NEWS 
JUILLET 2007

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Juillet 2007

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Roche change de patron au sommet de sa gloire (selon le titre, mérité, des Échos)
[Analyse :  Franz Humer, D.G. du laboratoire Suisse depuis 1998, quittera son poste en Mars 2008, tout en restant Président du C.A. (séparation des fonctions opérationnelles et de gouvernance, comme chez Sanofi-Aventis) ; en 10 ans, Roche a vu son CA et ses bénéfices plus que doubler et sa domination dans la Pharmacie hospitalière (et notamment du cancer) reconnue ; Franz Humer a recentré Roche sur la pharmacie de prescription et les diagnostics, après avoir cédé les vitamines et la chimie fine au Néerlandais DSM en 2003, les médicaments OTC (Nicholas) à l'Allemand Bayer en 2004, et surtout il a permis la réalisation d'un pipe line étonnant, notamment grâce à sa gestion innovante de l'organisation de la R&D et à Genentech ; son successeur, Severin Schwan, Autrichien lui aussi, docteur en droit et diplômé en sciences économiques de 40 ans, entré chez Roche en 1993, est actuellement le patron de l'activité diagnostics]

* Vers la synthèse de génomes artificiels : le J. Craig Venter Institute (JCVI) annonce le premier transfert de génome entier d'une espèce de microorganisme dans une autre
[Analyse :  John Craig Venter (né en 1946) est un biologiste et homme d'affaires Américain, qui a déjà fait la couverture des médias, en 2000, en réalisant le premier le décryptage du génome humain (Venter et Celera Genomics) ; en 2002, il fonde JCVI et le premier résultat de transplantation génomique totale (publié dans Science) concerne 2 espèces de Mycobactéries... un potentiel énorme s'ouvre pour la Pharmacie et la Médecine (ainsi que des questions d'éthiques tout aussi sensibles)]

* 49 % des médecins favorable à la consultation officinale
[Analyse :  Impact Médecine, dans son 3ème baromètre médecins-pharmaciens, signe une évolution notable des comportements (et surprenante par sa rapidité) ; également diminution des réticences pour le renouvellement par le pharmacien des ordonnances des patients chroniques : en 2005, seuls 18 % des médecins y souscrivaient, ils sont aujourd'hui près de 85 % ; autre tendance importante : moins de 6 médecins sur 10 continuent à prescrire des médicaments partiellement ou totalement déremboursés en 2006 (veinotoniques, par exemple)]

* Consommation de médicaments : la France en ligne avec les besoins de la population, selon une étude du LIR
[Analyse : la France est souvent considérée comme le plus grand consommateur de médicaments en Europe... une analyse sur 7 classes thérapeutiques majeures par la Chaire ESSEC Santé de l'évolution de la consommation de médicaments dans 5 pays européens relativise, voire tord le cou à cette idée dominante ; la France, qui était en 2000 le premier consommateur de médicaments dans 4 classes (hypocholestérolémiants, antidépresseurs, tranquillisants et antibiotiques), ne l'est plus dans aucune classe en 2004 ; un rapprochement aussi bien des niveaux de consommation que des structures de consommation entre les 5 pays est constaté (une conséquence de l'internationalisation progressive de l'Evidence-Based Medicine)]

Politique et économie de la Santé

* Nouveaux rapports demandés tous azimuts : Bertrand Fragonard (Président de l'HCAAM) et Raoul Briet (HAS) chargés d'un rapport sur le «bouclier sanitaire», Philippe Ritter, Préfet honoraire, sur les agences régionales de santé (ARS : ARH plus URCAM?), Joël Ménard, sur l'Alzheimer, sans compter le chantier de la création d'une 5ème branche de la protection sociale sur la dépendance, confié au Ministre Xavier Bertrand
[Analyse : tout cela dans le contexte de la nouvelle franchise, qui serait instaurée au 1er janvier 2008, serait bien individuelle et par accumulation, jusqu'à un plafond annuel - probablement de 50 €-, les assurés se verraient notamment prélever 50 centimes par boîte de médicaments délivrée ; elle porterait aussi sur les transports médicaux (ambulances) et les actes paramédicaux (infirmiers, kiné, etc.), pour lesquels le prélèvement variera en fonction du type d'acte ; comme le forfait existant de 1 € par consultation médicale, la franchise ne devrait pas être prise en charge par les complémentaires santé : les contrats des mutuelles et assurances qui le prévoiraient ne seraient pas qualifiés de « responsables » et perdraient alors le bénéfice des exonérations fiscales et sociales]
                              + Avril 2009 : le projet de bouclier sanitaire est abandonné officiellement pour cause de crise économique et de non-opportunité de nouveaux prélèvements (en réalité en raison des changements majeurs opérationnels que la réforme entraînait, sans assurer de façon certaine de meilleurs compte sociaux)

* Plan de redressement d'urgence pour l'Assurance maladie, en attendant des mesures plus structurantes (économies potentielles de € 1.2 Milliard en année pleine) en 2008
[Analyse : le plan proposé par l'UNCAM et partiellement validé par le pouvoir politique prévoit des économies de € 417 Millions en 2007, ce qui est faible par rapport au dérapage prévu de € 2.4 Milliards de l'Assurance maladie ; les patients qui ne respecteront pas le parcours de soins coordonné ne seront plus pris en charge qu'à 50% contre 60% jusqu'à présent (€ 150 Millions d'économies par an), le forfait d'1 € par acte médical, jusqu'ici plafonné (et pas toujours réellement perçu), pourra atteindre 4 € par jour en cas de consultations multiples (enjeu : € 200 Millions par an) ; généralisation du concept "tiers payant contre génériques" ; et, hélas, sans surprise, baises de prix pour les dispositifs médicaux (prothèses, appareillages), les médicaments et les actes de radiologie et de biologie (enjeux : € 400 Millions), plus nouveaux tarifs forfaitaires de responsabilité (TFR) pour des groupes génériques insuffisamment substitués.... sans oublier le contexte d'alourdissement des déficits cumulés non financés (l'équilibre de la Sécu étant repoussé à 2010, au mieux)]

* HCAAM : Rapport annuel 2007 critique quant à l'efficacité de la Réforme Douste-Blazy (Loi du 13 août 2004)
[Analyse : le Haut Comité s'accorde à montrer les vertus des éléments principaux de la réforme, mais aussi ses effets lents, voire limités (ou à court terme) sur le système, voire ses ratages (DMP) : la politique de maîtrise médicalisée ne produit d'effets que lentement ; dans le secteur des établissements de santé, l'introduction de la T2A, la modification des règles de la gouvernance des hôpitaux publics et la relative rigueur du cadrage financier sont des éléments positifs, mais l'analyse des écarts de performance des établissements – très élevés – montre que les gains de productivité, pourtant potentiellement élevés, sont difficiles à concrétiser, comme le chantier d'une meilleure organisation territoriale de l'offre de soins (d'où la résurgence de l'idée des ARS, Agences Régionales de Santé)... pour le futur, le HCAAM insiste sur le choix d'une gestion active du panier de soins et la recherche de gains d'efficience, et juge que le bouclier sanitaire peut apporter des avantages réels de rationalité, d'équité et de maîtrise, mais que son implémentation concrète ne pourrait intervenir qu'au terme d'un délai important]

* Généralisation, après le feu vert de la Cnil, d'ici mi-2008, du dispositif « Web-médecin» de la CNAM, rebaptisé Historique des remboursements, après une expérimentation dans 4 départements
[Analyse : ce service inter-régime en ligne de l'Assurance Maladie destiné aux M.G. ou aux spécialistes est, concrètement, le premier service sécurisé au moyen des cartes CPS et Vitale et constitue une aide (et un contrôle potentiel) à la pratique médicale (complémentaire à "Mon compte Ameli", centré sur la gestion quotidienne de l'activité des praticiens libéraux) ; en pratique, il permet de consulter, avec l'accord explicite de son patient, le détail des remboursements de l'assuré présent dans le cabinet sur les 12 derniers mois, classé en 5 catégories (les actes médicaux et dentaires, les médicaments prescrits et délivrés, les actes de radiologie, les analyses de laboratoire et les indemnités journalières réglées) ; autres services disponibles en ligne : protocole de soins et recommandations H.A.S., les critères d’admission en A.L.D. exonérant, les A.L.D. exonérantes (ordonnance bi-zone), les transports (formulaire de prescription), aide à la prescription (mémos), formalités, codage, feuilles de soins...]

* La Mutualité Française s'installe sur la carte Vitale, alors que les Assureurs privés mise sur des cartes propriétaires
[Analyse : pour la gestion automatisée du tiers payant, la Mutualité Française (18 millions d'adhérents) a choisi la carte Vitale (version 1.40), dans une zone de la puce spécifique ; les assureurs privés ont opté pour la distribution d'une carte spécifique, notamment la carte Duo par 4 assureurs pilotes, AXA, Groupama-GAN, MMA et Aviva, pour profiter d'un accès privilégié à leur base de clients, avec en outre, à terme (expérimentations en cours), un enjeu stratégique pour AXA, Groupama et Swiss Life visant à accéder aux données des FSE sous forme de flux détaillés, après les avoir rendues anonymes, et la perspective de devenir des payeurs avisés et de proposer des contrats adaptés au profil de chaque client... la généralisation de ces 3 concepts sera progressive (aucun délai annoncé)]

* Le «bon pour la santé», réglementé au niveau Européen
[Analyse : le nouveau règlement européen "concernant les allégations nutritionnelles et de santé des denrées alimentaires" est entré en vigueur le 1er Juillet ; la revendication pour un produit d'être bon pour la santé doit être établie scientifiquement (de vrais études cliniques en perspective pour l'agro-alimentaire), et dès 2009, certains aliments, trop gras, trop salés, trop sucrés, n'auront pas l'autorisation de requérir cette qualité : une avancée réelle Européenne, à l'application immédiate dans les États membres ; en parallèle, la prise de conscience des problèmes de "mal-bouffe" devient critique et l'INPES vient de mettre en ligne un nouveau site Web d'informations -réussi- avec une campagne média importante : www.mangerbouger.fr ]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par l'Allemand SIEMENS de l'Américain DADE BEHRING, par OPA amicale de US$ de 7 Milliards, soit 3.9 fois le CA, US$ 77 l'action, et une prime de 38 % par rapport au dernier cours de clôture
[Analyse : Dade Behring est spécialisé dans le diagnostic clinique pour les laboratoires d'analyses (son concurrent direct est Biomérieux), il est issu de la fusion, en 1997, de l'Américain Dade et de l'Allemand Behring (ancienne filiale de Hoechst, qui a formé Aventis avec Rhône Poulenc Rorer) ; Siemens paie un prix élevé, soit 16.4 fois le résultat (cependant l'acquisition augmente mécaniquement la profitabilité du groupe et le recentre davantage dans les activité de Santé, notamment à l'hôpital, après sa récente acquisition des diagnostics de Bayer) ; la division Medical Solutions de Siemens affiche un CA 2006 de € 8.23 Milliards avec 41 000 personnes]

* Acquisition par l'Américain MEDTRONIC de l'Américain KYPHON, pour US$ pour 3.9 Milliards, soit US$71 l'action et 35% de plus que le cours moyen mensuel
[Analyse : la consolidation dans les dispositifs médicaux se poursuit ; Kyphon est un spécialiste du traitement des fractures vertébrales ; Medtronic accroît ainsi ses activités existantes (21% de son CA) de chirurgie spinale ; l'offre est nécessairement amicale car les 2 groupes sont actuellement en conflit juridique majeur (qui va ainsi s'éteindre) sur un problème de brevets ; sans surprise, forte complémentarité au niveau des portefeuille produits (www.spinalfracture.com)]

* Acquisition par l'Américain AMO de l'Américain BAUSCH & LOMB, pour US$ 4.3 Milliards, par surenchère sur l'offre amicale du fonds WARBURG PINKUS de Mai 2007
[Analyse : une bataille boursière pour des lentilles de contact (et les produits d'entretien) ; Advanced Medical Optics propose pour son concurrent direct B&L 15 % de plus que le fonds Warburg Pincus (US$ 65), mais pas seulement en cash (les actionnaires de B&L recevraient 45 US$ en cash et 35 US$ en titres) ; l'issue est incertaine d'autant plus que les autorités anti-trust doivent autoriser l'opération (marques phares en concurrence dans les produits d'entretien : Moisture Plus pour AMO et ReNu pour B&L) et que des problèmes de pharmaco-vigilance, parallèles, mais pas identiques, ont déstabilisé les 2 groupes depuis 18 mois... mais pour AMO, ancien spin-off d'Allergan, c'est une question vitale (sa capitalisation est 2 fois plus faible que B&L), même si le mécano des synergies sera délicat à implémenter, y compris en France ; pro-forma, le nouvel ensemble, leader mondial, pèserait un CA de plus de US$ 3 Milliards et un effectif de 16 000 personnes, dans les lentilles de contact et leurs produits d'entretien, mais aussi les produits de chirurgie ophtalmique, les implants ou les médicaments contre les affections oculaires tel que le glaucome]
                + Août 2007 : AMO retire son offre en raison, officiellement, du calendrier trop court fixé par B&L pour l'OPA, mais aussi des risques majeurs de doublons pour les produits (avec spin-offs imposés par les autorités de la concurrence) et de doublons de personnels (d'où des remous en interne). A noter que parallèlement le groupe NESTLÉ indique que ALCON, sa filiale de produit ophtalmologique, leader mondial et concurrent d'AMO et B&L, n'est plus stratégique... un nouveau mécano industriel n'est donc pas exclus.

* Acquisition par DANONE du Hollandais NUMICO par OPA amicale, pour € 12.3 Milliards, en cash, soit 44 % de plus que le cours moyen des 3 derniers mois et 5 fois le CA
[Analyse : Numico, NUTRICIA ou Milupa en France, est un acteur important de la nutrition infantile y compris clinique en Europe et aussi en Asie (13.500 salariés ; CA 2006: € 2.6 Milliards; résultat net : € 202 Millions); Danone, qui possède déjà la marque Blédina, devient ainsi le leader Européen du petit pot pour bébés (avec un CA pro-forma de € 3.05 Milliards, soit 2 fois moins que Nestlé, son concurrent majeur depuis son acquisition de la nutrition médicale de Novartis, et de Gerber en Avril 2007) ; financement uniquement par endettement diminué de la somme obtenue par la vente, annoncée une semaine avant, de la division biscuits (marque LU), à l'américain Kraft Foods pour € 5.3 Milliards ; c'est la confirmation du virage stratégique de Danone, vers la santé et le bien-être, et une amélioration mécanique de sa rentabilité (l'alimentation infantile et la nutrition médicale sont 2 activités en croissance à 2 chiffres -soit +32% pour Numico en 2006-, avec une meilleure rentabilité), sans compter les complémentarités géographiques des gammes réciproques... le prix élevé dissuadera-t-il la surenchère, notamment de PepsiCo ?]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Philippe Lechat, à l'AFSSAPS, comme Directeur Évaluation Médicaments et Produits Biologiques
[Analyse : actuellement, ÉTAT, AP-HP Hôpital Pitié-Salpétrière, Professeur de pharmacologie, et Responsable de l'unité de recherche clinique ; Né en 1951 (estim.), Médecine (Docteur, Cardiologie), Docteur en sciences ; S.F.P. (Société Française de Pharmacologie), Président (2000 - ); Investigateur clinicien en Cardiologie; Commission d'AMM, membre suppléant en tant que personnalité choisie; Plus de 150 publications scientifiques internationales; Étude clinique en cours sur Enoxaparine (Sanofi-Aventis, 2006)]

* Wayne Pisano, chez SANOFI-PASTEUR, la division vaccins de Sanofi-Aventis, comme D.G. (en remplacement de David J. Williams, dont le départ en retraite est annoncé pour Janvier 2008) 
[Analyse : auparavant, AVENTIS-PASTEUR, senior Vice-président opérations commerciales (2003 - 2007), AVENTIS-PASTEUR, Vice-président exécutif Amérique du Nord (2002 - 2003), AVENTIS-PASTEUR, Vice-président Marketing, puis Marketing et Ventes (1997 - 2002) ; Né en 1955 (estim.), biologie (St. John Fisher College de Rochester)]

* Christophe Boutin, chez McKesson France, comme Président et Vice-président pour l’Europe continentale (en France, spécialisé dans les solutions informatiques dédiées aux établissements de santé : www.mckesson.fr)
[Analyse : auparavant,  CPA Software Solutions France, D.G. (2003 - 2007), NETWORK APPLIANCE, Directeur France (2000 - 2003), AUTODESK, Directeur France, puis Channel EMEA et Directeur Marketing EMEA (1994 - ), COMPAQ France (1989 - ) ; Né en 1962, INSA (Ingénieur), DESS d’Informatique]

* Jean-François Courtet, chez LUNDBECK France, comme Directeur du réseau Psychiatrie
[Analyse : auparavant, LUNDBECK France, Manager Marketing B.U. Neurologie (2005 - 2007), LUNDBECK France, Directeur Régional Neurologie, SANOFI-SYNTHÉLABO France, Chef de Produit Marketing S.N.C., JANSSEN-CILAG (J&J) France, Chef de produit, en charge des Visites Médicales Hôpital et du Marketing SNC ; Né en 1973, Pharmacie, Mastère ESCP management médical (1998)]

* Emmanuel Blin, chez B.M.S.-UPSA France, comme Vice-président, Directeur des Opérations Ville 
[Analyse : auparavant, B.M.S. Autriche, D.G. Autriche et Europe centrale (2006 - 2007), B.M.S. Hongrie, D.G. Hongrie, Roumanie et Bulgarie (2003 - 2006), B.M.S.-UPSA France, Directeur Ventes cardiovasculaires, de Zone Sud (2001), BMS HQ (USA), Directeur Operational Effectiveness International Medecines (1999 - 2001), B.M.S.-UPSA France, Directeur de l'administration des réseaux UPSA (1997 - 1999), BOSSARD-GEMINI Consulting, Consultant senior Pôle Santé (1994 - 1997), SANOFI Turquie, Chef de Projet (1992 - 1994) ; Né en 1970, ESSEC]

* Bertrand Mérot, chez L.F.B. (Laboratoire Français du Fractionnement et des Biotechnologies), comme D.G. Opérations
[Analyse : auparavant, ONCODESIGN, D.G. Délégué (2005 - 2007), BIO-SOURCING (USA), Co-Fondateur (2004 - 2005), MERISTEM, Président et Co-Fondateur (1998 - 2004), LIMAGRAIN, Chef de Projet, puis Directeur scientifique, Directeur des biotechnologies et D.G. branche Santé (1990 - 1998) ; Né en 1962 (estim.), Biologie (Docteur, génétique), Mastère de management de l'Innovation]

* Gilles Johanet, chez APRIA R.S.A. (Association d'Assureurs), comme Président (également président de l'Association des Assureurs AAEXA, de la RAM et du GAMEX)
[Analyse : auparavant, A.G.F. (ALLIANZ), Directeur de la Prospective et de l'Innovation (2006 - 2007), A.G.F. (ALLIANZ), Directeur des Activités Santé et Collectives et Membre du Comité de Direction Générale Groupe (2003 - 2006), ÉTAT Cour des Comptes, Conseiller Maître (2002 - 2003), CNAMTS, D.G. (1998 - 2002), ÉTAT Cour des Comptes, Conseiller Maître, puis Secrétaire Général (1993 - 1998), CNAMTS, Directeur (1989 - 1993)*,ÉTAT Premier Ministre, Chargé de Mission auprès de Pierre Mauroy, PS (1983 - 1984), ÉTAT Secrétariat d'État à la Famille, Directeur de Cabinet de Georgina Dufoix, PS (1981 -1983), ENA et Faculté des Sciences, Enseignant (1979 - 1981) ; Né en 1950, Science Po, Université Paris I (Économie Appliquée), ENA 1977 ; Nombreux livres : Sécurité sociale, l'Échec et le Défi (1998)]

* Raymond Boura, au groupement de pharmaciens GYROPHARM, élu comme Président, en remplacement de Pierre Austruy
[Analyse : Raymond Boura avait été, par 2 fois, Président du groupement, entre 1993 et 1995 puis de 1998 à 2001 (et co-fondateur)... une figure emblématique de l'univers officinal (installé depuis plus de 30 ans dans le Loiret) ; Né en 1947, Pharmacie (Docteur)]

Relation Client

* Acquisition par IMS d'AREMIS Consultants (un concurrent, en partie, de Pharmaclient) pour un montant non divulgué
[Analyse : Aremis est né, en Mai 2004, de la fusion entre 2 structures de conseil et d'études en économie et politique de Santé, CLP-Santé (de l'universitaire Claude Le Pen, Professeur à Paris-Dauphine) et ACE (Annie Chicoye Economics), au moment où IMS faisait l'acquisition du groupe PR (magazine Pharmaceutiques) ; aujourd'hui, IMS (CA 2006 : US$ 2 Milliards) intègre la petite vingtaine de personnes d'Aremis dans sa division Consulting en France (dirigée par Dominique Perrot) ; Annie Chicoye devient Senior Principal, Pricing and Market Access, et Claude Le Pen met «ses compétences, son expertise et sa notoriété au service d'IMS en tant que consultant» et, de par son statut universitaire d'expert, continue à apporter sa contribution aux débats publics sur la politique de santé auprès des autorités et autres acteurs]

Internet en Santé

* PUBLICSANTE, première Radio 100% Santé pour le Grand Public
[Analyse : une initiative originale, intéressante, diffusée sur la TNT, mais encore balbutiante ; 50% des programmes est consacré à l'Éducation pour la Santé... et l'objectif de couverture nationale est assigné pour fin 2007 ; en attendant, sur le site Internet www.publicsante.com des émissions en Podcast et une écoute en ligne sont proposées, sur les thèmes de la Vitamine C, de l'obésité, des premiers gestes en cas d'accidents, etc... à noter : la rubrique «Qui sommes-nous?» est vide, et le comité déontologique est composé de professionnels de Santé à l'indépendance revendiquée et dirigé par le sénateur honoraire Charles Descours et l'ancienne Ministre de la Santé Élisabeth Hubert]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* € 190 Milliards : total des dépenses de santé (remboursées ou non)
[Analyse : depuis 1979, les dépenses de santé remboursées ont augmenté de 3.4% par an, soit 1.3 point de plus que la progression annuelle (+2.1%) du PIB ; temporairement, 4 des plus de 20 réformes de l'Assurance Maladie (Séguin 1986, Veil 1994, Juppé 1995 et Douste-Blazy en 2004) ont permis de réduire la hausse des dépenses à un niveau égal ou inférieur de celle du PIB... mais cela n'a pas duré]

* 9 Français sur 10 disposent depuis 2003 d'une couverture maladie complémentaire
[Analyse : cette généralisation a été progressive, mais inéluctable (trois fois moins en 1981) et, sans surprise, elle reflète les inégalités sociales (pauvres, étrangers, chômeurs, ménages sans enfant, moins couverts) ; surtout, elle s'apparente à la couverture de la Sécu (et non à une individuelle responsable), étant obligatoire pour un Français sur 4, dans le cadre de contrats d'entreprise]

Gadgets de l’e-humain

* CAVEMAN, un mannequin numérique pour une simulation virtuelle totale et en 4 dimensions de plus de 3000 parties du corps
[Analyse : un produit de la recherche de l'Université Canadienne de Calgary, en collaboration avec SUN MICROSYSTEMS ; les médecins obtiennent un examen complet externe et interne, grâce à des systèmes d’imagerie à résonance magnétique en 4D, à l’aide d’un joystick et de lunettes spéciales ; chaque élément (sections du squelette, vaisseaux sanguins, muscles, organes), représentés par des modèles informatiques, peut être vu et l'impact d'une maladie et l'effet de réactions biochimiques sont supportés par le modèle ; la chronologie est modélisée, également (par exemple, dégénérations ostéoporotiques) et l'on attend des développements importants au niveau de la prévention et du traitement des maladies comme le cancer, le diabète, la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson, de la planification pré-chirurgicale, de l'établissement de diagnostics et même de la cartographie génomique]

Divers

* Voyager sans bouger plus de 4 heures est dangereux, selon l'OMS
[Analyse : les résultats de la phase I d'une étude ad hoc montrent que le risque de maladie thromboembolique veineuse double après un voyage d'au moins 4 heures, passé assis et immobile, en avion, en train, en bus comme en automobile (risque absolu de 1 pour 6 000) ; en plus, les passagers prenant plusieurs vols sur une courte période sont aussi exposés à un risque accru, et, le risque ne disparaît pas complètement après un vol mais reste élevé durant encore 4 semaines... conseil-solution, marcher de long en large, mais pas tous les passagers ensemble! ]

* Première autorisation en Grande-Bretagne pour une sélection de fœtus, par diagnostic pré-implantatoire, après une fécondation in vitro
[Analyse : l'autorisation donnée par la «Human Fertilisation and Embryology Authority» vise à prévenir une prédisposition à un cancer ; c'est une première dans le monde réel et sûrement le commencement de débats éthiques (et de santé) importants ; à noter, moins sérieusement, que le cinéma Américain de S.F. avait déjà abordé la question dans le (très bon) film BIENVENUE à GATTACA par Andrew Niccol (1997, disponible en DVD), avec le synopsis suivant : dans un futur proche où la Science a vaincu les secrets de la génétique, on peut, dès la conception d'un enfant, le protéger de toute maladie et décider de son avenir ; Gattaca est un centre d'étude et de recherche pour les meilleurs de ces jeunes au patrimoine génétique impeccable... un humain imparfait, né d'amours interdites, décide d'entrer dans ce centre réservé à l'élite... pour les frayeurs de l'Été, avec un happy end !]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017