NEWS 
JUILLET 2008

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Juillet 2008

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Nouvelle commission de la HAS, dédiée à l'évaluation en économie et en santé publique (CEESP) 
[Analyse : une bonne nouvelle (se rappeler que le CEPS avait tué dans l'œuf les études pharmaco-économiques approfondies pour les stratégies de prix, au début des années 2000) dans le cadre des nouvelles missions de l'HAS, initiées par la LFSS pour 2008 ; la nouvelle commission, présidée par le Prof. Lise Rochaix, doit publier des recommandations et avis médico-économiques sur les stratégies de soins, de prescription ou de prise en charge les plus efficientes (y compris dans les recommandations de BPC, Bonnes Pratiques Cliniques)... en liaison avec les autres commissions à dominante technique comme: la Commission de la Transparence (médicaments), la Commission d'Évaluation des Produits et Prestations (dispositifs médicaux) et la Commission d'Évaluation des Actes Professionnels (avec une articulation-coordination confiée aux équipes de Raoul Briet)]

* Création d'ENLIGHT BIOSCIENCES, une co-entreprise de services de R&D innovants et mutualisés par Pfizer, Merck et Lilly
[Analyse : une initiative du fonds de capital-risque PureTech Ventures, un parrainage académique, et un investissement de US$ 39 Millions pour la mise au point de nouveaux outils, comme l'imagerie médicale ou les biomarqueurs, pour mieux prédire quels candidats médicaments pourraient être meilleurs répondeurs au cours des essais cliniques en terme de toxicologie, efficacité, ciblage (...) ; basée à Boston dans un des clusters Biotech (proches du MIT et de Harvard M.S.), l'entreprise partenariale est focalisée sur l'innovation amont pour améliorer la productivité de la R&D pharma (par exemple, toxicologie prédictive in vitro, modélisation informatique de pathologies, imagerie moléculaire, chimie virtuelle de synthèse) ; le budget de départ est encore limité (3 programmes déjà actifs :  ENDRA, Biologics Engineering, Drug Delivery) et les co-entrepreneurs ne bloquent pas de nouveaux entrants... à suivre, et pourquoi pas à méditer à l'échelle Européenne, sans parler du G5 Français]

Politique et économie de la Santé

* Nouveau plan de € 3.6 Milliards, pour redresser, en partie, les dérives des comptes de l'Assurance Maladie
[Analyse : 2 principales mesures nouvelles, la taxation sur le C.A. des complémentaires santé de l'UNOCAM (mutuelles et assurances privées) à hauteur de € 1 Milliard qui s'inspire de celles de l'industrie Pharma (et notamment des génériqueurs, une fois qu'ils sont devenus profitables, comme une variable d'ajustement) et une "faible" contribution sur les Français pour les dites niches sociales (enveloppe taxable de € 41 Milliards, soit, l'intéressement et la participation -€ 13 Milliards-, la prévoyance complémentaire et la retraite supplémentaire -€ 14 Milliards-, les Tickets restaurant, les Chèques vacances, les Chèques emploi service universels ou divers avantages des comités d'entreprise -€ 5 Milliards-, les exonérations sur les indemnités de licenciement, etc.), même si elles sont déjà touchées par la CSG ; plus, les habituelles économies préconisées par la CNAM (€ 2 Milliards planifiés) de type maîtrise médicalisée, baisses de prix des médicaments, productivité renforcée des hôpitaux, lutte contre la fraude ; le côté positif est que le plan de redressement est volontariste (pas minimaliste, par rapport aux déficits prévus)... et le côté négatif est que cela retarde d'autant l'impérieuse nécessité de la réforme globale (pas avant 2010) ; à noter que les complémentaires ont obtenu (médiatiquement "en échange") une coordination renforcée avec les régimes de base d’assurance maladie sur la gestion du risque, notamment les soins dentaires et optiques, comme sur le financement de la santé, ce qui laisse augurer de la politique future ; le rapport 2008 du HCAAM -hors volet hospitalier, prévu à l'Automne- balise des options possibles pour le financement futur avec un focus sur les ALD]

* Ouverture de la couverture maladie au secteur privé : l'expérience Hollandaise analysée dans un rapport parlementaire
[Analyse : dans le cadre de la MECSS, les sénateurs Alain Vasselle et Bernard Cazeau, clairement séduits (tout en se réservant sur le long terme), analysent le nouveau régime, depuis début 2006, qui accorde une place prépondérante (obligatoire pour chaque citoyen) aux assurances privées dans la gestion du risque santé (auparavant, à dominante publique, de type Bismarckien, sous-financé par rapport à la France) ; un modèle de concurrence compétitive avec un cahier des charges contraignant, de type délégation de service public, et l'absence de promotion-recrutement dispendieuse (comme en Allemagne)... un changement drastique qui n'a pu voir le jour qu'en raison du soutien des associations de patients, lassés de l'inefficacité précédente, ce qui relativise les possibilités de comparaison opérationnelle avec la France]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par ROCHE des parts restantes de GENENTECH, soit 44% du capital, pour US$ 44 Milliards en cash
[Analyse : les analystes ont piètre mémoire qui parlent d'une opération inédite et spéculent sur des répercussions aux USA et sur les synergies faibles... en effet, si effectivement Roche a pris une première participation minoritaire dans Genentech au début des années 90, elle a déjà fait un aller-retour à 100% du capital en 1999 (avec nouvelle IPO et substantielles plus values) ; l'opération est donc pour Roche plus stratégique que tactique, au moment où les bonnes nouvelles sur l'Avastin laissent espérer qu'il devienne de loin le produit n°1 du groupe ; les synergies (environ US$ 850 Millions) ne concernent que la filiale US de Roche, fusionnée avec Genentech, car l'autonomie de management de la Biotech Californienne n'est pas remise en cause]
         + Août 2008 : refus de l'offre de Roche par le C.A. de Genentech, tout en laissant la possibilité d'accepter une offre plus élevée
         + Février 2009 : lancement par Roche d'une offre hostile pour US$ 42 Milliards, soit US$ 2.5 par action de moins que 6 mois plus tôt (avant la crise financière et la chute des cours)
         + Mars 2009 : offre augmentée et acquisition réussie pour US$ pour 47 Milliards

* Acquisition par TEVA de l'Américain BARR pour US$ 7.5 Milliards (€ 4.7 Milliards), soit 4.4 fois le CA, selon une OPA amicale
[Analyse : Teva est déjà N°1 mondial des génériques et va creuser l'écart avec le N°2, Sandoz, filiale du Suisse Novartis ; les CA mondiaux sont en Milliards US$ 2007 : Teva 6.4, Sandoz 4.9, Mylan (ex-Merck KgAa) 3.2, Ratiopharm 1.8, Barr 1.7, Stada 1.6, Actavis 1.6, Ranbaxy 1.1, Dr Reddy 0.9 ; la complémentarité géographique est bonne, Barr étant fort notamment aux USA et en Europe de l'Est, après l'acquisition-feuilleton de Pliva en 2006 ; le nouveau groupe atteint pro forma une PDM en valeur de 22% aux USA ; le prix est très élevé, mais peu différent des transactions précédentes (Mylan-Merck) ; la consolidation des génériqueurs ne peut que se poursuivre (notamment avec l'arrivée des biogénériques qui requièrent davantage de financement (production, enregistrement)... mais jusqu'à quel point, si l'on considère le point de vue des payeurs nationaux?]

* Acquisition par BMS de la Biotech Américaine IMCLONE, pour US$ 4.5 Milliards (€ 2.9 Milliards) en cash, à US$ 60 l'action, soit une sur-cote de 29% par rapport à la clôture
[Analyse : depuis 2001, Bristol-Myers Squibb détient au moins 17 % du capital (payé US$ 70 l'action !), ce qui valorise Imclone à US$ 5.2 Milliards pour les 100%, un prix qui aujourd'hui dépend surtout de la valorisation de l'anticancéreux Erbitux, un des premiers anticorps monoclonaux (CA monde : US$ 420 Millions, licencié à BMS aux USA et à Merck Serono en Europe) ; même si les multiples sont très élevés et si le cours d'Imclone a beaucoup varié (US$ 7 l'action en 2002 !), il est probable que BMS ait à augmenter son offre car l'autre actionnaire minoritaire d'Imclone, le milliardaire et raider Carl Icahn, détient 13% et fera jouer la concurrence ; BMS, qui se re-configure avec célérité, est aussi intéressé par le savoir faire d'Imclone en Biotech et par son portefeuille R&D (en clinique, d'autres MABs bloqueurs du facteur de croissance, un inhibiteur de l'angiogénèse) pour alimenter sa franchise dans les anti-cancéreux]
         + Août 2008 : refus de l'offre de BMS par le C.A. d'ImClone, tout en laissant la possibilité d'accepter une offre plus élevée
         + Octobre 2008 : après une surenchère éclair, ELI LILLY remporte contre toute attente ImClone, selon une acquisition détaillée ICI

* Acquisition par SANOFI AVENTIS (PASTEUR) de la Biotech Britannique ACAMBIS pour € 350 Millions, en cash, soit une prime de 65 % par rapport à la clôture, selon une OPA amicale
[Analyse : Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi-Aventis, réalise la première acquisition Biotech significative pour le groupe (une première importante, en attendant une opération en rapport avec la taille de S-A) ; la Biotech spécialiste des vaccins a dans le pipe notamment 2 vaccins innovants : un en phase III contre le West Nile virus (déjà licencié à Sanofi Pasteur) et un autre en Phase I contre la bactérie intestinale Clostridium difficile]

* Acquisition par NOVARTIS de la Biotech Suisse SPEEDEL, pour € 560 Millions, soit une prime de 80 % par rapport au cours moyen
[Analyse : Novartis détient déjà 10 % du capital de Speedel, et comme souvent, des partenariats réciproques avaient été noués depuis longtemps (par exemple accord de licence signé en 2002 sur Tekturna, un inhibiteur de la rénine pour l'hypertension commercialisé depuis 2007... sur la base d'un spin-off antérieur de Novartis lui-même lors de la création de Speedel) ; Novartis a déjà sur le marché mondial le blockbuster contre l'HTA, Diovan]

* Acquisition par GENERAL ELECTRIC de l'Américain VITAL SIGNS, pour US$ pour 860 Millions, soit près de 4 fois le CA
[Analyse : la division GE Healthcare va s'étoffer dans les solutions de dispositifs à usage unique pour l'anesthésie (un tiers du CA), les urgences et les unités respiratoires (à l'hôpital), sachant que la PME (CA US$ 230 Millions, 1200 personnes, très dynamique dans le passé, mais avec un CA 2007 en plateau et des bénéfices en baisse de 35%) commercialise aussi des produits de diagnostics et du traitement de l'apnée du sommeil]

* Acquisition par FRESENIUS du génériqueur spécialisé Américain APP PHARMACEUTICALS, pour US$ 4.6 Milliards, soit + 29 % sur le dernier cours de clôture, selon une OPA amicale
[Analyse : Fresenius -un groupe familial de 114 000 personnes- aujourd'hui organisé en 5 divisions, Medical Care, Fresenius-Kabi, Helios, Vamed et Fresnius Biotech, est un des acteurs Allemands particulièrement dynamique pour les M&A (à la fois par intégration géographique, surtout aux USA et en Allemagne, et par diversification dans les services hospitaliers) et son CA a augmenté en 10 ans de € 4.3 Milliards à € 11.4 Milliards (2007) ; il pénètre ici le marché des génériques intra-veineux aux USA (essentiellement hospitalier) et complète son offre d'intra-veineux de Fresenius Kabi ; APP est une firme cotée, mais dont le fondateur (en 1996) possède encore 80% du capital ; plate-forme de distribution, APP dispose d'un portefeuille de plus de 100 médicaments utilisés dans les domaines de l'oncologie, de l'anesthésie ou de l'infectiologie (CA 2007: US$ 647 Millions, marge brute US$ 253 Millions, PDM 17 % aux USA derrière Hospira-Mayne, 1400 employés) ; le prix payé est très élevé, mais le savoir faire d'APP notamment commercial et pour les centrales d'achat est incomparable]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Jean-Nicolas Vernin, chez LGV (LABORATOIRES GALÉNIQUES VERNIN) et MAYOLY SPINDLER, comme P.-D.G., suite au décès brutal de son père, Jean-Gilles Vernin, à 55 ans
[Analyse : auparavant, GAMELOFT, Executive producer (2005 - 2008), UBISOFT, Assistant Brand Manager (2004), Rothschild & Cie ; né en 1982, HEC (2005)]

* Jean-Paul Berthomé, chez EXPANSCIENCE, comme Président du Conseil de Surveillance
[Analyse : auparavant, EXPANSCIENCE, Président du Directoire (1993 - 2008), EXPANSCIENCE, Vice P.-D.G. (1992), EXPANSCIENCE, D.G.A. (1990 - 1991) ; Né en 1958, Fils de Paul Berthomé, Fondateur en 1950 et P.-D.G. jusqu’en 1992]

* Michel Fasné, chez EXPANSCIENCE, comme Président du Directoire
[Analyse : auparavant, URGO (BTG-VIVASANTÉ), D.G. (2005 - 2007), URGO (ex-FOURNIER), D.G. France (2001 - 2005), URGO (ex-FOURNIER), D.G.A. France (1992 - 2001), URGO (FOURNIER), Manager BU Cicatrisation Hôpital (1988 – 1992), URGO (FOURNIER), Contrôleur de Gestion et Chargé de Mission (1978 - 1988) ;Né en 1954, Droit (Maîtrise, 1976), ICN (Institut Commercial de Nancy, 1975)]

* Yves Bub, chez CL INNOVATION, comme D.G. Opérationnel
[Analyse : auparavant, CL INNOVATION, Directeur Business développement (2005 - ), EISAI France, Directeur des Opérations (2001 - 2004), PFIZER France, Visiteur Médical, puis Régional (1983 - )]

* Florence Percie du Sert, chez LILLY (ELI LILLY) France, comme Manager Communication
[Analyse : auparavant, B.M.S. France, Directeur associé Communication interne, institutionnelle et gestion de crise, B.M.S. UPSA France, Directeur associé Communication Institutionnelle et externe Oncologie (2000 - ), B.M.S. UPSA France, Directeur  UPSA Relations Professionnelles, UPSA, Manager Efferalgan, puis Directeur des marques semi-éthiques et OTC (1996 - ), PIERRE FABRE Cosmétiques, Chef de Produit ; Pharmacie (Docteur), Hartford University (MBA)]

Relation Client

* Les frustrations majeures sur Internet : les Pop-ups, les publicités animées, les retours perdants, en tête, d'après une étude de SDL TRIDION sur les sites BIMBOS (ou tape-à-l'œil)
[Analyse : les Pop-ups (78% des sondés), les retours perdants (53%), les publicités animées (56%), les obligations préalables de télécharger un logiciel spécifique pour l'affichage (50%), la demande d'infos personnelles (49%), les longues Intro Tunnel, voilà le constat à méditer pour les sites Internet en Santé (et notamment ceux qui cherchent un modèle économique, ceux qui se lancent dans des ergonomies complexes, et ceux qui maximalisent les infos obligatoires dans les formulaires]

Internet en Santé

* Lancement officiel de l'encyclopédie coopérative KNOL par Google 
[Analyse : un concurrent sérieux (mais tardif) pour Wikipedia, avec un autre modèle d'incitation (plus réaliste : les contributeurs qui signent les articles de leur nom peuvent, s'ils le souhaitent, afficher des liens sponsorisés sur les pages de leurs articles dont les revenus seront partagés entre Google et eux)... bon vent à Knol (pour "knowledge", soit connaissance en Anglais, avec beaucoup de pages Santé dès le départ), les projets documentaires du monde coopératif ayant le vent en poupe... sans oublier des Wikis spécialisés comme Admipedia, administratif et citoyen, ou à vocation professionnelle comme JurisPedia, une initiative universitaire pour le droit partagé ou Bibliopedia, pour bibliothécaires, documentalistes et archivistes Francophones]

* Nouveau site pour la Santé du Grand Public par GSK : Imagine-ta-santé
[Analyse : une vraie réussite pour une pédagogie des Ados décontractée, décomplexée, avec chaque année un thème différent (en 2008, une meilleure hygiène de la bouche), avec des textes et des images séduisants, dynamisants, et des trucs (pour une bouche éclatante de santé, une vie sans fumée, dormir comme un bébé, bouger en toute liberté)... et un concours pour "créer l'objet, le concept, ou l'idée qui donnera l'envie de prendre soin de sa bouche comme on prend soin de son corps" ...et à la clé, 12 000 € de dotation]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* 85% de la croissance du marché pharmaceutique remboursable en France (2007 vs. 2006) dû à des médicaments lancés depuis moins de 3 ans
[Analyse : une année médiocre +3.9% (PPTTC, prix officine) soit € 27.8 Milliards (équivalent à un peu plus de € 21 Milliards pour les caisses), selon la tendance à l'érosion constatée depuis 2006 ; pour les pharmaciens, les facteurs négatifs sont les génériques (une boîte sur 5), les facteurs positifs sont la sortie de Réserve Hospitalière et les ALD. Les 9 produits présentations leaders en valeur sont : Plavix, Seretide diskus, Prevenar, Tahor 10 mg, Inexium 20 mg, Symbicort 400, Arimidex 1 mg, Inexium 40 mg, Coversyl 4 mg]

* Le marché des dispositifs médicaux, toujours dynamique en 2007, essentiellement grâce aux produits de la LPP liés au maintien à domicile
[Analyse : pour les caisses (les produits de la Liste des Produits et Prestations -LPP- remboursables selon le CEPS), c'est € 5.5 Milliards et une croissance de + 8.6 % ; les leaders sont les Produits et Prestations favorisant le maintien à domicile (lits médicaux, assistance respiratoire, matériels pour diabétiques, nutriments, fauteuils roulants) qui représentent plus de 50% des dépenses et expliquent la quasi totalité de la croissance (tendance générale à la diminution des durées d'hospitalisation qui se traduit par un transfert de charge de l'hôpital vers la ville et tout particulièrement sur la LPP)... avec un taux de remboursement moyen de la LPP de 90 %, en raison, également des ALD -notamment diabète- et de l'exonération du ticket modérateur, et encore avec des prix libres]

Gadgets de l’e-humain

* Un ordinateur de poche dans votre clé USB, sans laisser de trace et sans contrainte, avec FRAMAKEY
[Analyse : transformer une clé USB (grande capacité: au moins 1 Go) en bureau mobile, c'est simple, gratuit et pratique (surtout en vacances lointaines) et cela évite dans un cybercafé ou chez un ami, même coopératif, de laisser des traces (enregistrements temporaires, navigation Internet) et d'avoir à se plier aux logiciels disponibles sur la machine distante ; avec Framakey, les logiciels choisis et les fichiers nécessaires sont actifs et disponibles pour tout PC sous Windows]

* Mobile Health 2.0 pour le Smartphone BlackBerry Curve 8310 : l'accès à des contenus attractifs pour des communautés de Professionnels de Santé
[Analyse : créé par Peter Holmes, Mobile Health 2.0 est une plate-forme Web communautaire (réseaux sociaux) permettant aux médecins (etc.) de se rassembler et de créer de véritables tribus virtuelles professionnelles ; et aussi un nouveau media permettant aux Institutions et aux Labos de communiquer sur des informations, des formations, des bulletins, des enquêtes et des sondages. Prix de l'abonnement : 99 € par mois (appareil -avec GPS- et software compris, mais hors coûts de communication)]

Divers

* «Ma Sécu : de la Libération à l'ère Sarkozy» par Éric Merlen et Frédéric Ploquin, chez Fayard (20€)
[Analyse : un livre-compilation (d'interviews) de 2 journalistes où les formules font mouche... les personnalités connaissent le sujet sur le bout des doigts et bien peu est oublié dans ce pavé de 413 pages (372, de texte) pour le diagnostic des dysfonctionnements... en revanche, pour des stratégies de solutions approfondies, il vaut mieux s'endormir tranquille : c'est bien trop compliqué et risqué !]

* Internet et culture générale, pour des vacances moins Bof, ou un bronzage moins idiot (et moins intense, meilleur pour votre Santé)
[Analyse : voici les résultats du banc d'essai des sites Internet ciblés, publié dans Micro-Hebdo (n°534) : JeSuisCultivé, MassiveMusiqueQuiz (y compris classique, jazz et chansons), 1001Quiz, CultureGénérale, EasyClassic (sur la musique classique, fermer les yeux car la bonne réponse arrive vite.... c'est facile), DisPourquoiPapa (pour vos têtes blondes, mais pas actualisé depuis longtemps, puis hélas inactivé)... à côté, bien sûr, des Quiz de la Relation Client de Pharmaclient (en bas de chaque page)... avec autant de conseils gratuits]

* Un mariage de haut vol, à planifier dès aujourd'hui... pour 2011, avec € 1.45 Million (Yen 240 Millions)
Analyse : grâce à une start-up inventive de Tokyo, First Advantage, vous montez dans une petite navette spatiale (après 4 jours de préparation), vous décollez d'Oklahoma aux USA, vous êtes propulsé(e) à 100 km d’altitude pour 1 à 3 heures de vol dont quelques minutes en apesanteur - juste le temps de se dire «oui » devant un homme de Foi ou de Loi et 2 témoins- et le reste du temps devant le hublot à contempler la Terre... évidemment même si absolument tout est compris (robe de mariée spéciale, vidéo en live pour les invités restés à terre, catering au sol, etc.), c'est cher mais qu'importe : quand on aime on ne compte pas]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017