NEWS 
JUILLET 2006

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Juillet 2006

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Ralentissement brutal, en valeur, du marché Pharma en France, au premier Semestre 2006
[Analyse : moins de 1% de croissance, contre près de 5 % en 2005 (et 6-9% depuis 2000), le marché Français du médicament subit de plein fouet les mesures de la LFSS (baisses imposée des prix des génériques, suivie des princeps, des veinotoniques, à l'hôpital, déremboursements, montée en puissance conventionnelle de la substitution, nouveaux TFR, etc.), chaque mesure ayant un impact limité... mais cumulatif ; en année pleine, selon le nouveau Président du LEEM, Christian Lajoux, ces mesures vont faire perdre € 1 Milliard de C.A. (en 2005, marché total : € 23.8 Milliards) impactant variablement les Labos (les Français grands et moyens, au portefeuille matures et semi-éthiques, seraient plus touchés, comme certains étrangers nouvellement génériqués)]

* La Pravastatine (Elisor de B.M.S. et Vasten de Sanofi-Aventis, en co-marketing) génériquée 1 mois plus tôt
[Analyse : c'est l'un des anti-cholestérols les plus prescrits (€ 300 Millions remboursés par la Sécu, environ 740 boîtes/an/officine en moyenne) et le brevet Français ne devait expirer que le 10 Août, mais à la suite d'un imbroglio juridique avec l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), la voie a été ouverte plus tôt pour TEVA et ARROW en France... aux USA, le brevet de BMS est tombé en Avril, avec un fort impact immédiat direct, et aussi indirect pour Lipitor de Pfizer, encore breveté, mais substituable au moins dans les "formularies"]

Politique et économie de la Santé

Rapport 2006 du Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie (HCAAM) : premier bilan mesuré de la réforme de 2004
[Analyse : les déficits de l'Assurance maladie, même s'ils restent très importants, diminuent, sans baisse majeure du taux de prise en charge, avec des situations de fragilité comme le refus de soins (CMU C), les «gros» tickets modérateurs à l’hôpital, les maladies orphelines, la validation des protocoles de soins ALD, ou une mis-compréhension de l'accès direct à certains Médecins spécialistes ; l'HCAAM dénonce la trop forte progression des cotisations des Complémentaires santé (+ 39% entre 2001 et 2005, vs. + 25% pour les dépenses de soins), mais arithmétiquement, les transferts Sécu-Complémentaires pèsent différemment ; concernant le médicament, le HCAAM constate que «la France a misé sur un système très encadré» et de fait, en ville comme à l'hôpital, en quelques années, les quelques espaces restant de liberté pour l'Industrie Pharma ont été verrouillés (et l'Industrie des Dispositifs suit la même voie) ; enfin, le HCAAM préconise soit une labellisation des produits d'automédication soit la mise en place d'un SMR d'automédication, mais hélas ne propose pas de plan d'action opérationnel]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par 3 fonds d'investissement (dont KKR), de HCA (groupe hospitalier américain : Hospital Corporation of America) par LBO pour un montant record (dans ce type d'opération financière) de US$ 33 Milliards, soit une prime d'environ 18% par rapport au cours de clôture
[Analyse : les 3 fonds, Kohlberg Kravis Roberts, Bain Capital et Merrill Lynch, investissent chacun US$ 1.5 Milliard en cash, le reste étant dans l'enveloppe du LBO (leverage buy out), ce qui montre la puissance financière et interventionnelle des grands fonds d'investissement aujourd'hui ; HCA est un groupe gestionnaire de 182 hôpitaux aux USA, UK et Suisse, fondé par le Dr. Thomas Frist (également impliqué dans le LBO), avec un C.A de US$ 24.5 Milliards en 2005 et un résultat net de US$ 1.4 Milliard]

* Acquisition par EXPANSCIENCE des Laboratoires CEGIPHARMA (pour un montant non communiqué)
[Analyse : compte tenu de la taille d'Expanscience, de son capital familial et de son cash flow, ce n'est pas une diversification mineure, et il est probable que d'autres acquisitions dans les compléments alimentaires suivront (c'est le 1er segment de marché de la nutraceutique et une consolidation est attendue, car de nouveaux acteurs apparus récemment ont échoué à le pénétrer) ; Cegipharma, créé en 1997, commercialise en pharmacies (partenaires), la gamme Micro-Régime (produits hyper-protéinés) et le produit Glucodose (sucre ultra rapide pour patients diabétiques) en parallèle à un régime alterné 3 jours sur 7 pour 27€ par semaine (dû à son fondateur, Jean-Marc Giroux, un pharmacien nutritionniste) ; Expanscience, fondé en 1950, a réalisé un C.A. en 2005 de € 189 Millions avec 780 personnes, notamment sur sa marque phare de dermo-cosmétique, Mustela]

* Acquisition par SMITH & NEPHEW de l'Américain OSTEOBIOLOGICS (OBI) pour US$ 72.3 Millions en cash, soit 22 fois le CA
[Analyse : Smith & Nephew est un des leaders mondiaux des dispositifs orthopédiques (CA 2005 : £ 1.4 Milliard, +11%, 8500 personnes, en 3 métiers, orthopédie 50%, endoscopie, 25%, plaies et pansements, 25%) ; il s'agit ici d'un complément de gamme, sachant que la petite Société Texane OBI est la seule à commercialiser un dispositif "bioabsorbable" pour le cartilage articulaire du genou]

* Acquisition officielle par RADIOPHARMA de CISBIO INTERNATIONAL, la filiale de SCHERING Allemagne (depuis 2000), anciennement propriété de l'État Français
[Analyse : l'affaire a traîné en longueur en raison du statut encore spécial de CisBio en France (une ancienne activité du CEA) ; Radiopharma est un consortium, créé pour la circonstance, entre IRE (Institut National des Radioéléments, basé à Fleurus, Belgique, 80%) et IBA (Ion Beam Applications, basé à Louvain-la-Jeune, Belgique, 20%), sachant qu'IBA a acquis aussi l'activité FDG européenne de Schering AG (Italie, Allemagne, UK et Espagne) et unit ses forces à CisBio pour la distribution en Europe ; tous ses acteurs sont hautement spécialisés dans la médecine nucléaire : CisBio International a réalisé en 2005 un C.A. de € 120 Millions avec 750 personnes, mais est chroniquement déficitaire, tandis qu'IRE, une fondation d'utilité publique, est plus développé dans le même créneau des radio-isotopes et qu'IBA vend des appareils à Tomographie par Émission de Positons et des diagnostics moléculaires (cancers précoces) ; c'est un mariage entre "affiliés" : IRE est le troisième actionnaire d'IBA, avec 4 % du capital, et IBA est un fournisseur de CIS Bio, auquel il vend des cyclotrons, le nouveau cyclotron de Nantes devant être construit par IBA, suite à marché public]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Belen Garijo, chez Sanofi-Aventis, comme Senior Vice President, Canada et Europe, hors France et Allemagne (en remplacement de Gilles Brisson qui quitte le groupe pour la Californie et était le dernier dirigeant Français restant, issu d'Aventis)
[Analyse : auparavant, Sanofi-Aventis Espagne, Présidente (2004 - 2006), Aventis International, RPR, ABBOTT ; Médecine, nationalité Espagnole]

* François Romaneix, à la Haute Autorité de Santé (HAS), comme Directeur (à la place de Alain Coulomb, qui a démissionné)
[Analyse : auparavant, HAS, Directeur adjoint (2005), ÉTAT FIVA (Amiante), Directeur (2003 - 2004), ÉTAT, Conseiller technique chargé de l'Assurance Maladie, des professions de Santé et du Médicament au cabinet d'Elisabeth Guigou, Ministre de l'Emploi et de la Solidarité (2000 - 2002), UNION EUROPÉENNE, Conseiller Social (1998 - 2000), IGAS, Inspecteur Adjoint (1994 - 1998) ; né en 1964 (estim.), Science Po Paris (1989) et ENA (1994)]

* Myriam Zylberman, chez LILLY (ELI LILLY) France, comme Directrice des Affaires Économiques et des Nouveaux Produits
[Analyse : auparavant, LILLY (ELI LILLY) France, Manager Économie de la Santé, LILLY (ELI LILLY) France, Manager Médical SNC (1990 - ) ; Médecine (Psychiatre)]

* Philippe Desfossés, chez LILLY (ELI LILLY) France, comme Directeur Corporate Affairs (en remplacement de Michaël Danon)
[Analyse : auparavant, AXA, Directeur de l'Audit, puis de filiales (1998 - 2006), ÉTAT, Conseiller au Cabinet du Ministre des Affaires Sociales, Jacques Barrot (UDF) (1995 - 1997), ÉTAT, Ministère des Finances, Directeur du Bureau des Assurances de personnes (1992 - 1995), ÉTAT, Ministère des Finances, Attaché financier à New York (1989 - 1992), ÉTAT, Ministère des Finances, Direction du Trésor (1985 - ) ; Science Po (Paris), Licencié en Droit, ENA]

* Stéphane Bancel, chez BIOMÉRIEUX, comme Directeur Délégué (et futur DG groupe, en 2007), parallèlement au décès par crise cardiaque, à 39 ans, de Christophe Mérieux, médecin, le second héritier d'Alain Mérieux (le premier héritier, Rodolphe, était décédé dans un accident d'avion en 1996, le dernier héritier, diplômé d'une école Américaine, Alexandre, travaille aujourd'hui dans le groupe) et à la suite du départ de Benoît Adelus, actuel DG, en Janvier 2007
[Analyse : auparavant, ELI LILLY Belgique, D.G. (2004 - 2006), ELI LILLY UK et USA, BIOMÉRIEUX, Directeur en charge des activités de Microbiologie industrielle Asie-Pacifique ( - 1998), BIOMÉRIEUX (1995 - ) ; né en 1972 (estim.), Centrale (Paris), MBA (Harvard)]

* Michel Dubois, chez TRANSGÈNE (BIOMÉRIEUX), comme Président (à la suite du décès du Président en place, Christophe Mérieux, également Président du BioPôle de Lyon)
[Analyse : toujours, BIOMÉRIEUX D.G. (1994 - ), auparavant, Institut Mérieux, Secrétaire Général (1983 - 1994), Arthur Andersen et McKinsey, Consultant ; né en 1944 (estim.), Science Po Paris]

Relation Client

* Acquisition par PUBLICIS de BOZ, l'agence historique de Communication Santé
[Analyse : Boz, créée en 1969, emploie 65 personnes et a réalisé une marge brute de € 9 Millions en 2005 (Elisor, Zovirax, Inexium, Lamictal, Lodoz, Ciflox, Levitra, Oxys, Glucor, les Vaccins GSK, Effexor, Aricept, Coveen, Erbitux, inclus Cascade Communication) ; Publicis Healthcare Communications Group (PHCG : 2700 personnes), une division du groupe de Maurice Lévy (fondé en 1926, à 20 ans, par Marcel Bleustein-Blanchet : le nom de Publicis tient de Publicité et 6, son année de naissance), qui était déjà leader mondial (budget mondial de Sanofi-Aventis), consolide sa position en Europe et devient N°1 incontesté en France ;  PHCG France sera organisée en 3 pôles : Medicus Paris, Saatchi & Saatchi Healthcare Paris et Boz ; Publicis Groupe est le 4ème groupe mondial de communication et le N°2 mondial du conseil et achat média ... Alain Sarraf, actuel Président de Boz, reste à son poste et devient en outre Président de PHCG France]

* SOS Life propose un e-dossier médical payant
[Analyse : le Life Badge, un dossier médical personnalisé, consultable sur le Net, s'affiche dans la langue du pays où se trouve le patient et pour la France, c'est une première (600 000 clients revendiqués, Belges, Italiens et Brésiliens) ; un service payant déconnecté des professionnels de Santé et facturé le prix d'une communication Audiotel (1.34 € l'appel) qui fournit le numéro d'activation de la carte, valable une année ; la démo est en ligne : photos, radios, vidéos peuvent être incluses dans le dossier, et par case, médicaments, allergies, vaccins, volonté de donner ses organes, groupe sanguin, radiographies ; cible concernée : hypochondriaques, indépendants du système de soins, voyageurs, accros d'Internet, hyper-sérieux de leur Santé, les pressés du DMP... et compte tenu du prix modique, "la" population motivée, en général]

Internet en Santé

* PÉROUSE, un Laboratoire familial de Dispositifs, lance un site Web de qualité : www.perouse.com/fr 
[Analyse : site créé en Avril 2006, très complet et bien suivi, avec toutes rubriques complètes et même un espace patients (libre) et membres sur inscription, un glossaire, des FAQ's (en forme de quiz) et des packages de formation ; de la techno Flash intelligente et variée (produits) sur tout le site et des bulles d'aides sur les termes techniques ; le moteur de recherche n'en est pas vraiment un, il s'agit davantage d'un menu (et il n'y a pas de plan du site) ; une réussite, compte tenu de la taille de la Société ; petite faiblesse... référencement Google France en 6ème position (handicapé par le navigateur du 18ème siècle Jean-François de la Pérouse)... bon vent!]

* ORPHANET, le portail des Maladies Rares, lance une documentation Internet pour le Grand Public
[Analyse : le serveur Orphanet met en ligne une "encyclopédie" Grand Public sur les différentes maladies rares, avec des texte rédigés dans un langage accessible aux non-professionnels... un partenariat entre les experts et des associations de malades : une réussite]

* IDS lance le premier Portail de commande de brochures d'éducation santé
[Analyse : IDS France, spécialisée depuis 1993 dans le développement de supports d'information santé pour le Grand Public, propose sur le Web une plate-forme de commande unique de toutes les brochures d'éducation santé éditées à son intention ; les brochures sont gratuites et les frais d´expédition sont pris en charge par les éditeurs (elles sont aussi téléchargeables) : 95 fiches en provenance de 22 éditeurs dont l'INPES, la Ligue Nationale contre le Cancer, l'Association Française des Diabétiques ou l'Association Asthme & Allergies (bientôt des Labos?) ; un nouveau service ... pour les Professionnels de santé]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* Eco-Santé en ligne : www.ecosante.fr 
[Analyse : depuis 1986, l'IRDES réalise et diffuse Eco-Santé, cet outil unique d'interrogation des principales séries statistiques du domaine sanitaire et social, encore récemment sous format Cd-Rom... mais Internet oblige, Eco-Santé 2006 est disponible online en 3 bases, Eco-Santé France, Eco-Santé Régions et Départements et Eco-Santé OCDE] 

Gadgets de l’e-humain

* Des gadgets terriblement "plage", avec votre Laptop et ses (nombreuses) prises USB : une lampe-ventilateur-prolongateur USB (3 en 1: moins de 40 €) et un appareil de massage-relaxation (par vibration tournante, vitesse : 4000 tours par minute, câble USB de 2 mètres: moins de 10 €)... on attend encore (avec humour) la lampe UV bronzante USB !

Divers

* La révolution Télévision-Internet est en marche
[Analyse : par analogie au Web 2.0, elle s'appelle TV 2.0 et va nous brancher sur l'immensité des programmes et sur la liberté totale du "quand je veux, comme je veux" et s'ouvrir avec les vidéo(pod)casts vers les services professionnels (interactifs, formateurs, relationnel-client) sur Internet-Intranet ; au commencement, le concept de la VOD était tellement excitant que la proposition commerciale pré-existait avant la solution technique (ou alors il fallait accepter la piètre qualité d'image ou une "vignette" sur son écran), puis les stratèges se sont penchés sur le pactole avec la VOD (Vidéo à la demande) payante... s'agissait-il d'un prix raisonnable que 5 € le film?, où était située la courbe d'élasticité au prix? le tout, sans catalogue significatif ; aujourd'hui les esprits s'enfièvrent : la VOD gratuite avec publicité sur ADSL émerge (chez Glowria, et d'autres, au-delà du phénomène d'annonce) et en haute définition, les vidéocasts, et aussi les widgets, permettant de personnaliser des interfaces... l'aube du numérique n'en finit pas de s'éclairer : profitez du soleil pour y réfléchir en esquissant votre nouvelle communication... et excellentes vacances !]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017