NEWS 
DÉCEMBRE 2005

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Décembre 2005

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Création de 550 emplois dans l'industrie Pharmaceutique en 2004 (+ 0,5 %), contre au moins mille par an sur 10 ans (+ 2.0% par an)
[Analyse : s'agit-il d'un cas à part (comme en 2003) ou la confirmation d'un changement de tendance structurel ? la réforme en cours de la Sécurité Sociale et ses prélèvements financiers ne vont pas laisser indifférent, mais les décisions d'investissements (et de leurs reports éventuels) ne se font pas dans l'urgence et seulement 1.3% des salariés a aujourd'hui plus de 60 ans : l'enjeu est donc 20000 à 30000 emplois qualifiés dans les 5 ans ; se rappeler qu'en plus de 100 000 emplois directs (gérés par la convention collective de la Pharma, soit les Laboratoires et le façonnage cédé à des tiers), l'industrie pharmaceutique fait vivre 180.000 autres personnes en France au sein des start-up de biotechnologies (9000), des distributeurs (18500), des pharmacies d'officines (120000), des sous-traitants et prestataires (15000) et des chimistes et producteurs tiers (17500)]

* Finalisation de l'accord sur les médicaments par l'OMC, à Hong Kong
[Analyse : traduction en termes juridiques de l'accord politique de Doha en 2001-2003, destiné à permettre aux Pays pauvres dépourvus de capacité de production pharmaceutique d'acheter des copies moins chères (exemption au droit de la propriété intellectuelle), en cas de crise sanitaire ; c'est un accord éthique et équilibré ; il reste, et c'est critique, à ce que ces Pays pauvres organisent chez eux, avec le soutien des Pays riches et des ONG, un réseau d’infrastructures de base et une logistique sanitaire pour que les médicaments ainsi obtenus (et ceux donnés gratuitement par les Labos ou l'IFPMA ou les organisations de type LEEM) soient effectivement administrés aux patients et à ne pas oublier que depuis 1977, 95 % de tous les médicaments et vaccins commercialisés ont été développés par l’industrie, ce qui laisse bien peu aux États]

* Première valorisation formelle du groupe Pierre Fabre à € 1 Milliard
[Analyse : dans le cadre d'un LBO par le personnel Français décidé par le fondateur Pierre Fabre en 1961, mais limité à terme à 10% des actions, le cabinet d'audit Deloitte est parvenu à une estimation des actifs qui représente 7 fois l'E.B.E. (excédent brut d'exploitation) en 2004, et 12 fois le bénéfice d'exploitation ; cette valorisation est intéressante, car elle est comparable à celles des marchés pour Ipsen (fin Décembre : 23.92 € l'action, soit un faible bonus, par rapport à l'IPO, 3 semaines auparavant, et 12 fois le résultat) ou des banquiers d'affaires (Fournier a été vendu 9.5 fois ses bénéfices à Solvay) ; le groupe Pierre Fabre est cependant peu rentable avec une marge d'exploitation inférieure à 6 % du C.A., contre environ 20% pour Fournier et Ipsen, structure du portefeuille d'activités oblige... le prochain déremboursement du Cyclo 3 est donc un enjeu majeur pour ce spécialiste de l'OTC (16% du C.A.) et de la dermo-cosmétique (46%)]

Politique et économie de la Santé

* Début, au 1er Janvier, de la mise en place du parcours de soins, responsabilisé par des pénalités
[Analyse : obligation pour tous de voir d'abord le médecin traitant, avant l'accès au spécialiste, prescrit par lui, sous peine de voir le remboursement réduit par la Sécu et les complémentaires dans le cadre des contrats responsables ; le système du médecin traitant a été accepté par 70% des Français et cela a déjà entraîné une baisse d'activité de certains spécialistes, par exemple -12 % chez les dermatologues, mais personne ne peut modéliser l'impact psychologique de ces nouvelles pénalités ; concrètement, si le parcours de soins est respecté, le patient paiera de sa poche, 1 € sur 20 €, la Sécu prenant en charge 13 € et la complémentaire 6 € pour un Généraliste, et 1 € sur 27 €, avec une prise en charge de 17.90 € et 8.10 € pour un Spécialiste ; en revanche, ces chiffres deviennent, hors parcours de soins, 3 € sur 20 €, avec une prise en charge de 11 € et 6 € pour un Généraliste, et de 5.50 € à 10.50 € sur 27 € à 32 €, selon dépassements, avec une prise en charge de 14 € et 7.50 € pour un Spécialiste ; la "sanction" est donc plus symbolique que financière, et plus communicante que simple, si tant est qu'une communication efficace puisse être compliquée]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par l'Américain ALLERGAN de l'Américain INAMED, après une bataille boursière avec l'Américain MEDICIS, pour US$ 3.2 Milliards, soit 7 fois le C.A.
[Analyse : un "quadrille" inédit dans les M&A pour la domination de la chirurgie esthétique ! Initialement, Inamed et Medicis devaient fusionner, pendant que Mentor (implants mammaires) lançait un raid sur Medicis pour US 2.2 Milliards (soit 6 fois le C.A.) ; mais Allergan, un spécialiste de l'ophtalmologie avec Alcon et aussi fabricant du cosméceutique Botox (1 tiers de son C.A.), devait surenchérir sur Inamed de US$ 450 Millions avec une proportion de cash plus grande... que les actionnaires n'ont pas refusée ; Medicis obtient US$ 90 Millions de compensation, sachant que ...  Allergan est beaucoup plus gros que Medicis (C.A. égal US$ 2.3 Milliards contre US$ 377 Millions en 2005) ; Inamed est un leader de la chirurgie esthétique et de la cosméceutique (implants mammaires, antirides, remodelage du visage et traitement de l'obésité) ; le marché Américain de la chirurgie esthétique a été évalué entre US$ 8.4 et 12.5 Milliards en 2004 (+ 5% à + 12% par an), selon les sources ; mais surtout, la croissance sera stimulée par l'autorisation du retour sur le marché du silicone, en 2007, et par le vieillissement de la population ; Inamed distribue le Rexolin d'Ipsen, un concurrent du Botox, qui retournera au Français ; incidence faible sur le Marché en France]

* Acquisition par ASTRAZENECA de la Biotech Britannique KUDOS pour € 180 Millions en cash
[Analyse : AstraZeneca se renforce dans le traitement du cancer au bon moment ; KuDOS, entreprise non cotée, fondée par Stephen Jackson, professeur à Cambridge, développe des thérapies par réparation de l'ADN et emploie 75 personnes (elle est actuellement détenue par des fonds d'investissement, dont J&J Development Corp) ; à noter qu'AZ a signé 3 accords de lisensing-in avec d'autres Biotech pour des produits en développement et des montants potentiellement comparables (si les produits arrivent sur le marché) : avec Protherics, € 285 Millions, septicémie, avec Atherogenics, € 840 Millions, athérosclérose, avec Targacept, € 252 Millions, Alzheimer)]

* Acquisition par l'Américain CEPHALON de la société privée non cotée ZENEUS Holdings (ex- STRAKAN, acquéreur d'OTL-Pharma) pour US$ 360 Millions
[Analyse : fondé en 1987, Cephalon emploie aujourd'hui 2 500 personnes, essentiellement aux USA et Europe et commercialise Spasfon et Provigil (ou Modiodal, acquis avec LAFON en France), Gabitril, Actiq ; et augmentera sa couverture géographique en Espagne et Italie ; Zeneus était détenu par des fonds d'investissements mené par Apax Partners et était plutôt spécialisé dans les nouvelles formulations de traitements anticancéreux, cardiologiques et antifongiques pour l'hôpital (Myocet, Targretin, Abelcet, Dopacard, Panretin)]

* Acquisition amicale par la Biotech Néerlandaise CRUCELL de la Biotech Suisse BERNA, pour FS 591 Millions (€ 381 Millions) en cash et par échange d'actions, mais NOVARTIS serait à l'affût
[Analyse : Berna commercialise des vaccins traditionnels (grippe, hépatites A et B et typhoïde), tandis que Crucell développe des vaccins contre les maladies infectieuses comme la malaria, la rage ou le virus Ebola, tous en phases précoces ; le marché des vaccins se consolide pour se limiter à 4 acteurs majeurs : GSK, Novartis (avec Chiron), MSD, et Sanofi-Pasteur]
               + Janvier 2006 : Novartis renonce à surenchérir

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Jean-René Buisson, pour le MEDEF, comme Président de la Commission Protection sociale, à la place de Guillaume Sarkozy
[Analyse : auparavant, Président de la commission sociale de l’ANIA (Association Nationale des
Industries Alimentaires) (2004 - ) ; DANONE, Secrétaire général du Groupe (2001 - 2004) ; DANONE, D.G. R.H. Groupe (1996 - 2001) ; KRONEMBOURG (DANONE), D.G. R.H. (1992 - ) ; DANONE, Directeur d'Usines (1982 - 1988) ; DANONE France, Manager Ressources Humaines (1979 - 1982) ; né en 1950 (estim.), juriste]

* Lise Rochaix, pour l'HAS, comme Présidente de la Commission Recommandations et Amélioration des pratiques, en remplacement de Pascale Briand
[Analyse : auparavant, IRDES (ex-Credes), Directrice de Recherche ; Professeur agrégé des universités en sciences économiques, à l'Université Aix-Marseille-II (1999 - ) ; Membre de la "Mission de concertation pour la rénovation des soins de ville", mise en place par le cabinet de la ministre Elisabeth Guigou (2001) ; Ph.D., puis Chercheur associé du Centre for Health Economics, University of York (1990 - ) ; Née en 1958 ; Économiste de la Santé, spécialiste de la régulation des systèmes de santé, de l'arbitrage efficacité - équité en santé,  et des comparaisons internationales de systèmes de santé ; Membre des conseils d'administration de l'Inserm (1999-), du CES (Collège des économistes de la santé ) et du Conseil scientifique du Latec ; Membre du comité scientifique de l'IHEA (International Health Economics Association) (2003 - 2005) ; auteur avec L. Hartmann de "L'Offre et la demande de santé", PUF, 2002 ; articles récents (2004) : Concurrence et assurance santé, entre voeux pieux et vieux démons, Revue d’économie politique, 114 (5): 575-576 et La réforme de l’assurance maladie, quelques étapes d’un long cheminement, Revue de la CFDT, Juin]

* Pierre Verstraete, chez SCHERING-PLOUGH HQ (USA), comme Vice President Opérations Amérique Latine
[Analyse : auparavant, SCHERING-PLOUGH France, P.-D.G. (1996 - 2005)]

Relation Client

ROCHE Pharma France associe Internet à sa relation client CRM
[Analyse : outil de CRM-marketing, Internet est entièrement intégré à la stratégie de relation clients du laboratoire ; le site Web Planète Roche est un portail qui ouvre aussi sur 8 sites spécialisés en cancérologie, pour la Mucoviscidose , etc. et qui est intégré aux logiciels de relation client (Siebel et des "best of breed" de GED) ; pour les médecins et les pharmaciens (sortie de la réserve hospitalière), un accès à une base de données, la commande d'articles sur différents thèmes, ainsi que des images ou une plate-forme d'e-learning, la connexion avec les services clients techniques (CRA, médecins produits, Doc, logistique), et le lien V.M. avec des outils modernes ; projets : plus d'interactivité avec les professionnels, et, des sites dédiés aux patients sur certaines pathologies ; à noter (comme chez J&J et d'autres Labos Internationaux, la gestion des sites Web incombe à chaque filiale, tandis que les moyens techniques sont mutualisés au niveau de la direction internationale (Roche a remporté l'Internet d'Or en 2005 décerné par Pharmaclient)]

* Coup d'envoi pour les sites Web en ".eu" 
[Analyse : du 7 Décembre au 7 Février 2006, l'ouverture concerne les organisations pouvant faire valoir un droit antérieur, par exemple une marque ; premier arrivé au dix millième de seconde près, premier servi par l'EURID... à ne pas manquer]

Internet en Santé

* MEDDISPAR, nouveau site de l'Ordre, sur les médicaments réglementés, pour les Pharmaciens
[Analyse : sont concernés, médicaments à prescription restreinte, médicaments d'exception, substances vénéneuses, médicaments dérivés du sang, médicaments délivrés à titre gratuit, avec pour chaque type et pour chaque spécialité concernée individuellement, une description et des FAQs... bien utile (à l'occasion de la sortie de nombreux médicaments de la réserve hospitalière), très ergonomique, mais indigeste (100% réglementaire, avec une volonté de ne pas en sortir) et avec trop d'étapes d'affichage]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* € 5.6 Milliards : la marge brute Pharmacien en 2004 en France, donc le coût de ce maillon de la chaîne du médicament, pour la collectivité
[Analyse : lors de la dernière réunion ACIP-ESSEC-QDM, Bernard Capdeville, ancien Président de la FSPF, le syndicat (encore) majoritaire des officinaux, a expliqué toute son action par ce montant comparé aux services fournis, notamment à tous les transferts de tâche nouveaux proposés par la Tutelle, acceptés par les Pharmaciens et refusés par les Médecins : dispensation médicale des anciens produits de la réserve hospitalière, prise en charge des toxicomanes, prise en charge de la douleur, accompagnement de la mise en place du DMP (pour les prescriptions), etc... en attendant peut-être un jour le Pharmacien prescripteur ; bref, comment devenir pour les autorités un acteur de Santé Publique incontournable, et maintenir le monopole, le Numerus Clausus, et l'exercice capitalistique individuel et propriétaire] 

Gadgets de l’e-humain

* un nouveau vidéoprojecteur (800x600) professionnel, vraiment nomade, à diodes LED : Pocket Projector de Mitsubishi
[Analyse : une réelle innovation par le procédé technologique, différent des LCD ou DLP du marché, qui a surtout des intérêts pratiques : compacité (environ 12x5x10 cm) et légèreté (450g, 2 à 3 fois moins que le standard), sans roue chromatique (pas d'effet arc-en-ciel) et avec une durée de vie de la lampe de 10000 heures (3 fois plus) ; la luminosité est encore limitée, mais c'est suffisant pour les présentations professionnelles en petit groupe (V.M., délégués pharmaceutiques, siège) sur écran de 1.50 m... prix : US$ 800]

Divers

* Nouveau film : "The Constant Gardener" de Fernando Meirelles, adapté du roman éponyme de John Le Carré paru à l'automne 2001 (Ed. Seuil)
[Analyse : ce drame romantique vécu par un homme, suite à l'accident mortel de son épouse avocate Tessa, est l'occasion d'un double écheveau : voyage intérieur dans les souvenirs de sa vie avec Tessa au Kenya, et "polardisation" de l'énigme de sa mort, qui le conduit à découvrir les agissements criminels de certains gros bonnets de l'industrie pharmaceutique, qu'elle s'apprêtait à dénoncer publiquement ... ce dernier point qui nous concerne directement est remarquablement mis en scène, malgré des schématisations manichéennes ; comme l'a déclaré Gérard Bouquet (sur RFM), les "moutons noirs existent, mais ils représentent une infime minorité"... à charge, pour notre industrie fondamentalement éthique, à mettre en place des standards encore plus stricts pour les essais cliniques (dans le film, pour tester un vaccin contre la tuberculose)... cela n'empêchera jamais ne serait-ce que la suspicion inévitable ou la manipulation médiatique, mais cela diminuera le gap existentiel ; il faut s'attendre à un fort impact sur l'opinion de ce film, compte tenu du pouvoir émotionnel du cinéma et de la qualité du film... le livre est tout aussi puissant dans ses dénonciations, mais les livres sont de moins en moins lus ; à noter, la publication de « La Vérité sur les compagnies pharmaceutiques », l'été dernier, par Marcia Angell, médecin, professeur à l'université Harvard et ancienne éditrice en chef du New England Journal of Medecine ; ici, il ne s'agit pas de fiction, mais d'un véritable pamphlet argumenté, contre les laboratoires, les agences d'homologation des médicaments, le monde politique et les médias et qui détaille la « saga du Vioxx », mais l'attaque a ses limites, car les 7 solutions proposées sont affligeantes]

* Pour tout prévoir... le froid glacial et les cadeaux en retard : les Pantoufles USB
[Analyse : de vraies pantoufles chauffantes (par l'USB2) et un clin d'oeil au Père Noël, à importer d'urgence du Japon : www.thanko.jp/usbslippers/index.html , pour une excellente année 2006 ! ]

 

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017