NEWS 
JUIN 2005

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

 

Propos à méditer (Axel Kahn, médecin, généticien, directeur de recherche à l'Inserm, Jeudi 2 Juin 2005, Les Échos):
"Le 20 Mai 2005, une remarquable et dynamique équipe Coréenne de 125 personnes a décrit en détail la technique à utiliser pour fabriquer assez facilement des clones embryonnaires humains. Sans doute ce succès ouvrira-t-il la porte à d'intéressantes recherches. Il annonce aussi, dans les 2 ou 3 ans qui viennent, et cela quelles que soient les lois - elles sont si souvent contournées -, la probable naissance d'un clone humain grâce à l'utilisation de la méthode Coréenne (...). La révision de la loi de Bioéthique de 1994, promulguée en Juillet dernier, est un bon compromis : elle établit un moratoire de 5 ans sur l'interdiction de la recherche sur l'embryon ! Et puisque son intérêt scientifique est d'ores et déjà démontré, il est pratiquement certain que ce moratoire débouchera sur une autorisation en 2009 (...). Je suis certain que les cellules souches, embryonnaires ou adultes, portent de grands espoirs thérapeutiques (cancers, maladies cardiaques). En génétique, l'un des domaines probablement les plus prometteurs concerne les petites molécules d'ARN interférent, capables en principe de bloquer l'expression des oncogènes pour des traitements anticancéreux, ou de bloquer des gènes de virus, de parasites ou de bactéries pour des traitements anti-infectieux, ou encore de bloquer l'expression anormale de gènes mutés à l'origine des maladies neuro-dégénératives (essai clinique en cours sur la dégénérescence maculaire), etc. (...) Si je n'ai pas l'espoir que la thérapie génique, plus complexe à mettre en oeuvre, révolutionne la thérapeutique, elle devrait quand même aboutir à un résultat efficace pour les maladies liées aux déficiences immunitaires"

 

NEWS   Juin 2005

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* PIERRE FABRE ouvre 10 % de son capital à ses salariés Français 
[Analyse : le groupe pharmaceutique français, détenu principalement par son président-fondateur, Pierre Fabre, va dans un premier temps proposer des actions en souscription aux 6000 salariés Français (sur un total de 9300, pour un CA de € 1.47 Milliard en 2004) ; la pérennité de l'entreprise est un enjeu majeur pour le fondateur, entré dans sa 80ème année, après les tentatives avortées d'alliance avec SERVIER, BIOMÉRIEUX et la création d'une fondation, comparable à l'ancien WELLCOME]

* Contournement des marges arrières, octroyées par les génériqueurs aux pharmaciens d'officines
[Analyse : les marges arrières sont des contrats de coopération commerciales entre les génériqueurs et les officinaux, en sus des marges légales grossistes et des remises officielles de 10.74% ; elles auraient représenté € 250 Millions en 2004, soit 28% des ventes ; l'accord de compromis initialement recherché, gel de cette enveloppe pour 2 ans (dans un marché des génériques en très forte croissance), en contrepartie d'un code de bonnes pratiques, n'a pu être obtenu et c'est finalement le CEPS qui a imposé l'assèchement progressif des marges arrières par... une baisse équivalente des prix des génériques, impactant les marges des génériqueurs qui ne pourront que répercuter sur les officinaux]
            + Janvier 2006 : arrêté d'application de la nouvelle Loi "Dutreil 2" sur les marges arrières dans la distribution (y compris l'officine) comprenant un plafonnement à 20% en 2006, et 15% en 2007, une répercussion automatique du trop perçu par le pharmacien sur les prix (baisse compensatoire intégrale)... ainsi les dépassements sont pénalisants, sans tenir compte du risque de sanction jusqu'à € 75000 !
            + Janvier 2007 : suite au plafonnement des marges arrières et malgré des baisses de prix autoritaires gouvernementales, les génériqueurs sont devenus globalement bénéficiaires en 2006, un changement majeur

Politique et économie de la Santé

* Première mise en place -progressive- du système du Médecin Traitant, le 1er Juillet
[Analyse : le Médecin Traitant est, avec le DMP et l'HAS, le troisième pilier restructurant de la loi du 13 Août 2004, dite Douste-Blazy ; c'est l'approche vertueuse des "réseaux de soins coordonnés" ; 20 Millions de formulaires (à 99.6% pour un M.G.) reçus par la CNAM en 6 mois et bonne acceptation des Français, selon un sondage TNS Sofres, avec seulement 8 % des Français qui envisage de ne pas choisir de médecin traitant ; revers de la médaille : (1) l'outil n'aura d'emblée que des vertus sur la psychologie collective, dans l'attente du DMP, de Vitale 2, (2) le pouvoir politique n'a pas tranché entre privatisation (2 vitesses) et responsabilisation totale (financière), puisque les futurs contrats dits responsables des complémentaires de l'UNOCAM permettront la couverture partielle du non-remboursé par le régime obligatoire, (3) les pénalités financières non couvertes par le régime obligatoire ne seront véritablement appliquées qu'en Janvier 2006 et pour un montant limité, soit moins de 9 € pour les comportements les plus déviants, le prix d'une place de cinéma, (4) les multiples cas particuliers, dont certains incontournables, donnent au dispositif une image de complexité, (5) la possibilité de changer à volonté de médecin traitant obère le système, (6) l'UNCAM ne s'est toujours pas engagé, notamment par l'instauration de l'ordonnancier bi-zone électronique, dans la gestion des malades en ALD qui représentent 60% des dépenses de la Sécu et ont massivement souscrit au médecin traitant... au total, le système finalisé ressemble au précédent, dit "médecin référent", en agissant très progressivement et en ménageant acteurs et population... bien loin du système du "Gate Keeper" Britannique qui correspond à un choix social cohérent et pleinement assumé]

* Bilan d'étape du DMP (dossier médical personnel) par Dominique Coudreau, Président du Conseil d'orientation du GIP (Réunion ESSEC-ACIP, Mardi 21 Juin 2005): "le DMP c'est le carrefour de procédures qualités dans l'organisation des soins, d'une informatisation croissante inéluctable, du droit de la personne malade, propriétaire de ses données personnelles, et de la lutte contre les gaspillages (que les politiques ont «vendu» aux Français comme le principal vecteur de déficit de la Sécu) ; c'est un grand chantier pour 60 millions de personnes (plus de 16 ans) contenant pour chacun, dans un "coffre-fort électronique", ses données de Santé sécurisées, accessibles en temps réel et inter-opérables par les professionnels de Santé (avec des filtres spécifiques) ; c'est un enjeu humain colossal (75% : la participation active et quotidienne des professionnels pour en faire une réalité), plus que technique (25% : le ré-engineering informatique) ; c'est le coup d'accélérateur du gouvernement pour le DMP qui est important, plus que les délais à respecter (très serrés) ; à la date d'aujourd'hui, le programme de travail adopté par le GIP passe par un appel d'offre à 6 consortiums d'hébergeurs (éditeurs, informaticiens, investisseurs) en Juillet, par la sélection de 2 ou 3 opérations locales par chaque consortium d'hébergeurs, pour la constitution expérimentale de 100 000 dossiers fin 2005, et en 2006, par la seconde étape dite industrielle, de l'ordre de grandeur du Million de dossiers"
[Analyse : douche froide salutaire... si le projet est reconnu comme un outil de qualité indispensable et vertueux, les écueils paraissent nombreux après presque un an de lente maturation : (1) équipe-projet réduite à une dizaine de personnes, (2) budget de fonctionnement toujours pas finalisé (y compris pour 2006), (3) aucune évaluation économique (un coût de € 600 Millions annuels en fonctionnement, soit 10€ par personne, bien peu par rapport à des projets similaires à l'étranger) et pas d'idée du ROI (retour sur investissement), mise à part le sous-chantier sécuritaire, (4) un programme de mise en place, certes pragmatiquement fondé sur les expériences locales existantes, mais attribué à des Institutionnels Français puissants (comme pour le RSS aux débuts lents et hasardeux) incontournables pour un projet voulu "grand" d'emblée, (5) des délais de mise en place d'ici à 2007 qui paraissent irréalistes même aux protagonistes directs, (6) un contenu du "coffre-fort" non fixé, sujet à débat-controverse politique, éthique, (7) la nécessaire participation coopérative au jour le jour des médecins, non acquise sans contrepartie, car d'une utilité individuelle limitée par rapport à "leur" dossier-papier existant... sans considérer les équipements actuels (informatisation des cabinets vétuste et limitée aux FSE, informatisation des hôpitaux très hétérogène et orientée PMSI, et pas vers le patient)...  Au total, 80% des Français sont favorables au DMP, quasi 100% des professionnels de santé... une telle unanimité est trompeuse, car elle se dissipera lorsque le projet prendra forme, entre les ultras, les rêveurs, les corporatistes, les cassandres, les laissés pour compte, etc. : un noeud gordien pour cet expert reconnu, ancien directeur de cabinet, de la CNAMTS, et de l'ARH Île de France, pour son probable dernier combat professionnel... Inquiétude ?]
              + Mai 2006 : le DMP est entièrement re-formaté, Dominique Coudreau part en retraite, et le nouvel homme fort du DMP est Jacques Sauret

* Première étape dans la création de l'Institut des Données de Santé, prévu par la loi sur l'assurance maladie du 13 Août 2004
[Analyse : le directeur de l'Uncam, Frederic Van Roekeghem, a attribué à Richard de Dottignies la mission de préfiguration de ce qui sera, à partir de Mars 2006, la première base de données des informations médicalisées sur la consommation de soins, en France ; à ce jour, personne n'a idée de ce que sera la contribution, mais aussi le bénéfice, en terme de meilleur usage des médicaments, retiré par l'Industrie Pharma... tout comme pour le DMP, des données nationales sur la prévalence, l'observance, seraient porteuse d'amélioration de la prise en charge de certaines pathologies, par exemple dans la dépression, l'asthme, l'hypertension, etc.]

* Publication du 1er rapport du Comité d'Alerte, institué par la loi du 13 Août 2004
[Analyse : un premier avis modéré, porté par une conjoncture contrastée : les derniers chiffres de l'assurance maladie montrent une augmentation des dépenses de 3.5% en rythme annuel, l'objectif voté par la LFSS étant de 3.2 % (avec une préoccupation cependant, les dépassements sur les hôpitaux), et des recettes inférieures aux prévisions ; le comité souligne que «la modération des dépenses pourrait résulter de facteurs transitoires», un understatement signifiant que cette modération est davantage fondée aujourd'hui sur la psychologie collective que sur des instruments de gestion efficaces ; avec une nouvelle ponction de € 550 Millions en 6 mois sur l'Industrie Pharma, le LEEM se considère comme le «bon élève de la réforme» et demande que les efforts contributifs demandés aux autres protagonistes de la réforme Douste-Blazy soient comparables... Si les dépenses finissent par dépasser l'objectif de 0,75 point, le Comité d'Alerte devra saisir l'assurance maladie pour qu'elle propose des mesures de redressement]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par PFIZER de la Biotech Américaine VICURON pour US$ 1.9 Milliard en cash, soit $US 29.10 par action
[Analyse : en bourse, le titre de Vicuron a immédiatement bondi de 78% à $US 27.89 ; c'est l'une des plus grosses transactions du secteur des biotechnologies (pour mémoire, Immunex = US$ 17 Milliards en 2002, par Amgen) ; Vicuron (CA inférieur à US$ 10 Millions) compte deux médicaments anti-infectieux qui attendent l'approbation de la FDA (Food and Drug Administration), à l'automne : la dalbavancine, pour notamment des infections compliquées de la peau (SARM), et l'anidulafungine, un anti-fongique à large spectre contre l'aspergillus et les candidoses ; et on ne peut que tirer un coup de chapeau aux équipes de Pfizer qui ont pris de vitesse d'autres labos également experts en infectiologie comme MSD et LILLY, très demandeurs de nouveaux produits ; Pfizer jouit d'une grande solidité financière, dégageant plus de US$ 7 Milliards de cash-flow par an avant versement des dividendes, ce qui représente le tiers de sa dette, un ratio élevé, et affichant depuis 2004, une trésorerie nette positive]

* Acquisition par l'Indien MATRIX du génériqueur Belge DOCPHARMA pour un total de € 214 Millions, soit près de 2 fois le CA prévisionnel et 13.4 fois l'EBE
[Analyse : très présents aux USA, les fabricants de génériques indiens (Ranbaxy, Zydus Cadilla, Dr Reddy) semble investir aujourd'hui activement le marché européen, dominé par Sandoz, filiale de Novartis, ou les allemands Ratiopharm, Stada et Merck KGaA ; Docpharma est le deuxième génériqueur Belge (un marché encore embryonnaire) et est présent en Italie, Hollande, et, quoique faiblement, en France]

* Acquisition par l'Indien TORRENT du génériqueur Allemand HEUMANN (filiale de Pfizer)
[Analyse : aucun détail financier de la transaction n'a été divulgué ; Torrent est une autre entreprise Indienne, fascinée par les génériques Européens (avant consolidation nationale future ?) ; de taille limitée, elle a 2 métiers distincts, l'énergie et la pharmacie et doublera de taille après l'opération (CA pro forma : US$ 230 Millions); Heuman est une très ancienne entreprise Pharma Allemande de Nuremberg, fondée en 1913, qui s'était diversifiée dans les génériques en 1989 ; elle a été acquise par SEARLE la même année, elle-même reprise par Pharmacia en 2000, reprise par Pfizer en 2003]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Xavier Bertrand, nommé Ministre de la santé et des Solidarités, en remplacement de Philippe Douste-Blazy (avec les mêmes attributions en matière de politique de santé publique, de l'organisation du système de soins ainsi que de la sécurité sociale... également compétent pour la politique en faveur des personnes âgées, des handicapés et de la famille)
[Analyse : auparavant, depuis le 31 mars 2004, Secrétaire d’État à l’assurance maladie ; en 2002,  adjoint au maire de Saint Quentin (Aisne), élu député (UMP) ; Coordinateur du débat national sur les retraites en 2003 et négociateur de la réforme de l'Assurance Maladie ; Agent général d'assurance depuis 1992 ; Assistant parlementaire (1987-1992) ; Né en 1965 à Châlons-sur-Marne (Marne), maîtrise de droit public et DESS d'administration locale]

* Philippe Bas, nommé Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille, un spécialiste des questions sociales, avec l'attribution de la direction générale de l'action sociale, de la direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins, et
de la direction de la sécurité sociale
[Analyse : auparavant, Secrétaire général de la présidence de la République (2002 - 2005) ; Conseiller social du Président de la République (1997 - 2000) ; Directeur de cabinet de Jacques Barrot, Ministre des Affaires sociales (1995 - 1997) ; Proche collaborateur de Simone Veil, Ministre des Affaires sociales (1993 - 1995) ; Né en 1959 (estim.) ; ENA (1984)]

* Louis-Charles Viossat, pour l'ÉTAT, comme Directeur Adjoint du Cabinet du Premier Ministre Dominique de Villepin (UMP) 
[Analyse : auparavant, ÉTAT ACOSS, Directeur et IGAS, Inspecteur ; ÉTAT, Ministère de la Santé, Directeur de Cabinet de Jean-François Mattei (UMP) ; LILLY (ELI LILLY) France, Directeur Corporate Affairs ; BANQUE MONDIALE, Chargé de Mission (Santé, Retraites) ; ÉTAT, Ministère des Affaires Sociales, Conseiller du Ministre Jacques Barrot (UDF) et Conseiller Technique du Secrétaire d'État à la Santé Hervé Gaymard (RPR) ; ÉTAT IGAS, Inspecteur Adjoint, puis Adjoint à l'Inspecteur Général (1992 - 1996); Né en 1964 (estim.), Sciences Po, ENA (1992)

* Jean-Hugues Masgnaux, chez MADAUS France, comme P.-D.G. 
[Analyse : auparavant, GRÜNENTHAL France, Directeur Marketing (2003 - 2005), GRÜNENTHAL HQ (Allemagne), Directeur (2002 - 2003), GRÜNENTHAL France, Manager Marketing Infectiologie (2000 - 2001), Médecine]

* Michèle Kessler, est nommée Présidente du conseil d'administration de l'Agence de la Biomédecine (nouvelle agence prévue par la loi de bioéthique d'Août 2004)
[Analyse : professeur, chef de service en néphrologie au CHU de Nancy ; agence chargée de l'encadrement et de l'évaluation des pratiques utilisant des éléments du corps humain et des activités scientifiques et médicales liées à la greffe, à la procréation, au diagnostic prénatal, à la génétique et à la recherche sur l'embryon]

* Dimitri Verza, chez LUNDBECK France, comme Directeur B.U. Neurologie
[Analyse : auparavant, LUNDBECK France, Directeur Vente Neuro-gériatrie (2003 - 2005), EISAI France, Directeur Marketing (2000 - 2003)]

* Nathalie Ducoudret, chez GENZYME France, comme Responsable de la Communication
[Analyse : auparavant, LILLY (ELI LILLY) France, Manager Communication Cialis (2002-2005), GLAXOSMITHKLINE France (GSK), Manager Média (1990-2002), Née en 1966 (estim.)]

* Jean-François Delfraissy, pour l'ÉTAT, comme Directeur de l'ANRS (Agence Nationale de Recherches sur le Sida et les hépatites virales). en remplacement de Michel Kazatchkine, nouvel ambassadeur en mission chargé de la lutte contre le SIDA et les maladies transmissibles
[Analyse : professeur d'Immunologie clinique et de Médecine interne à Paris-Sud; un expert du VIH depuis 1983 (Hôpital Antoine-Béclère, Hôpital de Bicêtre) ; Né en 1948 (estim.) ; médecine (immunologie)]

* Jean-Luc Tavernier, pour l' ÉTAT, comme Directeur de l'ACOSS (Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale)
[Analyse : auparavant, ÉTAT, Directeur, chargé des questions de politique économique à la Direction générale du Trésor (2004 - 2005); ÉTAT, Ministère de l'Économie, Directeur de la prévision et de l'analyse économique (2002 - 2003); ÉTAT, INSEE, Directeur des études et synthèses économiques, puis Directeur de la prévision (2001 - 2002) ; ancien conseiller technique au cabinet d'Hervé Gaymard au secrétariat d'État à la Santé et à la Sécurité sociale et au cabinet de Jacques Barrot au ministère de la Santé et des Affaires sociales; Né en 1962 (estim.), ancien élève de l'École polytechnique et de l'Ensae]

* Sophie de Leiris, chez ROCHE DIAGNOSTICS, comme Responsable de la Communication Institutionnelle et des RP
[Analyse : auparavant, Attachée de presse de l'Agence de développement économique de l'Isère (Aepi) ; Covec (Comité pour la valorisation de l'économie grenobloise), depuis 1987; née en 1958 (estim.)]

* Démission de Philippe Kourilsky, D.G. de l'Institut Pasteur (suite à conflit avec le personnel "chercheurs")
[Analyse : Membre de l'Académie des Sciences, professeur au Collège de France ; à l'Institut Pasteur depuis 1972, ses recherches ont porté sur la génétique moléculaire et, depuis 1980, sur l'immunologie moléculaire ; Né en 1942, Polytechnique et docteur ès sciences]

* Décès d'Yves Harel, un spécialiste de la Pharmacie d'Officine
[Analyse : auparavant, AB2P Conseil, Partenaire (2001 - 2005), AVENTIS PHARMA France, Directeur Génériques Biogalénique (2000 - 2001), RHÔNE POULENC RORER France, Directeur Génériques Biogalénique (1996 - 1999), UPSA, Directeur Opérations France (1993 - 1994), UPSA, Directeur Marketing France (1990 - 1993)]

Relation Client

* Expérimentation de la Télé-médecine à domicile en Hollande, initiée par PHILIPS et l'assureur ACHMEA (690 patients de la région d'Amsterdam)
[Analyse : un système de télé-surveillance à distance des patients âgés en utilisant un réseau à large bande et un téléviseur connecté à un tensiomètre, un cardio-fréquencemètre, un analyseur de glucose et une balance... un laboratoire d'analyses basique mais qui possède un avantage unique : il est installé à domicile et fonctionne jour et nuit ; toutes les données recueillies sont transmises en temps réel à un service médical en veille permanente ; un spécialiste analyse les résultats, décide des actions à prendre et donne des recommandations et le patient reçoit ces informations en retour instantanément sur son téléviseur ; le système propose aussi des conseils d'hygiène de vie, rappelle les médicaments à prendre et sert de boîte de dialogue avec les Professionnels de Santé ; objectif : améliorer le suivi de certains patients et réduire les coûts d'hospitalisation de 25 %, pour un coût de € 40 à 90 par mois, éventuellement pris en charge par les systèmes d'assurances]

Internet en Santé

* EISAI et PFIZER lancent un site d'informations et d'échanges sur la Maladie d'Alzheimer 
[Analyse : l'URL www.alois.fr est un peu mystérieuse (c'est le prénom du bon Docteur) ; la segmentation en 5 types de clients, 4 professionnels, MG/pharmacien, Spécialistes, EHPAD, soignants, 1 Grand Public ; un site très sérieux et documenté... le revers de la médaille est la difficulté d'accès au contenu pour un Français moyen ; belle réalisation: Exense]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* De 550 à 350... le nombre de produits promus en Visite Médicale en France
[Analyse : la chute, selon C.Bax, concerne toutes les classes thérapeutiques et s'explique par une sélection "Darwinienne", suite aux génériques (28%), à une fusion-acquisition (14%), à un retrait ou limitation réglementaire du marché (13%), à une déception commerciale (8%), à un transfert interne vers un follow-up (4%)]

Gadgets de l’e-humain

* 10ème anniversaire du site de vente aux enchères sur Internet EBAY : la dictature des consommateurs
[Analyse : une réussite du marketing relationnel qui a conduit à l'émergence d'un géant du Web, avec plus de 150 millions de clients dans le monde qui achètent et vendent, par son intermédiaire et chaque année, pour US$ 40 Milliards de dollars ; pour eBay, le consommateur est roi (le concept a été formé et affiné par ses utilisateurs) ; aujourd'hui, les voitures d'occasion représentent plus de 30 % des ventes sur le site eBay (aux USA) et plus de 30 % des ventes s'y font désormais à prix fixes (sans enchère), ce que les fondateurs du site n'auraient jamais imaginé]

* 10ème anniversaire du langage de script orienté serveur, PHP, pour les sites Internet (y compris le site de Pharmaclient!)
[Analyse : une réussite des logiciels open source... et plus 15 millions de sites Internet (2004); c'est Rasmus Lerdof qui a créé la première version, le 8 juin 1995, pour son site Web personnel, en cherchant à concevoir un mécanisme permettant de conserver la trace des internautes consultant son CV en ligne (PHP = Personal Home Page Tools) ; avec la version PHP5, aujourd'hui, il se place comme concurrent des principaux langages de script propriétaires, comme ASP (Active Server Page) de Microsoft et JSP ( Java Server Pages) promu par les serveurs d'applications J2EE (Java 2 Enterprise Edition)., et s'articule avec une autre plateforme, MySQL, pour les bases de données]

Divers

* Un site Internet synthétique sur les logiciels libres, www.argus-du-libre.com
[Analyse : les logiciels libres, listés de façon exhaustive et détaillée, sont ensuite analysés et notés -de 1 à 5- en fonction des richesses fonctionnelles, des performances, etc.]

* Nouvelle "folie -santé" Grand Public aux USA, l'hormone de la mémoire 
[Analyse : après la DHEA pour la jouvence, la mélatonine pour le sommeil, une hormone qui dope la mémoire, la prégnénolone, arrive en France en provenance des USA ( vendue comme complément alimentaire); c'est un stimulateur de certains neurotransmetteurs, tels que l'acétylcholine ; les habituels tenants et opposants s'opposent en France (santé publique vs. Grand public)]

* Vols de téléphones
[Analyse : en Allemagne, vient de se dérouler le premier championnat de lancer de téléphones mobiles, avec 160 amateurs dont certains seront qualifiés pour les championnats du monde en Finlande cet été... jeux, défoulement et renouvellement du marché, assurés... A quand le championnat de France ?]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017