NEWS 
JANVIER 2005

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

 

Propos à méditer (Robert Dahan, Président Scientifique LEEM et P.-D.G. AstraZeneca France, 18 Janvier 2005, Bilan des Avancées Thérapeutiques):
"Il faut réhabiliter le progrès incrémental, à côté des découvertes révolutionnaires, en rétablissant les faits face aux accusations de copies trop nombreuses, sans apport thérapeutique, économique ou médical. D'après un audit Américain de 72 classes de médicaments sur plus de 40 ans : les suiveurs ne sont que 3 par classe en moyenne ; le premier suiveur qui arrivait sur le marché 10 ans après, en 1970, n'est plus distancé que par 1.5 an en moyenne aujourd'hui (signe d'une base de connaissance commune pour la découverte, et donc pas de suivisme) ; le premier suiveur obtient dans 1 cas sur 3 une «priority review», malgré la difficulté -compréhensible- de reconnaître qu'un suiveur peut être meilleur pour des autorités de tutelle ; enfin, tous les médicaments d'une même classe -initiateur et suiveurs- ne sont pas semblables au plan pharmacologique et permettent de prendre en charge la diversité des patients, et au final, par mise en commun des informations cliniques indépendantes sur chaque produit, d'améliorer notre connaissance globale, levier par elle-même de nouvelles découvertes..."

 

NEWS   Janvier 2005

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Plus de la moitié des demandes de prix pour les médicaments de la rétrocession, par les industriels, a été refusée par le CEPS
[Analyse : enjeu sur les bénéfices, € 280 Millions, au lieu de 100, initialement prévus par le LEEM ; non seulement la règle de la liberté des prix a vécu à l'hôpital, mais plus encore le transfert massif de la réserve hospitalière vers l'officine entraîne des dérives de coûts pour l'industrie ; côté pharmaciens, c'est évidemment une aubaine (nouveau marché, prix élevés à l'unité, dispensation technique), mais l'État en évaluera l'impact au moment de la révision des prix des génériques et des nouveaux TFR, annoncés comme reportés à Juin 2005 ; à noter aussi de multiples initiatives pour réussir la translation hôpital-ville, comme celles de Roche ou GSK, ou celle du réseau Ph@re dans le Sud-est de la France]

* Retrait du Finlandais ORION du marché Français
[Analyse : un cas exceptionnel, sans équivalent depuis des dizaines d'années, la filiale Française a fermé au 31 Décembre 2004 ; toutes les opérations ont été transférés (licenciées) à la start-up Britannique HRA Pharma, fondée en 1995 par deux professionnels de la santé et de l'industrie pharmaceutique et spécialisée dans la pathologie de la femme ; NorLevo, contraceptif d'urgence, a été lancé en France en 1999 ; les produits d'Orion étaient Déprenyl, Divina, Duova, Stalevo]

* Charte visite médicale, nouvel accord entre le LEEM et le CEPS, après la loi de 1993 
[Analyse : composé de 5 parties (missions, qualité de l’information, déontologie, contrôle, et suivi paritaire), ce texte équilibré est destiné à mieux encadrer les pratiques professionnelles (engagement du pharmacien responsable) et à organiser une formation de qualité pour les délégués médicaux, à la suite du référentiel des bonnes pratiques de la visite médicale d'Octobre dernier ; contrat formel (avec impact qualitatif sur l'accord cadre), il ne stipule pas de limitations du nombre de visite, interdit la distribution d’échantillons gratuits et le recrutement pour des phases IV par les visiteurs médicaux et enfin crée un comité de suivi qui associera les représentants des médecins ; des implications sont probables sur le montant des taxes à payer pour certains labos]
               + Juin 2005 : dépenses VM en 2004 : € 2.5 Milliards... un point d'inflexion, mais 16% des médecins sont visités toutes les 1 à 3 semaines (le CEPS tente en vain d'imposer l'inacceptable, c'est à dire des limitations quantitatives par médecin et par produit et le LEEM offre une porte de sortie dans l'établissement de référentiels de certification)

Politique et économie de la Santé

* Le Haut Conseil pour l'avenir de l'assurance-maladie (auparavant mission Fragonard, créée en Septembre 2003) estime que 10 millions de malades devraient être pris en charge à 100 % en 2010, et met la priorité sur le meilleur contrôle de ces dépenses
[Analyse : aujourd'hui, les 7,2 millions de patients en ALD, soit 12 % des assurés, engagent plus de 58 % des dépenses remboursées d'assurance-maladie ; la prévision est liée au vieillissement de la population, à l'élargissement du périmètre des ALD, ainsi qu'à l'amélioration de la détection et de la prise en charge des maladies graves ; le coût du régime préférentiel de prise en charge passerait ainsi de €8 Milliards aujourd'hui à €13 Milliards en 2010... d'où des choix nécessaires et prioritaires pour l'HAS]

* HAS : premiers chantiers, et coordination, pour un budget de € 59 Millions, de l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (Anaes), la Commission d'évaluation des produits et prestations (CEPP), la Commission de la transparence (médicament) et le Fonds de promotion de l'information médicale (Fopim).
[Analyse : l'HAS doit légitimer les choix de l'assurance-maladie en matière de prise en charge des produits et des services médicaux, sur des critères scientifiques, économiques et transversaux, sous réserve d'un veto par le pouvoir politique ; les ALD sont un exemple de coûts "vertueux" et une restriction de périmètre sera difficile... les options sont bien connues, le problème est la crédibilité. La Haute Autorité regroupera 7 commissions spécialisées placées sous la responsabilité d'un membre du collège : évaluation des actes professionnels (Claude Maffioli) ; évaluation des médicaments (Gilles Bouvenot) ; évaluation des dispositifs et technologies de santé (Bernard Guiraud-Chaumeil) ; périmètre des biens et services remboursables (Raoul Briet) ; recommandations et amélioration des pratiques (Pascale Briand) ; qualité de l’information médicale et diffusion (Etienne Caniard) ; certification des établissement de santé (Jean-Paul Guérin), avec réunion des 8 membres du collège à huis clos un jour par semaine sous la présidence de Laurent Degos qui est à plein temps]

* L' AP-HP (Hôpitaux de Paris) atteint l'équilibre financier, avec deux ans d'avance sur son plan d'action de fin 2003
[Analyse : le fait est assez rare pour être souligné ; Rose-Marie van Lerberghe, ancienne D.G. du groupe Altedia de Raymond Soubie (qui vient de vendre son affaire à Adecco) a réussi la première étape de son plan d'économies de €60 Millions, après réorganisation des pôles d'activité et de leurs dirigeants, une politique d'achats plus stricte, et la suppression de 850 postes non médicaux ; la hausse des dépenses a été limitée à 1.6 % en 2004 (contre +5.3 % en 2003), à € 5,57 Milliards, alors que l'activité a progressé de 2,7 % après quatre années de baisse (T2A oblige)... reste la re-structuration proprement dite, après le lancement de l'hôpital Européen George Pompidou]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par l'Américain de Cincinnati PROCTER & GAMBLE de l'Américain de Boston GILLETTE, par fusion amicale, pour US$ 60 Milliards surtout par échange d'actions, soit un bonus de 20% sur les cours précédents, près de 6 fois le CA et 28 fois les bénéfices prévus, et devenir le numéro 1 mondial des produits d'entretien et d'hygiène-beauté 
[Analyse : deuxième groupe mondial du secteur derrière l'anglo-néerlandais Unilever, P&G est le numéro un du marché aux USA ; CA de US$ 51.4 Milliards de dollars, 110.000 personnes, 250 marques, allant des couches-culottes Pampers aux shampoings (Pantene Pro-V, Head and Shoulders) en passant par les détergents et produits ménagers (Tide, Ariel, Dash, Swiffer, Febreze, M. Propre, Vizir, Bonux), les protections féminines (Always et Tampax), les savons (Ivory, Camay), les parfums (Old Spice, Hugo Boss), les produits de santé (Vicks, Metamucil), dentaires (Crest, Fixodent). Il est également présent dans l'alimentation, avec les cafés Folgers et Millstone ou les en-cas Pringles ; avec l'acquisition amicale de Gillette, P&G réussit la plus grande acquisition de son histoire (créé en 1837) et se renforce sur le marché des produits d'hygiène masculine, après les autres acquisitions récentes du fabricant de colorants Clairol et de l'Allemand Wella (mais l'échec de celle de Nivéa) ; de son côté, fondé en 1901, Gillette est leader mondial sur le marché des rasoirs, avec des marques comme Mach3, ou Venus pour femme, des produits de rasage, la ligne de produits d'hygiène dentaire Oral-B, et les piles Duracell ; en 2003, CA en hausse de 9% à US$ 9.25 Milliards, 30.000 personnes dans le monde ; la complémentarité forte explique le prix payé (pour comparaison, Colgate-Palmolive est cotée 20 fois son bénéfice par action, estimé 2005) ; prévisions : US$ 14 à 16 Milliards de dollars de synergies et d'économies d'échelle et 6.000 emplois supprimés, soit 4 % de l'effectif ; le nouvel ensemble est "colossalement" valorisé près de US$ 200 Milliards en Bourse, soit davantage que ses 3 principaux concurrents réunis ; en Pharma, P&G dispose d'une petite activité (en France, issue de Nativelle) qui a été boostée par la commercialisation d'Actonel (en 2004, US$ 1 Milliard, et en France, licencié à Sanofi-aventis), sachant que Sanofi a promis de céder à P&G Fluocaryl (et Parogencyl), marques phares des dentifrices en officine, que la fusion avec Gillette devrait "dévier" vers la Grande Conso]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Roch Doliveux, chez UCB (groupe) en Belgique, comme Président du Comité Exécutif
[Analyse : auparavant, UCB HQ, D.G. Pharma et Membre du Comité Exécutif (2003 - 2004), PIERRE FABRE, D.G. Délégué et Président du Directoire de Pierre Fabre Médicament (2003), SCHERING-PLOUGH HQ, President International (2001 - 2003), SCHERING-PLOUGH HQ, Senior VP EMEA, Canada, Latin America (2000 - 2001), SCHERING-PLOUGH France, P.-D.G. (1994 - 1995), SCHERING-PLOUGH France, D.G. Opérations Pharma (1992 - 1993), SCHERING-PLOUGH Belgique (1990 - 1991), École Vétérinaire, Insead MBA]

* Vincent Junod, chez COLOPLAST France, comme Président du Directoire
[Analyse : auparavant, TOSHIBA MÉDICAL France, D.G. ; Né en 1957]

* Louis Couillard, chez PFIZER France, comme P.-D.G.
[Analyse : auparavant, PFIZER Japon, Vice-Président Marketing et Développement (2000 - 2004), PFIZER Afrique Francophone, D.G. (1998 - 2000), PFIZER Canada, Directeur Marketing (1994 - 1998), PFIZER Canada, divers postes dans les départements Ressources Humaines, Études de marché et Marketing (1980 - 1994), Né en 1955 (estim.) au Canada, Diplômé de l'université de McGill et d'HEC Montréal ]

* Bernard Hélain, chez MUNDIPHARMA France, comme D.G. 
[Analyse : auparavant, FOURNIER HQ, P.-D.G. (2002 - 2003), FOURNIER HQ, Directeur Général de la Branche Pharmacie (1999 - 2002), B.M.S. Europe, Vice President Commercial Development (1999), B.M.S. France, P.-D.G. (1993 - 1998), B.M.S. France, D.G. (1992 - 1993), ALLARD (BRISTOL), D.G. (1983 - 1992), CIBA GEIGY France, Directeur Division Grande Consommation (1979 - 1983), BOUTON BROCHARD France, Directeur Marketing (1974 -1978), PROCTER & GAMBLE France, Chef de Produit (1970 - 1974), Né en 1945, Sup de Co Paris, Columbia MBA]

* Pierre Poitou, chez TAKEDA France, comme D.G. Pharmacien Responsable 
[Analyse : auparavant, PAREXEL INTERNATIONAL, D.G. Division DROIT & PHARMACIE et Vice President, Worlwide Regulatory Affairs (South Europe) (2000 - 2003), IRIS (SERVIER), Directeur Affaires Réglementaires Internationales (1995 - 2000), Né en 1950 à Paris, A.I.H.P. (1971), Pharmacie (1972, Docteur, 1975), cf. plus de détails news de Février 2004]

* Patrick d'Humières, au LEEM, comme Directeur de la Communication (un militant de l’entreprise durable ; co-auteur de "Les pionniers de l'entreprise responsable", aux Éditions d'Organisation, 264 pages, € 25)
[Analyse : auparavant, MAN-COM, Fondateur-D.G., AGRA Europe, D.G., BOUYGUES HQ, Directeur de la Communication internationale, CNPF, Responsable de la Communication Sociale, ÉTAT, Assemblée Nationale, Secrétaire d'un groupe parlementaire, Né en 1952 (estim.), Sciences Po (Paris, 1973) ]

* Jean Castex, au Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille, comme Directeur de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins 
[Analyse : auparavant, ÉTAT, Président de la Chambre régionale des Comptes d'Alsace (2001 - 2004), ÉTAT, Préfecture du Vaucluse, Secrétaire Général (1999 - 2001), ÉTAT, Directeur départemental des affaires sanitaires et sociales du Var (1996 - 1999), COUR DES COMPTES, Auditeur, puis Conseiller référendaire (1991 - 1996), Né en 1965 (estim.), ENA, Science Po (Paris), Droit public (Maîtrise)]

Relation Client

* G-GAM repense la prévision de ses ventes, sans Excel, ni Access de MICROSOFT (source, JDNet)
[Analyse : filiale du groupe Allemand Hexal et deuxième génériqueur européen, G-GAM vise à mieux gérer ses achats, améliorer la réactivité entre les demandes clients (plus de 400 références) et les approvisionnements des fournisseurs et réduire les stocks d'environ 20 à 30 % ; pour cela, les solutions de DynaSys (créé en 1985, parmi les leaders européens dans le domaine de l'expertise et des solutions collaboratives en Supply Chain Management ; en portefeuille : Arkopharma, Baxter Healthcare, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Sanofi-Synthélabo) ont été choisies pour améliorer la chaîne logistique, notamment la planification des ordres d'achats et de production, à partir des prévisions commerciales ( n.Skep Demand Planning), en cours de déploiement, puis le Procurement (n.Skep Procurement Planning) au Printemps 2005. Ressources : 6 personnes en Interne à 40% et budget égal à € 200 000 pour les licences. La maison mère est équipée avec SAP, mais un ERP était jugé trop important pour une filiale type PME, qui envisage néanmoins de créer par la suite une passerelle avec l'application... après la course aux AMM initiales, le business des génériques se dote d'une dimension supplémentaire de productivité client]

* EADS NeXspan S, le meilleur PABX IP pour PME selon Décision Informatique 
[Analyse : les PABX IP sont nombreux au catalogue dans un marché mûr et de remplacement. Pour €3900 H.T., le produit d'EADS surclasse ses concurrents (Alcatel, 3Com...), grâce à une configuration simple permettant des coûts d'intégration réduits, à un ensemble très complet -volumineux-, à une manipulation facile des postes et une bonne gestion des alarmes, plus des solutions mobiles de type Dect et Wi-Fi. Toutes les solutions du marché sont cependant propriétaires (d'où lourdeur), en attendant l'arrivée du protocole de standardisation SIP]

Internet en Santé

*  Pierre Bivas va piloter, comme directeur technique, le chantier du "dossier médical personnel" (DMP), qui devrait être généralisé via Internet d'ici à 2007 (mais est déjà en retard)
[Analyse : auparavant, conseiller de Jacques Barrot, Ministre des Affaires sociales (1995 - 1997), directeur de services de télécoms pour les collectivités, ingénieur des Mines ; son adjoint, Jacques Beer-Gabel, ancien directeur des systèmes d'information de Rhône Poulenc Rorer (futur Aventis), puis de la Société Générale, est également un pro de l'informatique et de la gestion de projet. Le GIE ainsi créé aurait un conseil de surveillance, présidé par Dominique Coudreau, magistrat à la Cour des comptes et ancien directeur de l'A.R.H. d'Ile-de-France, ancien D.G. Santé à l'UAP et directeur de la CNAMTS (cf. détails news de Mars 2003)]
          + Avril 2005 : le GIP, intitulé "groupement de préfiguration du dossier médical personnel" a été installé avec 4 mois de retard, et le conseil d’orientation pour le DMP a été créé, dirigé par Dominique Coudreau
          + Juillet 2005 : le D.G., Pierre Bivas, est démis de ses fonctions, en raison des retards accumulés et de conflits internes quant à la conduite du projet, et l'appel d'offre de Marchés Publics pour les candidatures d'hébergeurs est publié au Journal Officiel avec pour seule contrainte l'expérience acquise (le cahier des charges détaillé est repoussé à fin 2005).
          + Mai 2006 : le DMP est entièrement re-formaté, le remplaçant de Pierre Bivas également démis et Dominique Coudreau part en retraite

Chiffres Clés de Pharmaclient

* Au moins 250 000 morts, 1 Français sur 2 donateur : bilan majeur du Tsunami du 26 Décembre en Asie. 25 Tonnes, c'est le volume de médicaments envoyé par l'Association TULIPE (LEEM) sans compter les dons directs de nombreux laboratoires, aux pays sinistrés, pour une aide totale valorisée à US$ 16 Millions à la mi-Janvier, soit 20% du total Pharma mondial pour la France, selon Bernard Lemoine, V.P. du Leem
[Analyse : Tulipe, une association humanitaire, fonctionne depuis plus de 20 ans : les premiers secours (5 tonnes) sont partis 48 heures après le drame (sur la base des stocks préparés à l'avance), et 2 pharmaciens ont été envoyés sur place (Colombo) pour les besoins de gestion, la formation de volontaires locaux, et la logistique ; fin Janvier, mise en place d'une structure logistique (3000 m² d'entrepôts) au Sri Lanka, recrutement local d'un logisticien et d' un pharmacien et distribution d'une nouvelle donation de 20 tonnes de médicaments... bravo]

Gadgets de l’e-humain

* Innovation présentée par SAMSUNG au CES de Las Vegas: des téléphones mobiles permettant la conversion de la parole en texte
[Analyse : un grand pas en avant pour la rédaction des SMS et autres mémos personnels, en concurrence, seulement pour les Smartphones, avec les stylos à reconnaissance d'écriture... SCH-P207 et A800, dans quelques mois]

Divers

* Les événements marquants de l'Internet en 2004
[Analyse : (1) Google et Free, introduits en Bourse avec l'engouement des médias : pour Google, US$ 90 l'action initialement en Août et + 116 % à fin 2004 permettant de valoriser la Société à plus de US$ 48 Milliards (!), pour Free € 94.4 millions initiaux en Janvier et + 54% à fin 2004; (2) Acquisition par Yahoo (US$ 840 Millions de bénéfices pour un CA de 3.6 Milliards!) de Kelkoo, le comparateur de prix français; (3) Google lance G-mail la Messagerie poids lourd (1 Go, gratuit, mais sous parrainage); (4) libéralisation décevante de l'extension Internet en ".fr", en comparaison du ".de", champion incontestable des extensions nationales avec plus de 8 millions de noms déposés; (5) Debitel, premier opérateur virtuel dans la téléphonie mobile; (6) la Loi pour la Confiance dans l'Économie Numérique (LCEN) enfin adoptée, avec des nouveaux pouvoirs pour la CNIL; (7) Envol des modems "Box" à la suite de la Freebox pour l'accès à Internet par ADSL et surtout le téléphone gratuit via IP; (8) premiers succès du nouveau navigateur Firefox de Mozilla, lancé en Novembre; (9) échec définitif de Egg France, la banque en ligne qui avait absorbé Zebank, fondée par le PDG de LVMH, Bernard Arnault; (10) premier lancement de la téléphonie mobile UMTS par SFR ]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017

Pause...Citation, Humour, Quizz Réponse

"De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace". Phrase célèbre souvent sortie de son contexte. De qui est-elle?

QUIZ14

Pharmaclient est le site-conseil de la Valorisation Client en Pharma...
Pour toute Mission, Inscription à la Pharmagalerie, ou Question: CONTACT

Actualisation : Dimanche 15 Janvier 2017 / Updating : Sunday 15 January 2017

TOP-12-VISITES : News-Actus | Expertise | Pharmagalerie | Fusions-Acquisitions | Biotech-Companies | Glossaire-Pharma | Web-Pharma | Web-Prestataires | Gadgets | DMP | News-Archives | Abonnement |



© J.H. Huber, Pharmaclient, 2001-2017. Pour retourner à la page d'accueil: Bienvenue !
Retour Haut de page