancien, pyramides des âges, réforme territoriale, Cour des Comptes) sont émoussés et le sous-investissement chronique rectifié (et pour 2007 une focalisation vers l'informatique est annoncée)]

* Dernière ligne droite dans la vente aux enchères de la division OTC de PFIZER, le 6 Juin
[Analyse : à côté de ses activités éthiques (88% du CA) et vétérinaires (4%), Pfizer a une division OTC (largement issue de l'acquisition de Warner Lambert) qui atteint un CA de US$ 3.9 Milliards (7%), soit un enjeu financier sans équivalent historique ; les candidats pour un montant de l'ordre de US$ 14 Milliards sont officiellement Reckitt Benckiser (qui a déjà acquis la division de Boots en 2005), Wyeth, J&J, Palmolive (tous deux plus intéressés par la partie Cosméceutique), Bayer (improbable, après son acquisition en cours de Schering AG), GSK, sachant que Novartis a déjà jeté l'éponge ; la vente peut se faire en totalité au meilleur enchérisseur ou par appartement, ou finalement se transformer en un spin-off boursier... les options sont mouvantes... se rappeler que récemment Serono était en vente, mais ne l'est plus, et que Altana Pharma vient de se mettre en vente, mais sans acquéreur précipité, les 3 Allemands, Merck, Bayer et Boehringer Ingelheim, ayant décliné, et le partenaire Français, Sanofi-Aventis, aussi]

* Premier investissement du capital risqueur Weinberg dans PHARMA OMNIUM Int'l
[Analyse : Pharma Omnium International est un laboratoire fondé à l'Été 2005, par Frédéric Champavère (ancien Président de J&J France) et Philippe Pasdelou (ancien Président de Madaus France) spécialisé dans les médicaments matures et pour l'instant encore une coquille vide ; le modèle est proche de celui initié par Jean-François Biry, ancien D.G. de CIDER Santé, pour Cipharm, revendu avec fortes plus values, en 1996, à Grünenthal pour la création de sa filiale en France ; de la même façon, Weinberg Capital Partners, créé en 2005 à l’initiative de Serge Weinberg (ancien Patron opérationnel du groupe PPR), une société de gestion spécialisée dans le capital-investissement, dotée de € 420 Millions, fait l'acquisition de Biodim (€ 43.7 Millions de CA en 2005) ; Biodim détient notamment les anxiolytiques Temesta et Seresta et d'autres produits (Uteplex, Colprone, Lederthrexate) ; le fond Weinberg CP est déposé à la Société Générale]

Politique et économie de la Santé

* Le DMP est mort... Vive le DMP !
[Analyse :  révolution de palais au niveau de l'État avec le départ à la retraite du Président du GIP, Dominique Coudreau, et l'accession de Jacques Sauret à la Direction du GIP-DMP à la place de Jacques Beer-Gabel, démissionné... et avec le reformatage complet du projet : le DMP sera formaté selon 3 étages ; (1) la CDC, Caisse des Dépôts et Consignations, sera garante et opératrice d'un portail Internet d'accès au dossier, (2) un «hébergeur de référence» des dossiers, pour un service universel, sera choisi à l'Automne 2006, à l'issue d'un appel d'offres, et (3) des services à valeur ajoutée (payants) sur lesquels pourra jouer la concurrence, sous condition d'agrément, à partir de l'Été 2007, pourront concerner les 6 consortiums déjà sélectionnés (et d'autres) qui pourront aussi être hébergeurs alternatifs (au prix de l'hébergeur de référence) ; la création de chaque DMP se fera sur la base du volontariat des Français (même si la Loi de 2004 la rend obligatoire) et l'assistance téléphonique envers les patients ou les professionnels de santé sera confiée aux télé-opérateurs de l'Assurance maladie. Un virage à 180 degrés qui permet aux Politiques de ne pas perdre la face (des DMP seront bien ouverts avant l'Été 2007), qui permet au projet de redevenir plus réaliste (échelonnement sur 5 ans, au moins, de la mise en place, intégration des données progressives, priorité à l'actualisation préalable des logiciels Médecins sans double saisie)... avec évidemment des points noirs importants : le risque que les Français volontaires soient rares est grand et le projet deviendrait une coquille vide, la réaction des 6 consortiums sélectionnés en Novembre 2005 est «profil bas» (les expérimentations sont maintenues) et leur nouveau marché plus qu'incertain (ici l'État est régalien : le virage à 180 degrés se fait au détriment des consortiums qui n'ont que € 2 Millions pour compenser leurs investissements depuis 9 mois ou plus et... la perspective d'allocations ultérieures). Au total, on peut regretter le gâchis et le temps perdu depuis Décembre 2004 (tant le projet initial avait été critiqué, y compris par Pharmaclient, dans ses concepts, son agenda et son financement... voir le Dossier spécifique, actualisé), mais on peut aussi se féliciter que le nouveau DMP soit plus réaliste et progressivement re-centré vers les Professionnels de Santé, comme un outil de meilleure gestion et de réseaux]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par l'Américain THERMO de l'Américain FISCHER pour US$ 10.6 Milliards par échange d'actions (2 pour 1), selon un processus de fusion amicale
[Analyse :  Thermo Electron devient ainsi le N°1 mondial des équipements (instrumentation scientifique : des tubes à essais aux tables d'autopsie) pour laboratoires médicaux, en achetant son concurrent Fisher Scientific, avec un CA pro forma de plus de US$ 9 Milliards en 2007 ; les actionnaires de Thermo contrôleront 39 % de la nouvelle entité et ceux de Fisher 61 % ; même s'il est 2 fois plus petit, Thermo est considéré comme l'acquéreur et le groupe s'appellera Thermo Fisher Scientific ; en France, Thermo est installé à Courtaboeuf en Île de France (200 personnes, CA: € 70 Millions) ; les synergies sont évaluées à US$ 200 Millions à 3 ans]

* Acquisition par l'Anglo-Suédois ASTRAZENECA de la Biotech Britannique CAT pour £ 702 Millions (€ 1 Milliard) pour 100% du capital, soit 67 % de plus que le cours de Bourse à la clôture
[Analyse : AZ possédait déjà 19,2 % de CAT à la suite d'un accord de recherche passé en 2004 ; CAT est une Biotech basée à Cambridge (et aussi à Palo Alto en Califormie), spécialisée dans les anti-corps, un champ de recherche qui a le vent en poupe aujourd'hui ; compte tenu de cette expertise, le prix, certes très élevé, peut passer pour correct (égal à celui d'Abgenix par Amgen), même si CAT est en perte financière et si la valorisation des Biotech n'a plus guère de rationalité ; CAT est cotée au LSE et au Nasdaq : au plus fort de la bulle, son maximum atteignait 4.2 £ l'action, fin 2000, mais aujourd'hui seulement 1.3£ ! CAT apporte un anticancéreux en phase 2 d'essais cliniques et un anti-asthmatique en phase 1, ainsi que des royalties sur l'anti-arthritique Humira licencié à Abbott dont le CA atteint US$ 1 Milliard ; rappel des dernières acquisitions de Biotech de Cambridge : Celltech par UCB, PowderJect par Chiron, et ... Kudos, par AZ]

* Acquisition par le Hollandais PHILIPS du Britannique AVENT, leader dans les biberons haut de gamme, pour € 675 Millions, soit 4 fois le C.A.
[Analyse : le groupe néerlandais d'électronique et de technologies médicales continue de se repositionner dans la santé - surtout technologique ; fondé en 1984, Avent appartient au fonds d'investissement Chaterhouse Capital Partners et représente un C.A. de £ 112 Millions dans une niche dynamique (+12%) et rentable (ratio de marge opérationnelle : 22%), avec 900 personnes ; Avent est une société innovante avec le premier stérilisateur de biberons à la vapeur et le premier tire lait et le premier biberon large, distribués en Europe et aux USA... ses concurrents sont Dodie, Remond ou Tefal]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Jean-François Dehecq, P.-D.G. de Sanofi-Aventis engage une dissociation de la gouvernance du groupe : à compter du 1er Janvier 2007, il deviendra Président du Conseil d'Administration, et Gérard Le Fur, actuel D.G. délégué et directeur de la R&D Groupe, administrateur, sera DG exécutif
[Analyse : ce fonctionnement bicéphale est à la mode -par exemple L'Oréal, Alcatel, etc.- et permet une transition progressive (ou une éviction du dauphin en cas de désaccords) ; l'AG des actionnaires a aussi accepté que la limite d'âge du Président soit portée à 70 ans (au lieu de 68, par les statuts) ce qui donne une marge de près de 4 ans à M. Dehecq, âgé de 66 ans ; les experts considèrent que cette longue transition augure d'une nouvelle fusion-acquisition majeure (USA?) dans les 24 mois, surtout si le lancement du rimonabant, prévu en Europe d'ici fin 2006, est un succès]

* Hervé Duchesne de Lamotte, chez IDM, société de biopharmacie, comme D.G. France et Vice-président Finance
[Analyse : auparavant, un des co-fondateurs d'IDM et directeur financier (depuis 1998), GESTOR FINANCE, D.G. (1990 - 1998), AT KEARNEY France, Consultant (1987 - 1989), Stanford Research Institute, Consultant (1985 - 1987) ; Ingénieur Sup'Aéro, Maîtrise en aéronautique et astronautique du MIT et MBA en Finance de la Sloan School of Management du MIT]

* Jacques Hardy, à l'ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG (EFS), comme Président
[Analyse : toujours, chargé de la mise en place de l’École des hautes études en santé publique (EHESP) ; auparavant, ENSP (École nationale de la santé publique), Directeur (2003 - ), co-fondateur de l'EFS et directeur juridique (1998 - 2003), Professeur à l'université Rennes-II (1981 - 1992), à l'IEP de Rennes (1992 - 1998) et à l'université de Lille-II (2000 - ); né en 1951 (estim.), Agrégé de droit public, docteur d'État en sciences politiques, Professeur des universités, Spécialiste du droit de la santé]

Relation Client

* l'AP-HP se lance dans une refonte globale informatique par un appel d'offres de logiciels et d'intégration sur "dossier patient(DP)-T2A-compta analytique-GRH"
[Analyse : un chantier colossal (sur plus de 5 ans) qui concerne toute l'AP-HP (14 ensembles hospitaliers, 38 unités, 1 Million d'hospitalisations par an, 91 000 personnes) et toute l'informatique opérationnelle (sauf logiciels ultra-spécialisés, comme par exemple Réanimation) ; pour le DP (maillon hospitalier du DMP), dans un premier temps, tous les fournisseurs qui offrent une solution globale, sauf SIEMENS (solution Santé.com), ont été "appelés" : le Français MEDASYS (leader financièrement fragile, allié à THALÈS), les Américains MCKESSON (qui a acquis Crossway-Hôpital de Cégédim) et CERNER (nouvel entrant, en client léger, qui a repris Axia), et l'Allemand AGFA (qui a acquis le Français Symphony-Hexagone récemment et propose la solution Orbis) ; cet appel d'offre est concomitant avec la nomination de Jean-Baptiste Le Brun (ENA, 1986, auparavant chez Veolia) comme DSI ; à la date d'aujourd'hui, les hôpitaux Français avancent plutôt dans la même direction (solution globale) et lancent des appels d'offre lorsque leurs systèmes hétérogènes existants sont à bout de souffle et/ou ne peuvent intégrer de DP, mais hormis le CHU de Toulouse, les plus avancés sont des hôpitaux de ville moyennes... pour l'AP-HP: solution retenue fin 2006 pour le DP et nouvel appel d'offre pour les Ressources Humaines, économie, finance, logistique lancé dans quelques semaines]

Internet en Santé

* Deux simulateurs de remboursement du parcours de soins sur Internet
[Analyse : la Mutuelle Générale vient de mettre en ligne sur son site un module de simulation du parcours de soins qui calcule, selon les cas, les tarifs de consultations correspondants et le montant des remboursements, côté Sécurité Sociale et côté mutuelle ; Capisanté, comparateur d'assurance santé, propose une simulation des remboursements dans et hors parcours de soins selon les types, consultations, optique, dentaire, maternité, et selon les assureurs et mutuelles]

Pratiques en santé, un espace de publication au service des acteurs de Santé Publique
[Analyse : un site Internet encyclopédique (et de ce fait un peu confus) réalisé par un consultant en Santé Publique, Daniel Oberlé : une dizaine de rubriques (Actualités, Promotion de la santé, Qualité de vie, Éducation du Patient, Santé des populations, Inégalités, Soins : Qualité & Accès, Dépistages, Politiques de santé, Santé & Maladies en chiffres, Outils pour les projets, Kifékoi, sites Internet)... une mine d'information remarquable]
           + Août 2008 : refonte radicale du site pour le rendre plus clair, avecune Newsletter gratuite, et progressivement le retour des anciens articles les plus importants

* 33docpro disparaît en fusionnant avec Egora
[Analyse : sous la houlette de Alain Trébucq, à la fois Président et DG Opérationnel de Huveaux France, la consolidation des portails santé se renforce (Egora est une création de France Telecom, acquise par Huveaux, comme 33DocPro, avec les éditions JB Baillière Santé ; actualité scientifique et professionnelle quotidienne par profession, un forum sur l’actualité, des dossiers par spécialité sur les grandes pathologies, l’archivage des informations et un espace "rechercher" et un accès aux sommaires des revues du groupe (notamment, Panorama du Médecin, Le Concours Médical, La Revue du Praticien)... hélas le site Egora, comme Quotimed récemment, reste uniquement accessible par Pseudo et mot de passe, mais l'inscription est souple]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* Hôpital = 860.000 agents de l'État (dont environ 100 000 médecins), avec une moyenne de 25 jours d'absence par an
[Analyse : les dépenses de personnel se sont élevées à € 38 Milliards en 2004, soit 67 % des charges d'exploitation des hôpitaux et 26 % des dépenses de l'Assurance Maladie ; la Cour des comptes dénonce dans son rapport l'inflation du nombre de statuts (70!), la «jungle» des primes et indemnités, une gestion hyper-centralisée (mais la nouvelle possible nomination des praticiens localement soulève un tollé), et l'absence d'outils «basiques» (tableaux de bord RH, effectifs en cours et prévisionnels, etc.]

Gadgets de l’e-humain

* ARCHOS met la télévision TNT en poche
[Analyse : l'AV700TV est le premier baladeur numérique, format console de jeux, qui affiche sur un petit écran comme sur les avions commerciaux, une image vidéo ; ici c'est la TNT et grâce à 2 antennes, l'affichage reste correct dans une voiture à 100 km/h ; disque dur 40 Go, autonomie de la batterie 2h30, enregistrement possible et lecture audio MP3... commercialisation prochaine pour 700€]

Divers

* Plus du tiers des plantes médicinales Africaines connues est utilisé par les chimpanzés dans la Nature
[Analyse : impossible de savoir, bien sûr, s'il s'agit d'automédication... ou de prescriptions orales par un "praticien" simiesque ! Sabrina Krief, 32 ans, vétérinaire, consacre ses recherches au comportement des chimpanzés du parc naturel de Kibale, en Ouganda. On savait depuis longtemps que les animaux pouvaient distinguer les plantes toxiques ou non à l'alimentation... plus récemment,  l'utilisation raisonnée de molécules actives fournies gratuitement par la flore tropicale a été démontrée ; comme les hommes, les singes associent spontanément le sucré au plaisir alimentaire, mais rejettent les substances amères assimilées au poison ; pourtant, la plupart des plantes médicaments sont des alcaloïdes au goût désagréable : alors, pour se soigner, les singes doivent vaincre leur répulsion envers des produits instinctivement perçus comme dangereux... et aussi décider de la posologie adaptée à chaque traitement. Des recherches essentielles pour la découverte de médicaments utiles à l'homme : «Il existe près de 500.000 plantes sur la planète. A ce jour, moins de 10 % ont été répertoriées. La nature est une importante source de diversité biochimique»]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017