NEWS 
FÉVRIER 2004

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Février 2004

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* La famille Bettencourt renonce au contrôle de L'Oréal 
[Analyse : arrivé à échéance, le pacte d'actionnaires créé il y a 30 ans et instituant le holding Gesparal (51 % pour Bettencourt et 49 % Nestlé) est dissous ; Lindsay Owen-Jones, PDG de l'Oréal, se félicite d'une meilleure transparence ; les 2 actionnaires détiennent désormais, en direct, 27,5 % et 26,4 % du capital de L'Oréal et ils abandonnent leurs droits de vote doubles ; Nestlé, plus libre de ses mouvements : en cas d'OPA d'un tiers sur le groupe, dont la capitalisation dépasse € 43 milliards, les 2 actionnaires auront la possibilité d'apporter leurs titres à l'offre ou de surenchérir ; note : avec l'abandon probable de ses parts dans la Sanofi, en cas de succès de l'offre sur Aventis, l'Oréal aura à se déterminer sur ses filiales pharmaceutiques]

* Le Génériqueur G.GAM lance une gamme OTC sous DCI en pharmacie d'officine
[Analyse : la filiale du groupe Allemand Hexal démarre sous la marque ombrelle Hexal Santé avec 5 molécules présentées, carbocystéine, acétylcystéine, ibuprofène, lopéramide, et aciclovir ; opportunisme vis-à-vis des déremboursements futurs et concurrence frontale avec certains groupements]

Politique et économie de la Santé

* Réforme de l'Assurance maladie : 4 chantiers avant la négociation syndicale et professionnelle et légitimité contestée de la gestion paritaire
[Analyse : une démarche globale en 8 groupes de travail "coordonnés" par l'État, avec 1- organisation des soins (répartition de l'offre de soins, coopération ville-hôpital, orientation et l'information du patient), 2- qualité des pratiques médicales (bon usage du médicament, évolution des conditions d'exercice pour une plus grande coordination des soins), 3- gestion du risque (partage des données médicales, les abus et gaspillages ainsi que les outils pour les limiter), 4- régulation conjoncturelle pluriannuelle des dépenses et de la loi de financement de la Sécurité sociale ; d'autre part, le Patronat (MEDEF) a indiqué que « le patronat et les syndicats ne sont pas légitimes pour gérer les questions de santé » : en fait s'ils l'étaient dans le passé par les cotisations salariales, l'instauration de la CSG, puis de la CRDS, de type fiscal, et leur probable future augmentation, notamment pour les retraités changent la donne... la gestion de la Sécurité Sociale enlevée aux Syndicats ? Encore plus fort qu'en 1995]

* 426 médicaments au SMR jugé insuffisant, en instance de déremboursement (2ème phase, incluant les veinotoniques)
[Analyse : 86 laboratoires sont concernés par une lettre conjointe de la Direction de la Sécurité sociale et de la DGS, leur accordant « un mois pour présenter des observations écrites ou demander à être entendus par la Commission de la transparence » ; élément nouveau (permettant négociation) : les produits ne sont plus examinés par classe thérapeutique, mais un par un ; enjeu en C.A. pour les labos : € 800 Millions, pour la Sécu : € 250 millions (ne pas oublier les mutuelles)]
      + Février 2005 : le déremboursement toujours pas exécuté, à l'ordre du jour de la nouvelle structure HAS (Haute autorité de Santé)
      + Mars 2006 : le déremboursement est effectif pour tous les produits étudiés, hormis les veinotoniques (en 2 phases, taux réduit à 15%, puis déremboursement 2 ans plus tard, après les élections)
      + Octobre 2006 : la dernière vague de déremboursement est engagée, avec un processus similaire aux veinotoniques (15%, puis 0% en 2008), pour les anti-diarrhéiques et des produits utilisés en ORL et en pneumologie ; par contre, les vasodilatateurs sont maintenus, mais avec une baisse de prix de 20%

Fusions-Acquisitions en Santé

* Fusion annoncée de YAMANOUCHI et FUJISAWA pour US$ 7.76 Milliards, en vue de créer le n°2 des Labos japonais derrière Takeda et le 17ème mondial
[Analyse :  une opération amicale avec un premium de seulement 2.2% sur les derniers cours de bourse, déjà envisagée en Novembre 2003 ; échange d'actions avec une action Fujisawa pour 0,71 action Yamanouchi ; Yamanouchi (C.A. € 4 Milliards) et Fujisawa (C.A. € 3 Milliards), respectivement numéro trois et cinq japonais sont complémentaires géographiquement (US vs. Europe) et en terme de produits, urologie et gastro-entérologie vs. système immunitaire avec Prograf ; pro forma, la nouvelle entité, nommée Yamanouchi, vise une Marge d'exploitation de 25% du C.A et sera dirigée par l'actuel PDG de Yamanouchi, Toichi Takenada ; une fusion dont les motifs n'ont que peu de rapport avec le projet Sanofi-Aventis]

* M.S.D. quitte l'automédication Européenne en revendant ses parts dans sa J.V. commune avec JOHNSON & JOHNSON
[Analyse : l'accord ne comprend pas les USA et le Canada ; la co-entreprise Européenne, qui comprend notamment les Laboratoires Martin-Johnson & Johnson-MSD en France, sera une filiale européenne à part entière de J&J ; en France, MSD est maintenant recentré uniquement sur l'éthique (avec encore une J.V. Européenne dans les vaccins, avec Aventis)

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Jean Marimbert à l'AFSSAPS comme D.G.
[Analyse : né en mars 1956 au Maroc, HEC, IEP, ENA (1983), Conseiller d'État depuis juillet 1998 ; ex-  Secrétaire général de la commission des sondages (1985 - 1986), commissaire du gouvernement à la section du contentieux du Conseil d'État (1987), Conseiller technique au cabinet du ministre des Affaires sociales et de l'emploi (Philippe Séguin, RPR, 1987 - 1988), puis auprès du secrétaire d'État au Plan (Lionel Stoléru, UDF), enfin en tant que directeur-adjoint du cabinet du ministre du Travail, de l'emploi et de la Formation professionnelle (Jean-Pierre Soisson, UDF, 1989-1990), D.G. de l'ANPE (1990-1991), Président du conseil d'administration de l'Agence française du sang (1993 - 1995), Directeur des relations du travail au ministère de l'Emploi et de la Solidarité (1995 - 2001), D.G. de l'ART (Autorité de Régulation des Télécommunications) (2001 - 2003), Auteur en janvier 2004 du rapport : "Le rapprochement des services de l’emploi"]

* Philippe Duneton, démis de ses fonctions de D.G. de l'AFSSAPS (mandat de 3 ans en mars 2002)
[Analyse : Médecin, il reste à la Présidence de l'Agence européenne du médicament (EMA) ; ancien Conseiller Technique auprès du Ministre de la Santé Bernard Kouchner (PS) (1997 - 1998), AP-HP HÔPITAL Pitié Salpêtrière, Chef de Mission Sida et Toxicomanie (1995 - 1997), AP-HP HÔPITAL Pitié Salpêtrière, Coordinateur Lutte Infections Nosocomiales (1993 - 1995), ÉTAT, Conseiller Technique auprès du Ministre de la Santé Bernard Kouchner (PS) (1992 - 1993), AP-HP HÔPITAL, Interne, puis Chef de Clinique, Né en 1962 (estim.)]

* Bernard Teisseire, nommé vice-président du CEPS
[Analyse : l'un des plus anciens rapporteurs du Comité économique des produits de santé ; Maître de conférences des universités - Praticien hospitalier Anesthésiologie, Hôpital Lariboisière (AP-HP), directeur de recherche (2000)]

* Jean-Yves Pavée, chez ABBOTT France, comme P.-D.G. 
[Analyse : ex- ABBOTT Belgique, Président]

* André Garcia, chez ABBOTT, comme Vice-Président Europe de l'Est et Europe Centrale
[Analyse : ex- ABBOTT PHARMA France, P.-D.G. (1993 - 2004), ABBOTT PHARMA France, Directeur Division Diagnostics (1985 - 1992), Né en 1946]

* Bernard Barjot, chez ASTRAZENECA France, comme Directeur des Synergies Opérationnelles
[Analyse : ex- ASTRAZENECA France, Directeur des Opérations Marketing (2002 - 2004), ASTRAZENECA France, Directeur de la Division Pneumologie (1999 - 2002), ASTRA France, Directeur des Opérations (1997 - 1999), ASTRA France, Directeur B.U. Pneumologie (1993 - 1996), ASTRA France, Directeur des Ventes (1991 - 1992), Né en 1948 et ancien Président de l'Association des Marketing Managers]

* Christian Deleuze, chez SANKYO PHARMA France, comme P.-D.G. 
[Analyse : ex- PHARMACIA France, Directeur Marketing Thérapeutique Générale, PHARMACIA France, Chef de Groupe Rhumato, SEARLE France, Chef de Groupe Rhumato, SEARLE France, Team Leader Celebrex (1998), Médecine (Docteur), ESSEC]

* Patrick Larcier, chez NEOVACS, comme directeur du développement clinique et affaires réglementaires 
[Analyse : ex- BIOGEN Europe, Directeur adjoint affaires réglementaires internationales, Né en 1964 (estim.), docteur en pharmacie, Essec]

* Thierry Villette, chez NEOVACS, comme directeur du développement pharmaceutique
[Analyse : ex- GALDERMA USA, Directeur développement pharmaceutique nord-américain, Né en 1968 (estim.), docteur en chimie (PC Paris)]

* Pierre Poitou, CONSULTANT Indépendant en Développement, Affaires Pharmaceutiques
[Analyse : ex- PAREXEL INTERNATIONAL, D.G. Division DROIT & PHARMACIE et Vice President, Worlwide Regulatory Affairs (South Europe), IRIS (SERVIER), Directeur Affaires Réglementaires Internationales, LEDERLE (AMERICAN CYANAMID) France, Directeur Scientifique, Pharmacien Responsable, PIERRE FABRE, Diverses fonctions de Développement, I.N.R.S. (Inst. National de Recherche et de Sécurité), Chef du laboratoire de Pharmacodynamie, Né en 1950, A.I.H.P., Pharmacie]

* Antoine Poignant, nouveau Président de la FNIM 
[Analyse : TROUBAT, P.-D.G., ex-  LÉGITIME, Directeur Associé, Né en 1960, Médecine, Sociologie]

Relation Client

* ORACLE augmente son offre hostile envers PEOPLESOFT, mais tombe sous les fourches caudines de l'administration US anti-concurrentielle
[Analyse : quitte ou double ; Oracle a relevé de 30 % son OPA sur PeopleSoft, US$ 26 par action en cash, contre 19,50 jusqu'à présent, et 16 lors du lancement de l'offre, il y a huit mois ; mais le DOJ a considéré que l'offre était inacceptable en raison de risques monopolistiques, ce qui probablement anéanti tout espoir de succès en l'état]
               + Novembre 2004 : Oracle a acquis 61% du capital de PeopleSoft avec US$ 24 par action, après le feu vert des autorités anti-concurrentielles US et Européennes à l'opération (et la baisse des cours des actions); reste à convaincre la Conseil d'Administration de PeopleSoft (à l'origine de l'acquisition de J.D. Edwards) qui y est opposé et à régler le dossier de la pilule empoisonnée (les clients eux sont statiques)

* Un nouveau portail de la veille technologique, www.veille.com 
[Analyse :  choisir son agent intelligent, stratégie business intelligence, etc. ; un site très complet]

Internet en Santé

* Reformatage du site de l'Ordre des médecins début Mars
[Analyse: en avant première, beaucoup moins austère que le précédent ; un espace public avec un annuaire des médecins en exercice et des conseils départementaux, les missions de l'Ordre... accessible avec un mot de passe, pour les médecins inscrits, des circulaires, informations pratiques sur l'exercice de la médecine et actualises professionnelles]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* Nouvelles marges pour les Grossistes et en Pharmacie d'officine
[Analyse :  un nouveau "lissage" avec une 3ème tranche qui anticipe la sortie des médicaments de la rétrocession hospitalière ; la première tranche correspondant à des prix fabricant HT de € 0 à 22,90 est fixée à 10,3 % pour les grossistes et à 26,1 % pour l'officine ; pour la deuxième tranche (€ 22,91 à 150 PFHT), les taux sont de 6 et 10 %, tandis que pour les prix supérieurs à € 150, ils se limitent à 2 et 6 %]

Gadgets de l’e-humain

* Amélioration notable, les accumulateurs NiMH (Rayovac et Vapex) peuvent se recharger en 15 minutes (mobiles) et rester sur étagère 2 ans en ne perdant que 20% de capacité ; pour les PC portables, compter 30 minutes au lieu de 90 à 180 minutes.

* SAMSUNG CLP 500 :  € 650 H.T. pour banaliser les imprimantes Laser Couleur, vraiment concurrentielles des "jet d'encre" professionnelles
[Analyse :  baisse des prix sensible sur les Imprimantes Laser Couleur, avec 5 pages par minute et une résolution de 1200 x 1200, capacité du toner 5000 pages couleur pour € 121 H.T.]

Divers

* Pour les téléphones (ou smartphones) mobiles, le salon 3GSM (Cannes) confirme l'envolée de l'UMTS : arrivée au Printemps pour Wanadoo et à l'Automne pour SFR, tandis que pour les ordinateurs portables, le WiMAX, proche successeur de Wi-Fi, étend sa couverture avec un débit théorique de 70 Mbits/s et une couverture de 50 kilomètres ... le business man mobile devient progressivement une réalité

* Choisir son coupe feu (firewall) pour les particuliers avec ADSL ou câble et les PME : www.firewall-net.com 

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017